Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO


Pour visionner le diaporama
cliquez sur la photo ci-dessus

Commenter cet article

dd la frite 11/10/2009 14:09




Tu veux bâtir des cités idéales,


Détruis d’abord les monstruosités.


Gouvernements, casernes, cathédrales,


Qui sont pour nous autant d’absurdités.


Sans plus attendre, gagnons le communisme


Ne nous groupons que par affinités


Notre bonheur naîtra de l’altruisme


Que nos désirs soient des réalités


 


Debout, debout, compagnons de misère


L’heure est venue, il faut nous révolter


Que le sang coule, et rougisse la terre


Mais que ce soit pour notre liberté


C’est reculer que d’être stationnaire


On le devient de trop philosopher


Debout, debout, vieux révolutionnaire


Et l’anarchie enfin va triompher


 


Empare-toi maintenant de l’usine


Du capital, deviens le fossoyeur


Ta vie vaut mieux que d’être une machine


Tout est à tous, rien n’est à l’exploiteur


Sans préjugé, suis les lois de nature


Et ne produis que par nécessité


Travail facile, ou besogne très dure


N’ont de valeur qu’en leur utilité


 


Debout, debout, compagnons de misère


L’heure est venue, il faut nous révolter


Que le sang coule, et rougisse la terre


Mais que ce soit pour notre liberté


C’est reculer que d’être stationnaire


On le devient de trop philosopher


Debout, debout, vieux révolutionnaire


Et l’anarchie enfin va triompher


 


On rêve amour au-delà des frontières


On rêve amour aussi de ton côté


On rêve amour dans les nations entières


L’erreur fait place à la réalité


Oui, la patrie est une baliverne


Un sentiment doublé de lâcheté


Ne deviens pas de la viande à caserne


Jeune conscrit, mieux te vaut déserter


 


Debout, debout, compagnons de misère


L’heure est venue, il faut nous révolter


Que le sang coule, et rougisse la terre


Mais que ce soit pour notre liberté


C’est reculer que d’être stationnaire


On le devient de trop philosopher


Debout, debout, vieux révolutionnaire


Et l’anarchie enfin va triompher


 


Que la nitro, comme la dynamite


Soit là pendant qu’on discute raison


S’il est besoin, renversons la marmite


Et de nos maux, hâtons la guérison


Place pour tous au banquet de la vie


Notre appétit seul peut se limiter


Que pour chacun, la table soit servie


Le ventre plein, l’homme peut discuter


 


Debout, debout, compagnons de misère


L’heure est venue, il faut nous révolter


Que le sang coule, et rougisse la terre


Mais que ce soit pour notre liberté


C’est reculer que d’être stationnaire


On le devient de trop philosopher


Debout, debout, vieux révolutionnaire


Et l’anarchie enfin va triompher


Debout, debout, vieux révolutionnaire


Et l’anarchie enfin va triompher




Astrée 23/09/2009 21:13


génial ton grenier des affiches! tu sais que grâce à lui que j'ai atterit sur ton blog?


DIABLO 24/09/2009 18:46


Et tous les jours (ou presque) il s'enrichit de nouveaux documents glanés ici ou là (sur le web ou ailleurs)...Salut ...et fraternité !