Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

BAC-chomage.jpg

Le montant des allocations chômage et les conditions à remplir varient fortement d’un pays européen à un autre voici le point sur la situation pour les demandeurs d’emploi dans 10 pays en Europe, à partir des données de l’Unédic, du Missoc et de l’office national de l’emploi belge.

-----------

FRANCE:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : avoir cotisé au moins 4 mois au cours des 28 mois précédant la rupture du contrat (36 mois pour les personnes de plus de 50 ans). - Taux de cotisation : 6,4% partagé entre les employeurs (4%) et les salariés (2,4%). - Montant de l’indemnisation : 57,4% du précédant salaire. - Durée d’indemnisation : entre 4 mois et 2 ans (3 ans si le bénéficiaire a plus de 50 ans). - Plafond : le salaire qui sert de base de calcul est plafonné à 12.124 euros par mois. L’allocation mensuelle maximale est ainsi de 6.161 euros. - Retour à l’emploi : Possibilité de suspension temporaire ou définitive des allocations sans acte positif de recherche d’emploi.


ALLEMAGNE:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : avoir cotisé au moins 12 mois au cours des 24 derniers mois. - Taux de cotisation : 3%, à parité entre employeurs et salariés. - Montant de l’indemnisation : 60% du salaire net antérieur (67% pour les personnes avec des enfants). - Durée d’indemnisation : de 6 à 24 mois en fonction de la durée de cotisation et de l’âge. - Plafond : le salaire qui sert de référence pour calculer l’indemnité est limité à 5.500 euros par mois à l’Ouest, 4.800 euros à l’Est. L’allocation mensuelle maximale est ainsi de 2.215 euros à l’Ouest, et de 1.940 euros à l’Est. - Autres conditions : l’indemnité peut être refusée en cas de patrimoine trop important. - Retour à l’emploi : obligation d’accepter un salaire inférieur de 20% au bout de 3 mois, de 30% au bout de 6 mois, puis à partir de 7 mois, il n’existe plus aucune condition salariale minimale requise. L’indemnisation peut être suspendue pendant 12 semaines en cas de refus d’un travail raisonnablement "acceptable". Le montant de l’indemnité peut également être fortement réduit


ROYAUME-UNI:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : avoir cotisé suffisamment au moins une année fiscale parmi les des deux dernières années fiscales en cours. - Taux de cotisation : cotisation globale à la sécurité sociale sur les salaires de 13,8% pour les employeurs et 12% pour les salariés. - Montant de l’indemnité : 88 euros par semaine pour les personnes de plus de 25 ans (soit environ 381 euros par mois). - Durée d’indemnisation : 182 jours (6 mois) au maximum. - Retour à l’emploi : au bout d’une période de 13 semaines, le demandeur d’emploi doit acceptable pratiquement n’importe quelle offre d’emploi


ITALIE : Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : avoir cotisé 12 mois sur les 2 dernières années. - Taux de cotisation : dépendent du secteur d’activité et le nombre de salariés dans l’entreprise. - Montant de l’indemnisation : 60% pour les 6 premiers mois, puis 50% et 40%. - Durée d’indemnisation : 240 jours (360 jours pour les plus de 50 ans). - Plafond de l’indemnité : 931 euros par mois au maximum pour les revenus inférieurs à 2.014 euros mensuels ; 1.119 euros par mois pour les revenus supérieurs. - Retour à l’emploi : Interruption des allocations en cas de refus d’un emploi jugé convenable ou de refus d’une formation


ESPAGNE:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : avoir cotisé 360 jours sur les 6 dernières années. - Taux de cotisation : 7,05% dont 5,5% à la charge des employeurs et 1,55% à la charge des salariés. Sur cotisation pour les CDD et l’intérim. - Montant de l’indemnisation : 70% du salaire de référence au cours des 180 premiers jours puis 60% et enfin certains minimas sociaux. - Durée d’indemnisation : de 4 mois à 2 ans, selon la durée de cotisation. - Plafond : le salaire qui sert de base de calcul à l’indemnité est plafonné à 3.262 euros. L’indemnité mensuelle maximale est de 1.397 euros si la personne à deux enfants à charge ou plus. - Retour à l’emploi : des sanctions sont prévues en cas d’infraction qui peuvent aller d’un mois de suspension à l’exclusion


DANEMARK:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : il faut avoir travaillé pendant au moins 1.924 heures (environ 1 an) au cours des 3 dernières années. - Taux de cotisation : forfaitaire. - Montant de l’indemnisation : 90% du salaire antérieur. - Durée d’indemnisation : 2 ans maximum. - Plafond de l’indemnité : 106 euros par jour de travail, soit 2.295 euros par mois. - Retour à l’emploi : exclusion du régime ou suspension des indemnités si le chômeur triche ou ne coopère pas.


BELGIQUE:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : il faut avoir accumulé au moins 312 jours de travail (environ 12 mois) au cours des 21 derniers mois si on a moins de 36 ans, sinon les conditions sont plus exigeantes. - Taux de cotisation : cotisation globale à la sécurité sociale de 13,07% pour les salariés et 24,87% pour les employeurs. - Montant de l’indemnisation : 65% du dernier salaire pendant 3 mois, 60% le reste de la première année, puis dégressif jusqu’à un certain montant. - Durée d’indemnisation : sans limite de durée (mais l’indemnité devient forfaitaire au bout d’un moment et varie alors de 483 à 1.090 euros). - Plafond de l’indemnité : le salaire de référence qui sert de base de calcul au montant de l’indemnité, est plafonné et dégressif, de 2.370 euros par mois (pendant les 6 premiers mois de chômage) à 2.064 euros (après un an de chômage). Ainsi, dans tous les cas, l’allocation chômage est égale ou inférieure à 1.541 euros. - Retour à l’emploi : nombreuses sanctions si le chômeur ne coopère pas, avec des suspensions d’indemnisation pouvant durer de 1 à 52 semaines, voire une exclusion.


AUTRICHE:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : avoir cotisé pendant 52 semaines au cours de 24 derniers mois (26 semaines au cours des 12 derniers mois pour les moins de 25 ans). - Montant de l’indemnisation : 55% du salaire net journalier avec un plafond. - Durée d’indemnisation : Varie en fonction de la durée de cotisation et de l’âge. De 20 semaines d’indemnité (environ 4,5 mois) pour 52 semaines d’affiliation jusqu’à 52 semaines d’allocation (1 an) pour 468 semaines (9 ans) d’allocation. - Plafond : le salaire qui sert de base de calcul ne peut pas excéder 4.020 euros par mois. - Retour à l’emploi : Perte des allocations pendant six semaines en cas de refus d’un travail proposé ou d’une formation, pendant 8 semaines en cas de récidive.


PAYS-BAS : Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : au minimum 26 semaines de cotisation sur les 36 semaines avant de se retrouver au chômage. - Taux de cotisation : 4,20% à la charge des employeurs plus une cotisation supplémentaire. - Montant de l’indemnisation : 75% du dernier salaire journalier pendant deux mois, 70% ensuite. - Durée d’indemnisation : de 3 mois à 38 mois, en fonction de la durée de cotisation. - Plafond : le salaire de référence pour le calcul de l’indemnité ne doit pas dépasser 193 euros par jour. L’indemnité maximale est donc de 144,75 euros. - Retour à l’emploi : en cas d’infraction, une perte partielle ou totale de l’indemnité ou des amendes sont prévues.


SUISSE:Conditions pour avoir droit aux allocations chômage : 12 mois de cotisation au cours des 24 derniers mois. - Taux de cotisation : 2,2% qui se répartit à parts égales entre employeur et salarié. - Montant de l’indemnisation : 80% du dernier salaire, - Durée d’indemnisation : de 200 jours à 520 jours en fonction de l’âge et de la durée de cotisation. - Plafond : Le salaire de référence pour le calcul de l’indemnité est plafonné à 8.741 euros par mois. L’indemnité maximale est ainsi de 6.986 euros par mois. - Retour à l’emploi : De 1 à 60 jours de suspension de versement des allocations en cas de faute constatée.

 

Source : CGT Chômeurs

Commenter cet article