Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

Voici quelques déclarations, parues dans le journal « Le Parisien » du vendredi 29 septembre 2006, qui valent leurs pesants d’or
 
On y apprend sur 9 pages d’articles que la famille Royal n'est pas franchement une dynastie de gauche, elle est plutôt bien plantée à droite voire même à l'extrême droite  (sic). La star de la rigidité serait la chouchoute des Français, de tous les médias, de la droite et même de Bernadette Chirac
 
Antoine ROYAL, frère cadet de Ségolène Royal, nous raconte : que dans la famille Royal le père lieutenant-colonel à son départ de l’armée avait du abandonner des harkis lors de la guerre d’Algérie. Très autoritaire il gérait la famille comme une section de commando et que la cravache n’était jamais loin.
Voici quelques brèves d'un des articles :
« Pensez-vous que votre soeur se présentera à l'élection présidentielle ?
Oui. Je pense qu'elle y serait bien allée en 2002, mais elle n'était peut-être pas prête. Et puis Jospin se présentait Elle a par la suite pris la présidence du conseil régional de Poitou-Charentes. Elle était en prise avec la population quotidiennement Elle écoute les gens. Elle sait faire la synthèse des différents projets. Elle fait les bons choix Ce qui plaît c'est qu'elle a un langage clair, tourné vers les familles. Elle ne tombe pas dans le laxisme.
Vous êtes impliqué dans une affaire d'escroquerie...
La justice me soupçonne d'avoir reçu indûment des indemnités journalières et un capital décès après la mort de mon épouse en novembre 2003. Je vivais sous le régime de la séparation des biens. II n'y a rien dans ce dossier. J'attends un non lieu.
Pensez-vous qu'il y a eu une utilisation politique de votre affaire ?
Certainement J'ai été placé en garde à vue alors que j'avais été convoqué pour une audition de trente minutes. Des policiers ont perquisitionné mon domicile. Je pense que, l'on voulait toucher ma soeur avec mon affaire. Même si nous ne sommes pas une famille à l’italienne, quand quelqu'un a un problème chez nous, on reste soudé et on s'entraide.
Quelqu'un d'autre a été médiatisé bien malgré lui...
Oui, il s'agit de mon frère Gérard à l'époque, il était lieutenant et agent traitant pour la DGSE en Asie. II a été appelé en 1985 pour se rendre en Nouvelle-Zélande, en baie d'Auckland, pour le sabotage du « Rainbow Warrior » (1). Plus tard, il m'a dit que c'était lui qui avait posé la bombe sur le navire de Greenpeace. Il avait pris une embarcation avec une deuxième personne pour s'approcher du bateau. Il a pu échapper aux autorités néo-zélandaises, contrairement au faux couple Turenge qui a été interpellé. Ma soeur a appris qu'il était présent lors de l'opération à l'occasion d'un article récent dans la presse. »
 
Autre frère de des frères de Ségolène, Paul Royal, 56 ans, hydrogéologue à Saint-Étienne,
« Je continue à voir Ségolène de temps en temps. Je lui apporte plutôt mon soutien. Elle est populaire, tant mieux ! Il n'y a pas d'animosité entre nous », précise-til. Mais Paul n'adhère pas, lui non plus, à la « diabolisation » du père. « On avait une famille de tempérament c'est tout La thèse du père très méchant et de la mère toute gentille est trop simpliste. » Hélène Dehaye, la maman, ne s'exprime pas sur ce passé douloureux Elle vit au calme dans un grand manoir, à Villers-sur-Mer, au milieu des prés, en Normandie.
 
D'autres membres de la famille défiaient la chronique.
L'une des cousines de Ségolène, Anne Christine Royal, est candidate en troisième position sur la liste... Front national à Bordeaux, dans l'élection partielle des 8 et 15 octobre marquée par le retour, devant les électeurs, d'Alain Juppé. « Elle est depuis 1983, candidate pour le FN, notamment à Limoges. Mais elle ne veut pas s'exprimer sur sa cousine », observe Jacques Colombier, qui mène la liste du Front national..
 
Un autre des frères de Ségolène, Antoine, propriétaire d'une scierie dans les Vosges, a été mis en examen en avril dernier pour « abus de biens sociaux et escroquerie » suite à une plainte de la Caisse primaire d'assurance maladie lire ci dessus). Dernier symbole de cette famille nombreuse, l'un de ses frères, Gérard, était agent secret à la DGSE. Lors de l'affaire du « Rainbow Warrior», c'est lui « l'homme au bonnet rouge » qui apparaît sur certaines photos de l'époque. Ségolène Royal, alors conseillère à l'Elysée, ne connaissait rien des activités clandestines de son aîné. »
 
Brigitte Taittinger, PDG des parfums Annick Goutal (nièce du maire UMP du XVIe PierreChristian Taittinger), épouse de Jean-Pierre Jouyet, intime du couple Hollande-Royal depuis l'ENA
« Journaliste : Ségolène Royal a aujourd'hui de sérieuses chances d'être la candidate du PS à la présidentielle. Son ascension vous surprend-elle?
Brigitte Taittinger : Non, parce qu'elle a de vrais atouts: une grande sensibilité au terrain, une très grande volonté, beaucoup d'énergie vitale. Et c'est quelqu'un qui ne subit pas les pressions. Elle ne se laisse pas arrêter en cours de route. » (Que doit t’on penser quand un patron de droite vous passent la brosse à reluire.).
 
NB : Pour ceux qui on voté NON à l’Europe n’oublions pas qu’en 2005, Ségolène a enfilé son armure et est parti en guerre contre le "non" au traité européen, en compagnie d'une autre femme Martine Aubry, fille du professeur Jacques Delors, le père de l'Écu (viré en Euro). Leur missel bleu braqué vers le ciel, les deux femmes on récité leur prière sur les plateaux de télés: en ânonnant que nous n’avions que deux choix dans une démocratie, voter "oui" ou "oui".» Grand couac, le "non" a gagné
 
(1) Le 7 juillet 1985, le «Rainbow Warrior», navire de l'organisation écologiste Greenpeace, est coulé par la DGSE à Auckland à coups d'explosifs. 12 personnes étaient à bord du bateau, Fernando Pereira, le photographe officiel de Greenpeace, est mort dans l'attaque. Greenpeace protestait contre les essais nucléaires français à Mururoa.
Source : « Les Rebelles »

Commenter cet article

makhno 04/10/2006 12:30

Mon cher Diablo, je partage pas mal de vos convictions, mais pas du tout certaines pratiques, qui ne sont ni admissibles, ni utiles, dans le nécessaire combat que nous devons mener contre la droite et ses alliés de "gôche".
C'est sur le plan politique, au niveau des idées et de l'idéologie que nous devons mener le combat.
Que m'importe les diverses malversations supposées d'un  frère de la dame ou qu'un autre ait posé une bombe , ce qui m'intéresse au plus haut point par contre et que je continuerai de dénoncer sans céder à des moyens "volontaristes", en allant chercher mes sources n'importe où, c'est la'adhésion  de cette soi disant "socialiste" au système libéral, c'est le fait qu'elle aille chercher des exemples positifs du côté de Blair tout en continuant à se référer à Jaurès.
Continuons à mener ce combat sans céder à certaines facilités démagogiques, indignes d'un communiste et qui nous rappellent certaines dérives "volontaristes" (certains disent aussi "staliniennes", bien à tort) de sinistre mémoire.
Cordialament
 
 
 

eldiablo 04/10/2006 13:11

Ok, je comprends vos observations. Sachez que le fait que je publie un article ne signifie pas que j'adhère toujours totalement à son contenu (cf.annotations en marge de mon blog). Concernant Mme Royal, j'ai trouvé intéressant de publier un texte venant du groupe "Les rebelles"; pour autant, je suis bien d'accord avec vous : ce qui compte c'est: "quelle politique pour le peuple ?" .

jacques garcia 03/10/2006 16:11

bonjour a toi el diablo,
tres bien tes commentaires, moi aussi suis a la cgt  SOLLAC a fos sur mer; je ne bosse plus mais suis fidele a mes convictions.
j'ai bien pris connaissance de la famille royal, qu'elle surprise .
voila ,
 
amitiees garcia