Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

cuba-elections2012.jpgIl y a quelques jours, la Commission électorale nationale (CEN) a annoncé la tenue, du 3 au 29 septembre prochains, des plus de 50 900 assemblées de désignation des candidats aux postes de délégués des Assemblées municipales du Pouvoir populaire, dans les plus de 14 500 circonscriptions électorales qui ont été constituées en vue des prochaines élections, auxquelles seront appelés environ 8,5 millions de Cubains.

 

Cela signifie qu’au cours de chaque assemblée, les citoyens de plus de 16 ans, ayant le droit de vote, pourront proposer un candidat parmi les voisins de leur « aire de circonscription électorale » et, dans le cas où cela leur semblerait pertinent, proposer une personne d’une autre aire appartenant à la même circonscription, à la condition que cette personne ait été consultée et qu’elle ait donné son accord.

 

Dans la pratique, cela n’a pas été toujours la règle pour les plus de 14 élections de délégués municipaux, du moins depuis 1976 à ce jour (les premières élections qui ont servi d’expérimentation à la mise en place des organes du Pouvoir populaire ont eu lieu en 1974 à Matanzas, et dans de nombreuses circonscriptions des élections spéciales se sont déroulées pour couvrir des postes vacants pour diverses raisons).

 

La législation électorale et les normes réglementaires qui la constituent établissent que le nombre de candidats nommés ne peut pas être inférieur à 2 ni supérieur à 8 par circonscription. Une garantie pour les électeurs d’avoir le choix entre plusieurs personnes.

 

Dans certaines situations, dans certains lieux du fait de leurs caractéristiques démographiques ou géographiques, une seule assemblée a suffi pour nommer les candidats. En général, pour chaque circonscription sont désignés deux ou trois candidats, et exceptionnellement huit ou neuf.

 

Les personnes désignées devront posséder les qualités et les compétences personnelles leur permettant de représenter la population de la circonscription, qu’elle soit urbaine ou rurale, auprès de l’organe local supérieur du pouvoir de l’État à l’instance municipale. Ces assemblées offrent aux électeurs la possibilité de connaître chaque candidat, ce qui permet de choisir le plus apte à assumer la fonction de délégué. Plus le nombre de propositions est élevé, plus le choix est grand, et évidemment, meilleure la désignation.

 

Les commissions électorales de circonscription, responsables de l’organisation des élections convoquées pour le 21 octobre prochain, ont préparé avec soin cette première étape pour déterminer les différentes aires de désignation, qui sont soumises à la considération des commissions électorales municipales pour approbation. Plus tard, se tiendront les élections des délégués aux Assemblées provinciales et des députés à l’Assemblée nationale.

 

Un signe positif dans la préparation de ces élections : les circonscriptions qui proposent deux ou trois aires de nomination sont plus nombreuses, et celles qui n’en proposaient qu’une ont diminué.

 

Selon la réglementation de la Commission électorale nationale, une « aire de nomination » s’organise dans une zone où habitent jusqu’à 199 personnes, jusqu’à celles de plus de 2 800 personnes, où il y aura 8 aires. Cependant, dans certaines zones aux caractéristiques particulières, il est recommandé de prévoir des aires comprenant moins d’habitants : 20 circonscriptions ont moins de 100 habitants par aire de nomination, et 300 en ont moins de 200.

 

Le processus électoral cubain a la spécificité d’être basé sur le fait que ce sont les citoyens et non pas les partis politiques qui désignent les candidats aux assemblées municipales.

 

D’un bout à l’autre de Cuba, y compris dans les zones les plus isolées et les communautés les plus dispersées, pour désigner un candidat ou être désigné comme candidat, pour élire ou être élu, un Cubain n’a besoin de rien d’autre que d’en avoir les aptitudes légales.

 

Autrement dit, le parti ne propose pas de candidat ; c’est le citoyen qui propose et c’est lui qui, par vote libre, direct et ouvert, à main levée, aura le droit souverain de choisir le candidat qui le représentera aux élections du vendredi 21 octobre.

 

Source : Granma International

Commenter cet article

caroleone 06/09/2012 18:12


Merci pour le détail, c'est très joli et me plait bien.


Bon, c'est pas mexicain, mais digne de l'être avec les couleurs et le style naïf( oups j'espère que je n'ai pas encore dit une bêtise)


 


bises


 


caro

caroleone 04/09/2012 22:27


Bonsoir Diablo,


 


Après ça les autres couillons de médias vont venir nous parler de dictature à Cuba ?


Les choses avancent dans le bon sens, le CHE serait content.


Au fait, ton nouveua fond de blog est superbe, j'adore les couleurs, on se croirait au Mexique à part les vélos


 


Bises


 


caro


 

DIABLO 06/09/2012 10:07



Bonjour Caro,


Le dessin de fond de blog c'est un dessin d'Yvon Taillandier photographié par mes soins sur une exposition sur le Front Populaire à la fête de l'Huma en
2006.


Bises


Diablo