Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par DIABLO

tribune

Une fois de plus, nos politiques font assaut de mauvaise foi et d’hypocrisie !

Comment des élus socialistes, UMP, Verts, Modem, peuvent-ils s’offusquer de la remise par la France aux autorités espagnoles, d’Aurore Martin ?

La France est-elle un état de droit ?  Qui a voté la modification de la Constitution donnant supériorité à la loi européenne sur la loi française ? Qui a signé l’accord créant le mandat d’arrêt européen (MAE) ?   Sinon ceux qui, aujourd’hui s’offusquent de sa mise application !

Il faut arrêter de confondre JUSTICE et DROIT. Un pays «de droit » n’est pas un pays où la justice règne, mais un pays où la classe la plus forte impose SA loi.  Les pays où la charia s’applique sont des pays de droit, c'est-à-dire qu’ils ont une loi qui s’impose à tous !  Mais jamais dans l’histoire une loi n’a garanti la justice, elle découle simplement du rapport de force du moment.

Il faut donc se battre aujourd’hui pour que  la France  retrouve sa liberté. Les accords entre pays ne doivent pas être un carcan qui impose, mais créer les conditions pour mieux vivre ensemble, chacun participant librement à des actions communes.  C'est-à-dire le contraire absolu de l’Europe qu’on nous impose.

Pour en revenir à Aurore Martin, il n’existe que deux solutions : s’en remettre à la clémence des tribunaux espagnols (on peut croire au père Noël), ou créer un rapport de force IMPOSANT à l’Espagne et au gouvernement français de plier devant la volonté populaire.

Pour ce qui est de l’Espagne, il faut frapper là où ça fait mal : au porte-monnaie. Dès aujourd’hui, boycottons les produits espagnols jusqu’au retour d’Aurore. Mettons le nez de nos élus dans leur merde et faisons éclater leur duplicité. Les élections municipales se profilent déjà à l’horizon, exigeons d’eux qu’ils mettent en accord leurs paroles et leurs actes en déposant et votant un projet de loi mettant fin à l’aspect obligatoire de l’exécution d’un MAE d’où qu’il vienne.

Je l’ai dit ailleurs, mais en 1933 un tel accord aurait contraint la France à livrer à Hitler tous les antifascistes qui avaient cru trouver un refuge sur notre sol. C’est par l’adoption d’une loi, là aussi, que le traitre Pétain a livré aux camps de concentration nos compatriotes et les réfugiés sur notre territoire. Vu l’évolution dans les pays de l’ex-bloc socialiste, on peut légitimement craindre le pire avec une telle épée de Damoclès. Car le seul fait de défendre nos camarades de ces pays persécutés chez eux peut entraîner l’ouverture d’un MAE pour association avec un groupe terroriste et livrer aux bourreaux des citoyens français. Attention, on ne pourra pas dire « je ne savais pas » !

On pourrait aussi revenir sur le fameux « contrôle de routine » en n’oubliant pas que dans la région, il y a une ex-députée ex-ministre de l’intérieur et des armées (donc de la gendarmerie) qui a certainement conservé des relations avec les gradés locaux.  Cette affaire tombe bien pour mettre la « gauche » en porte-à-faux dans l’optique des élections qui se profilent. A qui profite le crime ? Méfions-nous des apparences !

Evidemment, cela ne dédouane en rien de leur responsabilité le gouvernement et le président de la République.

 

Serge des bois

 

 

Commenter cet article

C

Bonsoir Diablo,


 


J'ai fait comme toi, j'avais le commentaire de Serge et j'ai voulu que les lecteurs en prennent connaissance.


L'idée de boycott des produits espagnols est une bonne idée, vu le nombre de produits qu'on achète à ses ibères.


Les élus n'ont qu'à rougir , ils ne trompent pas grand monde.


Bonne soirée et bises


 


caro
Répondre