Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

50congresCGT-copie-1.png

Mardi, seconde journée du congrès.

Interventions sur le rapport d’activité et début de la discussion sur le rapport d’orientation. Donnons la parole aux intervenants qui donnent le ton des débats :Isabelle du secteur santé « le congrès CGT doit engager un combat franc et résolu contre le gouvernement et la CGT doit quitter le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) »


Un camarade des ports et docks de Bordeaux« Revenir aux fondamentaux de lutte de classes et en finir avec le syndicalisme rassemblé qui nous a coûté cher » et « la CGT doit changer d’orientation »


Ludovic métallurgie du Nord Pas de Calais « les retraites en 2010 c’était l’occasion d’aller plus loin, encore aurait-il fallu le vouloir » et rappel de la déclaration de B. Thibault selon lequel la cgt n’avait pas vocation de bloquer le pays et « une autre orientation et une autre stratégie de lutte sont nécessaires » et « nous devons réaffirmer le Tous ensemble et notre identité de classe »


Karine « pas d’autre alternative que le retour au syndicalisme de classe … nous sommes en guerre, c’est eux ou nous ! » 

 


Sébastien,cheminot d’Epernay sur la lutte des retraites en 2010, « si la confédération avait voulu éteindre le mouvement elle ne s’y serait pas pris autrement » et sur l’unité syndicale parlant de la CFDT « avec eux la question ce n’est pas de savoir s’ils vont rompre l’unité, mais quand ils vont le faire » et « brûler un drapeau c’est moins grave que de brûler le code du travail ! »


Camarade de la santé des Vosges répondant à ceux qui valorisent les propositions à la contestation « pour avancer il ne faut pas reculer »


Etienne de la FAPT Loire et Cher et Eure et Loire « l’unité ne se décrète pas au sommet » et « rassembler passe par des revendications claires, ce qui n’est pas le cas actuellement »i


Benjamin Education du 94 « Il ne s’agit pas d’avoir raison tout seul, mais il s’agit de proposer une unité syndicale, un syndicalisme offensif et non pas rassemblé »


Alain de l’INRA « nous ne pouvons en rester à des formulations ambiguës sur le gouvernement »


On le voit, la grande majorité des interventions a été de tonalité très combative et critique à l’égard de la stratégie de la direction confédérale en particulier concernant le "syndicalisme rassemblé ».Les débats du congrès reflètent bien ce qui se passe en profondeur dans la CGT : la volonté de résistance et de confrontation directe avec le gouvernement et le MEDEF bien loin du "dialogue social" entre sages "partenaires sociaux" aboutissant à des reculs sociaux et d’un syndicalisme de sommet pour ne pas dire de salon !


Comment donc dans ces conditions peut-on aboutir à un vote d’approbation massive d’une stratégie aussi décriée puisque le vote du rapport d’activité (par mandats des délégations) donne 87,5% de pour, 12,5% de contre et 7% d’abstentions ?


Ce décalage incontestable pose la question des procédures qui structurent l’expression des syndiqués et des militants et en particulier l’organisation du vote des délégations par mandats. Une interrogation qui concerne tous les militants et adhérents.


Le débat sur le document d’orientation a commencé et nous y reviendrons dans nos appréciations ultérieures.


Le Front Syndical de Classe

Mardi 19 mars 2013


Source : FSC

fsc.jpg

Commenter cet article