Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

CNR-RUE1

NOUS CONSTATONS QUE

Jamais, depuis 70 ans, les conquêtes sociales, la dignité et l’existence nationales du peuple français n’ont été aussi attaquées qu’aujourd’hui.

Derrière l’« alternance » fictive qui conduit la Droite, le P.S. – et ses satellites – à se succéder à l’Elysée et au gouvernement, l’oligarchie prend appui sur la monnaie unique européenne et sur l’U.E. atlantiste, supranationale et néolibérale pour :

 

-Appauvrir les classes populaires et les couches moyennes, maintenir un énorme taux de chômage, généraliser la précarité, broyer les services et le secteur publics, briser l’Université, la recherché publique, le logement social, la Sécurité sociale, le Code du travail, les retraites par répartition, l’Education nationale, les statuts et les conventions collectives, le S.M.I.C., toutes les conquêtes du Front populaire et du C.N.R.

 

 

-Dissoudre la France dans une Europe fédérale des régions sous tutelle des Etats-Unis et de l’Allemagne, et dans un Grand Marché transatlantique sous tutelle de la finance et des multinationales destructeurs pour le produire en France, ravageurs pour la langue et la culture françaises et mortels pour la République une, laïque, souveraine et indivisible. Communes, départements, Etat-nation sont sous la menace imminente d’être liquidés au profit des euro-régions.

 

 

-Bafouer la démocratie en harcelant le monde du travail, en contournant la laïcité, en violant la volonté des peuples exprimée par référendum, en déversant une euro-propagande de chaque instant, en châtrant le parlement français de ses prérogatives.

 

 

-Entraîner la France dans d’incessantes interventions extérieures (ingérences de l’U.E. et de l’O.T.A.N. au Proche-Orient, en Afrique, en Ukraine…).

 

Nous ne nous laissons pas duper par les pseudo « alternatives » trompe-l’œil au service du système : leurre paralysant que l’« Europe sociale » ou « l’autre Europe » portées par une gauche et une droite euro-formatées. Leurre dangereux et déshonorant que le FN qui détourne l’esprit républicain qu’il a si longtemps combattu, alimente l’anti-syndicalisme, le racisme et la xénophobie en désignant l’étranger comme responsable du délitement de la Nation tout en épargnant le capitalisme.

L’euro-destruction de notre pays sous les coups convergents du MEDEF, des marchés financiers, de l’Axe Washington-Berlin et des gouvernements français convertis à l’européisme et au libre-échange, exige un sursaut urgent du peuple.

ENSEMBLE, OUI, nous avons la responsabilité de construire un mouvement de résistance populaire, patriote et progressiste pour :

 

-sortir la France de l’euro, de l’Union européenne et de l’OTAN ;

 

 

-stopper l’euro-austérité, les accords transatlantiques avec le Canada et les Etats-Unis et le projet visant à morceler et réduire la France en régions européennes ;

 

 

-organiser la solidarité avec les autres peuples, notamment européens, sur la base de la coopération, en se débarrassant du principe de « concurrence libre et non faussée ».

 

OUVRONS UN LARGE DEBAT PARTOUT EN FRANCE dans chaque département pour unir et mobiliser notre peuple afin de créer un rapport de force victorieux. Ensemble, élaborons un programme fédérateur pour la reconstruction sociale et républicaine de la France en nous appuyant sur le programme du C.N.R. : droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, coopérations internationales, nationalisation des banques et des entreprises stratégiques, ré-industrialisation du pays, démocratie centrée sur le monde du travail, rétablissement des protections sociales, défense de l’environnement contre le tout-profit, action pour la paix mondiale et pour le développement solidaire de tous les peuples et de tous les individus…

Dans la diversité de nos engagements, et pour que renaissent les Jours heureux, prolongeons au présent l’œuvre humaniste et progressiste du Conseil National de la Résistance !

NOUS APPELONS LES CITOYENS à rejoindre le Comité national de résistance républicaine à l’U.E. et ses Comités départementaux. Espaces pluralistes, ouverts et démocratiques, où chacun peut débattre et s’engager, ils rassemblent des citoyens, organisés ou non, qui ont un objectif commun : libérer le peuple et la nation de la tutelle qui les prive de leurs droits démocratiques pour construire une société où dignité, liberté, égalité, fraternité seront partagées par toutes et par tous.

JE SIGNE ET JE REJOINS LE CNR-RUE ET LE COMITE DEPARTEMENTAL

Cliquez ici

 

Commenter cet article