Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par DIABLO

PRCF-logoBroyé par la Trinité malfaisante du grand capital, FMI, Union européenne et oligarques grecs soutenus par le PASOK (PS grec) et par la Nea Demokratia (UMP grec), le peuple grec donne à tous les peuples d’Europe une leçon de dignité et de résistance. La « dette » qu’on le somme de payer est en réalité une arme de destruction massive aux mains du grand capital international et de la grande bourgeoisie grecque : il est injuste et inhumain de prétendre la faire payer par l’ouvrier, le paysan, l’enseignant, l’artisan grec qui travaillent très dur pour des rémunérations de plus en plus misérables et en plombant l'avenir de la jeunesse ouvrière et étudiante.

La réalité c’est que la Grèce est actuellement la « ligne de front » entre le capital et le travail à l’échelle de toute l’Europe. Si le grand capital parvient à mettre la Grèce à genoux, ainsi que les autres pays sud-européens traités de « PIGS » (cochons en anglais), ce sera tôt ou tard le tour du peuple français qui, confronté lui-même aux menaces de déclassement de sa « note » par les agences financières, et ciblé comme tous les peuples d’Europe par le scandaleux plan « euro plus », pourrait passer de l’austérité à la super-austérité quel que soit le président de la République affidé à l’Union Européenne qui sortira des prochaines échéances électorales.

Plus que jamais l’enjeu est la dignité des travailleurs face à l’offensive pan-européenne du capital qui étrangle désormais ouvertement le droit des nations d’Europe à disposer d’elles-mêmes puisque la Grèce est en réalité placée sous la tutelle directe de l’UE sous les diktats d’Angela Merkel et de Sarkozy. Déjà, il est prévu que les futurs budgets de la zone euro soient validés par la Banque européenne et par la Commission de Bruxelles avant d’être présentés devant les parlements nationaux élus. De plus en plus, il apparaît que l’UE, qui matraque le pays qui vit naître la démocratie, la philosophie, le théâtre et les mathématiques, n’a rien à voir avec l’Europe des Lumières dont elle usurpe le titre : avec sa « monnaie unique », facteur d’écrasement des souverainetés populaires et du pouvoir d’achat populaire, elle n’est qu’un outil dictatorial aux mains du capital financier dont le maintien comporte des risques croissants de fascisation de tout le sous-continent européen.

Il est heureux qu’à la tête du peuple grec se trouve un grand parti communiste, le KKE, qui est resté fidèle aux principes de lutte des classes, du marxisme-léninisme et de la défense conséquente de l’indépendance nationale. Il faut également saluer l’action résolue des syndicalistes de classe du PAME.

C’est pourquoi le PRCF propose à tous les groupes et organisations communistes, qu’ils soient ou non extérieurs au PCF, de manifester ensemble par tous les moyens grands ou petits, tracts communs, délégations, manifestations, pétitions, etc., leur totale solidarité avec le peuple grec et avec ses forces communistes et authentiquement patriotiques et démocratiques, qui s’opposent sans concession à Papandréou, l’homme-lige du grand capital grec, européen et mondial.

La démocratie antique est née en Grèce quand Solon, chef de la révolution plébéienne à Athènes, a aboli l’esclavage pour dette. Le grand capital « moderne » est devenu si réactionnaire que ce sont tous les acquis démocratiques les plus anciens, ceux qui sont nés à l’époque glorieuse des Guerres médiques, qui sont actuellement menacés.

Communistes, progressistes, patriotes républicains véritables, internationalistes et antifascistes, à l’action ! 

D’autant que la solidarité avec le peuple grec peut permettre de relancer en France même le grand mouvement social que la collaboration de classe des états-majors politiques et syndicaux de la fausse gauche a trahi à l’automne dernier.

A bas l’euro, l’Union Européenne, la dictature des marchés financiers et ses institutions supranationales et « nationales » !

Solidarité totale avec les travailleurs, la jeunesse, le peuple grec en lutte !

Pour le secrétariat politique du Pôle de Renaissance Communiste en France :

Georges Gastaud, secrétaire national, Daniel Antonini, responsable international,

Antoine Manessis, responsable des contacts unitaires en France. 

Paris le 29 juin 2011.

 

 

 

Commenter cet article