Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

L’Union Communiste de la Jeunesse de la République tchèque (KSM) a été officiellement interdite par le gouvernement le 16 octobre dernier. Le motif finalement retenu pour prononcer la dissolution de la JC tchèque est l’expression dans ses statuts de la nécessité de remplacer la propriété privée des moyens de production par une propriété collective. Le 14 novembre, la JC tchèque a fait appel de cette décision auprès de la cour de justice tchèque. Tout en préparant activement sa défense, elle organise dans tout le pays ainsi qu’au niveau international un grand mouvement de protestation contre son interdiction.
En République tchèque par exemple des organisations d’anciens combattants antifascistes, des organisations étudiantes, des partis politiques et des associations de défenses des droits civiques se sont mobilisés. Des milliers de personnes ont protesté devant le Ministère de l’Intérieur tchèque et devant les ambassades de la République tchèque dans leur pays respectif. De nombreux députés ont exprimé leur solidarité avec la JC tchèque, ainsi que des intellectuels et personnalités comme le prix Nobel Dario Fo, le leader zapatiste Marcos ou le chanteur Bono Vox de U2. La Fédération Mondiale de la Jeunesse (FMJD) a organisé une journée internationale de solidarité avec la JC tchèque le 27 février 2006. Du 27 au 29 octobre s’est tenu à Prague le 5ème congrès des organisations de jeunesses communistes européennes en soutien à la JC tchèque. Des manifestations de soutien ont été organisées devant les ambassades de la République tchèque dans de nombreux pays dans le monde.
 
Nous appelons à multiplier les initiatives de ce genre. Nous exprimons notre entière solidarité avec l’Union Communiste de la Jeunesse tchèque et condamnons cette décision sans précédent du ministre de l’intérieur de la république tchèque en nous associant à la pétition internationale lancée au début de l’année contre le projet d’interdiction de la KSM.
 
Pétition
 
Nous, soussignés, protestons avec véhémence contre les actions judiciaires arbitraires prises par le Ministère de l'Intérieur de la République tchèque pour dissoudre l'Union Communiste de la Jeunesse - KSM. Ces actions, basées sur une discrimination politique et idéologique, ne peuvent être considérées que comme faisant partie d'une campagne anti-démocratique et anti-communiste injuste, qui cherche à restreindre la liberté d'association et d'expression du peuple de la République Tchèque et en particulier de sa jeunesse. Les initiatives prises contre la KSM sont une forme inadmissible de manipulation politique et idéologique, qui, en ciblant les communistes, tente une nouvelle fois de criminaliser l'idéologie communiste et toute action sociale revendiquant la mise en oeuvre des aspirations légitimes de la jeunesse envers la paix, l'enseignement, le travail, la solidarité, un environnement sain et une culture progressiste pour tous.
La tentative de forcer la KSM à modifier sa base idéologique, ou de bannir ses activités, cela juste avant les élections parlementaires, représente également une nouvelle et sérieuse attaque contre le Parti Communiste de Bohème et Moravie, un parti qui occupe la 3ème place au parlement national. Ces mesures minent en fait directement toute une série de libertés et de garanties démocratiques pour la population de la République tchèque. Cette nouvelle action du gouvernement tchèque vise à donner un nouvel élan aux différentes discriminations qui ciblent déjà les communistes et blanchissent les crimes commis par les partisans de la politique et de l'idéologie fasciste et nazie. Nous exprimons notre entière solidarité avec l'Union Communiste de la Jeunesse - KSM, avec les communistes et les autres progressistes de la République Tchèque dans leur combat pour la défense des droits et libertés démocratiques élémentaires. Nous exigeons la fin immédiate des attaques et nous exigeons des démarches concrètes pour restaurer les libertés démocratiques de base de la jeunesse tchèque et la liberté d'action pour l'Union Communiste de la Jeunesse - KSM.    
 CETTE PETITION SERA ADRESSEE A L’AMABASSADE DE REPUBLIQUE TCHEQUE
(fax: 01 40 65 13 13),
Collecte des pétitions: Solidarité KSM - PCF, 130 rue Castagnary -
75015 PARIS,
Vous pouvez envoyer vos messages de soutien au Parti communiste de Bohème-Moravie.
Fax: 00 420 222 897 426
 


 
 

Commenter cet article

Ivan 24/11/2006 13:31

Bravo pour cette initiative! J'envoie illico ma signature. Il faudrait multiplier ce genre de choses pour se faire entendre! Après les tchèques, à qui le tour??