Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

alain-vidalies-.jpg

Le secrétaire d’État aux Transports, Alain Vidalies, a annoncé ce mercredi matin 24 septembre 2014 sur RMC l’abandon du projet de compagnie aérienne low-cost et délocalisée, Transavia Europe, contre lequel les pilotes du Groupe Air France sont en grève depuis 10 jours.

 

« Le projet Transavia Europe est abandonné par la direction » d’Air France, a déclaré M. Vidalies sur la radio périphérique, ajoutant que « le projet n’est pas suspendu pour trois mois, il est retiré ».

 

Le ministre a déclaré qu’il n’y avait en conséquence « plus aucune raison pour que la grève continue ». Cependant, le porte-parole d’Air France commentait quelques instants plus tard les déclarations de Vidalies, estimant qu’il était "prématuré de dire » que le projet était abandonné.

 

Les pilotes en grève étaient réunis hier mardi par centaines devant l’Assemblée nationale, unis avec leurs syndicats autour de leur revendication de retrait du projet. Face à eux, la direction d’Air France et Manuel Valls qui dénonçait dès la semaine dernière la grève des pilotes : « Cette grève n’a aucune raison, elle n’est pas comprise par les Français. Elle met à mal l’image de la France et elle représente un vrai danger pour la compagnie Air France ».

 

A vrai dire la grève des pilotes, en s’opposant aux délocalisations, a engagé un processus de rupture avec les dispositifs de l’Union européenne qui autorisent le non-respect du droit du travail national. C’est pourquoi les pilotes étaient loin d’être isolés. Le maintien sous pavillon français de la compagnie maritime SNCM, problème de même type, reste à l’ordre du jour au Ministère des Transports. Tout comme les salariés d’Air France, les marins – auxquels capitalistes et gouvernement ont annoncé la semaine dernière la mise en redressement judiciaire de leur société – ont raison de croire qu’ils n’ont pas encore perdu.

 

Source : POI

 

Commenter cet article