Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Lu sur le site des communistes de Vénissieux :

entete

Cuba, Vénézuela, Bolivie, Losurdo, Gastaud, Italie, Portugal, Tchéquie, Grèce, Chypre, Liban, Mali, Bénin, Sénégal, Irak...

Pour la 5eme année, les communistes de Vénissieux préparent leurs rencontres internationalistes, une occasion de dialoguer avec des communistes, des internationalistes de toute la planète. Car, il est impossible de résister en France sans comprendre que d’autres résistent ailleurs, face au même système économique qui fait de la mise en concurrence localement comme mondialement le cœur de sa domination.

La mondialisation est l’enjeu d’une bataille d’idées gigantesque pour faire accepter l’austérité ici, au nom des difficultés là-bas, imposer les décisions économiques ici au nom de la concurrence des autres, faire croire aux travailleurs ici que leur intérêt est d’écraser les travailleurs ailleurs, que les migrants n’ont peut-être pas le choix, mais qu’ils sont la concrétisation de cette concurrence qui nous écrase.

La solidarité internationaliste localement, à travers la solidarité des travailleurs Français et immigrés, internationalement à travers la solidarité avec les travailleurs que nos entreprises mondialisées exploitent ailleurs, est une nécessité de toute résistance dans la guerre de classe, de tout projet de transformation sociale.

C’est pourquoi les communistes de Vénissieux proposent ces rencontres qui créent des liens irremplaçables avec des communistes de nombreux pays. L’éclatement du mouvement communiste international, les bouleversements de nombreux partis, les contradictions entre des stratégies politiques opposées freinent cette solidarité internationaliste pourtant essentielle. Nous organisons ces rencontres dans le respect des positions de chaque parti, sans chercher à intervenir dans les discussions entre eux, mais pour permettre aux militants, notamment de Vénissieux et de l’agglomération Lyonnaise de mieux connaitre et comprendre les analyses des partis communistes sur toute la planète.

Cette année, les rencontres s’ouvriront le Vendredi 26 Octobre par une soirée spéciale jeunesse, dont l’organisation est confiée au Mouvement de la jeunesse communiste. Elle regroupera des représentants de mouvement de jeunesse communiste de différents pays : Portugal, Suisse, Grèce, Italie...

La journée du S amedi 27 Octobre mêlera rencontres, débats, repas, stands, expositions, musiques pour une véritable fête internationaliste. Comme chaque année, les rencontres sont "habillées" d’une exposition, cette année du metteur en scène et photographe Bruno Boeglin à partir de son voyage au Nicaragua, rythmée par une intervention poétique slamée de Lee Harvay Asphalte improvisée sur les mots de la journée.

Nationalisme et internationalisme : de l’Amérique Latine à l’Europe

La matinée sera consacrée à la place des nations dans les processus révolutionnaires à partir des expériences d’Amérique Latine Le débat sera introduit par Georges Gastaud, philosophe communiste auteur notamment du livre "« Patriotisme et Internationalisme, Eléments de réflexion marxiste sur la question internationale », avec la présence exceptionnelle des ambassadeurs de Bolivie et du Venezuela.

Stalinisme, Eurocommunisme, PGE : l’autophobie communiste ?

L’après-midi portera sur l’histoire des partis communistes en Europe et leur situation face à la crise. L’objectif sera de placer les débats actuels autour des mutations de ces partis, de la place prise par le PGE, dans un processus historique engagé avant la chute du mur de Berlin avec l’eurocommunisme, mais qui prend son sens dans le rapport au stalinisme et au réformisme.

Ce débat sera introduit par le philosophe italien Domenico Losurdo, qui a proposé une lecture historique de cette "autophobie communiste" dans son livre "fuir l’histoire". Il sera entouré de communistes du PCF (Jacques Fath), du KKE, de Chypre, du PdCI (Italie) et les contacts se poursuivent avec le PCP (Portugal), et le KSCM (Tchéquie).

Les luttes de résistances à l’OTAN

A 18h, la dernière séance sera consacrée aux luttes de résistances à l’OTAN, notamment en Afrique et au Moyen-orient, pour tenter de comprendre un monde qui après la réinvention du socialisme latino-américain et le développement des BRICS, semble bousculé dans ce nouveau Moyen-Orient annoncé par la guerre états-uniennes en Irak. La situation dramatique de la Syrie bouleversera peut-être le programme, mais nous avons aujourd’hui l’accord de communistes du Mali, du Sénégal, du Benin, du Liban et dIrak. Nous prendrons le temps pour connaître la position de communistes confrontés peut-être à de nouvelles formes d’intervention impérialiste contre la souveraineté des peuples. Le débat sera introduit par Francis Arzalier du collectif Polex.

Repas solidaire, chansons et musiques...

La journée se terminera autour d’un repas fraternel après une animation musicale qui donnera envie de chanter ensemble, pour faire vivre cette fraternité au cœur de l’engagement communiste sur toute la planète.

Invités:

Jean Paul Guevara Avila, ambassadeur de la république de Bolivie en France
Jesús Arnaldo Perez, ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela en France
Domenico Losurdo, philosophe Italien, membre du PdCI, président de la Société hégélienne international ( Fuir l’histoire, Éditions Delga et Le Temps des Cerises, 2007, Nietzsche, philosophe réactionnaire. Pour une biographie politique, Delga, Paris, 2007 , Staline : histoire et critique d’une légende noire, Aden, Bruxelles, 2011)
Georges Gastaud, philosophe et écrivain communiste. Secrétaire national du PRCF, La sagesse de la révolution, Pantin, Le Temps des cerises, 2008. Mondialisation capitaliste et projet communiste : cinq essais pour une renaissance, Pantin, Le Temps des cerises, 1997. Patriotisme et internationalisme , CISC , 2010
Jacques Fath, (à confirmer), coordination nationale du PCF, chargé des relations internationales.
Bassirou DIARRA, Responsable du parti UMRDA (Union Malienne, Rassemblement Démocratique Africain), Secrétaire général adjoint de la Présidence de la République.
Sette DIOP, Responsable en France du PIT (Parti de l’Indépendance et du Travail).
Francis Arzalier, historien, collectif Polex, responsable de la revue Aujourd’hui l’Afrique, coauteur du Livre noir du capitalisme, Le temps des cerises, 1997, Expériences Socialistes En Afrique - 1960-1990 , Le Temps Des Cerises - 2010
Rafah ALHITY, Parti Communiste Irakien.
Gilbert KOUESSI, Parti Communiste du Bénin
Chrysanthie THERAPONTOUS, Parti Communiste de Chypre.
Procopos PANAGOULIAS, KKE (Parti communiste Grec)
Hussein SABBAH, (A confirmer) Parti Communiste du Liban

 

pour contribuer à ces rencontres, s’informer ou laisser un message au 04.72.50.44.34

Commenter cet article

cotty 27/10/2012 12:58


Toutes ses forces doivent s'unir dans un large front anti-capitaliste pour vaincre l'impérialisme apatride et mortifère!