Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

Rencontre du CRIF avec le Parti Communiste

Roger Cukierman, Président du CRIF, accompagné de Francis Kalifat, Vice-Président ont eu un long entretien, mercredi 9 octobre 2013, avec Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste Français, qui était accompagné notamment d’Isabelle De Almeida, Présidente du Conseil National. Ils se sont félicités de la reprise du dialogue entre le parti communiste et le CRIF.

L'entretien a porté principalement sur la question de la montée inquiétante de l'antisémitisme sous toutes ses formes en France, en Europe et sur la campagne BDS (Boycott , Investissement, Sanctions ).

 Source

---------

Le commentaire de Madjid :

Le PCF a rencontré le CRIF :

une grave faute politique

palestine-anti.jpg

On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui.

C’est la première réaction que j’ai eu quand j’ai appris que la direction du PCF avait rencontré le CRIF pour « renouer le dialogue ».

 

 

Un dialogue rompu, mais pourquoi ?

 

 

Le CRIF est depuis très longtemps le bras politique du gouvernement israélien en France.

 

 

Il est aussi le fidèle relais de la propagande israélienne, et participe à l’entreprise de délégitimation massive des palestiniens.

 

 

Ce groupuscule, très droitier, a toujours justifié les crimes commis par l’armée israélienne contre les civils palestiniens.

 

 

Je vais pendant un instant tenter de comprendre pourquoi le PCF a pu avoir envie de discuter avec le CRIF, vous voyez que je ne suis pas borné.

 

 

D’abord, Richard Prasquier et Roger Cukierman, respectivement ancien et actuel présidents du CRIF, ont par ailleurs toujours eu des propos apaisants envers les musulmans. Florilège.

 

 

Richard Prasquier, lui, soucieux de ne pas attiser la haine et de ne pas monter les communautés les unes contre les autres, a tenu ces propos emprunts d’amour : « l’islam radical est le nouveau nazisme ». Amen.

 

 

Roger Cukierman quant à lui, rend hommage aux femmes musulmanes : « il faut que les femmes juives et chrétiennes, autrement dit non musulmanes, fassent beaucoup d’enfants, sans quoi la France sera envahie par ces gens-là dont la natalité actuelle est un danger pour « l’environnement politique et social dans lequel nous vivons ». Le lien du discours a depuis été retiré du site du CRIF.

 

 

Si avec ça juifs et musulmans ne se font pas des bisous, c’est à n’y rien comprendre.

 

 

Je vous passe les propos de Cukierman – déjà président du CRIF à l’époque – là encore pleins d’empathie lors de l’arrivée du FN au second tour en 2002. Il analysait ce résultat comme « un message aux musulmans leur indiquant de se tenir tranquilles »

 

 

Et puis, vraiment, je vois pas pourquoi on ne discuterait pas avec des gens pour qui toute remise en cause de la politique israélienne vaut de se voir affubler de la sympathique étiquette « ennemi des juifs et d’Israël ».

 

 

Je ne vois pas non plus pourquoi Pierre Laurent, que j’ai pourtant croisé à Jerusalem en juin dernier, ne discuterait pas avec quelqu’un qui accusait récemment encore le PCF de faire le jeu de l’antisémitisme en participant notamment aux actions de boycott des produits issus des colonies juives de Palestine.

 

Après tout, il est cohérent pour le PCF de faire campagne pour la libération de Marwan Barghouti, d’avoir participé à faire libérer Salah Hamouri, quand le CRIF continue de les considérer tous les deux comme des terroristes.

 

Vous voyez, aucune raison de ne pas discuter avec eux, c’est pas comme si le CRIF ne représentait qu’une poignée d’extrémistes juifs en France.

 

Source : Le blog de Madjid

 


Commenter cet article