Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par eldiablo

L’annonce faite par François Fillon, justifiée par N. Sarkozy de « réformer » les régimes spéciaux de retraites (en clair les liquider) n’est pas une surprise mais une suite logique.
1993 : Balladur s’attaque à la retraite du secteur privé.
*
1995 : Juppé est battu dans sa tentative de remises en causes des régimes spéciaux.
*
2003 : Avec la complicité de la CFDT, Raffarin aligne la retraite des fonctionnaires sur le secteur privé, au nom de la justice et de l’égalité entre salariés.
*
2006 : En lançant l’idée avant les élections et en faisant campagne sur cette question, Sarkozy et le MEDEF veulent s’appuyer sur le vote des électeurs pour en finir avec ces régimes. Au travers de ces attaques contre le système de protection sociale et de retraites menées avec patience et persévérance par le patronat c’est la question centrale de la contradiction en régime capitaliste qui est posée : celle du paiement de la force de travail.
*
Pour un maximum de profit, le paiement de la force de travail doit être minimum. Toute augmentation de salaire, toute cotisation sociale diminue d’autant le profit réalisable, en particulier dans le cadre de la concurrence féroce que se livrent les capitalistes dans le cadre de la mondialisation.
Ne pas partir de cette réalité, c’est ignorer volontairement ou non, l’ampleur de l’enjeu, les forces à mettre en mouvement pour faire échec à ce nouveau mauvais coup. D’autant que la machine idéologique du MEDEF, celle de l’appareil d’Etat est en route pour le justifier.
*
La cour des comptes (présidée par P.Seguin) vient de publier un rapport qui prévoit la faillite du système de retraite par répartition pour 2020. D’après elle, il est urgent de s’attaquer aux régimes spéciaux et dans le même temps à l’ensemble du système de retraites. Le conseil d’orientation des retraites (COR) qui regroupe pouvoir public, patronat, syndicats et experts travaille dans la plus grande discrétion sur le même sujet. C’est lui qui avait mis en place les grandes lignes de « la réforme » Raffarin de 2003. De quoi être inquiet.
*
En mettant en avant les privilégiés que seraient les bénéficiaires des régimes spéciaux, presse, hommes politiques, voire certains syndicalistes divisent les salariés pour mieux faire passer le mauvais coup au nom de la justice sociale et des sacrifices partagés par tous.
Les victimes sont toujours les mêmes, qu’ils soient salariés, retraités, chômeurs, mais surtout pas le patronat.
Pas seulement les PDG qui s’octroient des salaires faramineux, mais le patronat qui bénéficie d’allègements de cotisations sociales (+ de 22 milliards d’euros par an) ce qui fait qu’il ne finance pratiquement plus la protection sociale et la retraite, (allègements effectués au nom de l’emploi, alors que la très réactionnaire cour des comptes doute de leur efficacité !) qu’il empoche les avantages fiscaux, ayant pour résultat qu’il paye de moins en moins d’impôt, ce qui lui permet de prévoir avec l’exploitation renforcée des salariés, 84 milliards d’euros de profit pour 2006, en hausse de 4 milliards d’euros sur 2005.
L’argent existe pour satisfaire les besoins de la retraite et de la protection sociale. Encore faut-il avoir le courage de l’exiger et d’aller le chercher.
*
Les réactions politiques :
F. Fillon n’a pas fait que s’en prendre aux régimes spéciaux. Il a aussi des solutions pour compenser. « travailler plus longtemps », « explorer le recours plus important à l’épargne individuelle » etc... Avec ça, il est sûr que le MEDEF qui donnera un avis sur les propositions des candidats aux élections en fonction de ses revendications propres lui attribuera la note maxi ! Il pourra aussi donner une note élevée à F. Bayrou, qui n’a pas trouvé le temps de commenter cette proposition.
*
Idem pour le PS, Jugez-en : Jospin « Il faudra répondre à ce problème, ces régimes étant déficitaires », F. Hollande « Bien sûr il faudra réformer ces régimes, mais dans un cadre concerté » (ça change tout !), S.Royal parle d’un « chantier d’harmonisation à conduire dans le système des retraites » (vers le haut ou vers le bas ?) et de « tout mettre sur la table », ( y compris l’allègement des cotisations sociales patronales que le Ps a largement pratiquée ?) avec comme moyen pour y parvenir, «du dialogue, du dialogue, du dialogue » dit Jospin à RTL. Soyez rassuré peuple de gauche, le Ps fera ça en douceur !
*
PCF et LCR se sont contentés de protestations verbales, il leur faut faire semblant, pour garder leur électorat, qu’ils apporteront au PS au deuxième tour de la présidentielle en échange de quelques sièges de députés.
*
Les réactions syndicales :
Les confédérations sont restées muettes. Bien sûr elles participent au conseil d’orientation des retraites (le fameux COR). Quels sont les projets en discussion, pas seulement sur les régimes spéciaux, mais sur l’ensemble de la question des retraites qui doit être revu en 2008 ? Qu’elles sont leurs positions, leurs propositions? Rien, pas un mot. Seuls les cheminots CGT ont pris position contre et menacé d’appeler à un mouvement social « important » en octobre. Nous sommes loin de 1995 et de l’action contre le plan Juppé.
L’expérience récente du CPE a montré une fois de plus que le succès remporté sur le patronat ne peut venir que de la lutte déterminée et résolue des millions de salariés.
Non, à la division de tous ceux qui sont les victimes de la politique du MEDEF.
 
Oui à l’union dans l’action pour la défense et l’amélioration de l’ensemble des régimes de retraite. Retraite à 60 ans après 37 et demi de cotisation
et basée sur les 10 meilleures années.
[Source : site « communistes »]
 

Commenter cet article

F
Décidément, cher Diablo tu as le don de mettre certaines personnes en pétard ! Bon tiens, merci pour le lien que tu as fait à propos de la charte de Carthage :) :)Tu voies cher Eric c'est pas si difficile... Et quant aux couleurs, effectivement s'il n'y avait pas eu beaucoup de communistes résistants...il y aurait eu beaucoup moins de résistants. Les couleurs appartiennent au peuple français, pas plus à une élite qu'à une bande de pseudo nationalistes. En clair on peut être patriote sans être coco, facho ou ce qu'on voudra...Simplement en étant français. Aller, calmons nous et puis je gratifierais tout le monde d'un sympathique "Salut et Fraternité" avant d'aller rejoindre son lit douillet. Elle est pas belle la vie ?
Répondre
F
Salut El Diablo !
Je vois que ça chauffe, mais c'est normal : ce sont les flammes de l'enfer qui veulent ça (suivez mon regard sur le logo d'un parti connu qui brûle les couleurs de la France...).
Tu parles des retraites (je te tutoye, Camarade), mais je me permets de t'indiquer 2 liens intéressants au sujet de la libéralisation du marché de l'électricité :
http://www.regards.fr/archives/1996/199606/199606cit05.html
http://www.lexinter.net/UE/regles_d'organisation_du_secteur.htm Chapitre II Article 3 Paragraphe 1.
Amicalement.
Répondre
E
c'est le troisième commentaire ne commentant rien au post visé que tu laisses sur mon blog, sans oublier un mail sur la boite Yahoo, des fois que je n'ai pas vu ta pub...
C'est beaucoup trop et c'est aussi très malpoli, d'autant que je me refuse à pratiquer ce genre de spam...
De plus quand je lis "Je me défini comme un patriote républicain, fervent défenseur de l'indépendance nationale et de la souveraineté populaire", que je constate l'emploi tout azimuth du tricolore alors que plus loin tu te revendiques de sensibilité Communiste, je me dis qu'il y a incompatibilité totale entre nous...
Je te demande donc d'arrêter de suite ton cirque auto-promotionnel.
EF
Répondre
E
Je suis vraiment désolé d'avoir agacé ce monsieur (que je ne tutoierai pas comme lui le fait pas très élégamment), et dont par ailleurs j'apprécie le blog. Il s'agissait simplement de faire connaître une collection d'affiches politiques et syndicales que je publie sur mon blog et je pense quasi unique sur le web. Puisque ce personnage le prend mal, je cesse toute correspondance avec lui. Rideau. Quand au tricolore je ne le laisse pas à la droite et l'extrême-droite comme le font les gauchistes. Pour autant, et sans que cela soit contradictoire, je revendique une sensibilité communiste comme ces patriotes qui, il y a plus de 60 ans, participèrent à la Libération de la France et à l'écrasemant du nazisme. Au diable le sectarisme pseudo révolutionnaire !