Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

us.jpg

Notre déclaration du 8 janvier (voir sur le site) au lendemain des crimes contre le journal « Charlie hebdo » prend tout son sens aujourd'hui.


La propagande capitaliste visant à « rassembler le peuple autour de ses valeurs » est une opération politique, une nouvelle manipulation qui poursuit des buts précis.


La question essentielle pour les états capitalistes est de poursuivre, accentuer, accélérer la politique dictée par les multinationales mondiales dans la recherche de nouveaux profits.


Pour cela, il leur faut conquérir les territoires et les peuples qui leur échappent encore pour les exploiter.


Tous les moyens sont mis en œuvre pour réaliser ces objectifs.


Avec la chute de l'URSS, qui constituait l'obstacle majeur au développement du capital mondial, le coup d'envoi était donné pour un nouveau partage du monde dont on mesure tous les jours la dangerosité.

 

56 conflits armés ont eu lieu ou sont en cours depuis la chute de l'URSS, il est utile derappeler que les forces du capital avaient promis une ère de paix et de fraternité après la disparition de « l'ennemi de classe ».

 

L'Europe du capital s'est développée, le capitalisme mondial également, les profits des multinationales mondiales ont explosé mais ce sont les peuples qui payent.

 

Pour parvenir à ces résultats les états capitalistes ont utilisé tous les moyens pour détruire les états qui résistaient ou qui résistent à leurs objectifs. Ils ont armé, financé, organisé des groupes locaux ou étrangers devenus aujourd'hui de véritables armées qui à leur tour veulent imposer des dictatures en utilisant les religions comme faire valoir mais le but est le même : exploiter pour le profit.

 

L'impérialisme américain joue un rôle central dans ce nouveau partage du monde. Dès le début avec la guerre en Afghanistan, il n'a pas hésité à armer les « talibans » contre le gouvernement afghan à l'époque progressiste, soutenu par l'URSS. Les interventions se sont succédées au Yémen, en Tchétchénie.

 

Dès la chute du mur ce fut le démantèlement de la Yougoslavie, les interventions en Irak à deux reprises depuis 91.

 

Aujourd'hui le pays est à feu et à sang comme le sont la Libye, la Syrie, le Mali, la Centrafrique, le Niger, le Soudan, le Nigéria et nombre de pays ou « l'intégrisme religieux » a été sollicité, organisé, construit. Cet « intégrisme » dont les états capitalistes utilisent l'existence aujourd'hui pour justifier leurs interventions alors qu'ils en sont les géniteurs.

 

Que dire de la politique d'Israël, bras armé de l'impérialisme étasunien qui massacre, assassine sans retenue pour s'accaparer l'ensemble des territoires de Palestine.

 

Oui, ils sont capables de tout pour imposer la politique des puissances capitalistes.

 

L'ensemble des partis politiques, de la droite au Front national, du PS et ses alliés au Front de gauche, les syndicats, pleurent sur les conséquences des actes criminels et acceptent sans broncher les mesures autoritaires que le gouvernement met en place. Tous gèrent une situation politique et sociale qui s'aggrave de jour en jour.

 

Chacun joue son rôle dans la mascarade de l'appel à «  l'unité nationale ». Personne n'a protesté quand Hollande a accueilli avec bienveillance les chefs d'états couverts du sang des peuples qu'ils massacrent.

 

Netanyahu a le droit de tout faire, massacrer les palestiniens et leurs enfants, détruire les infrastructures du pays, décider l'annexion de nouvelles terres palestiniennes, poursuivre la colonisation, bloquer les moyens financiers indispensables à la vie courante du peuple, instaurer avec l'extrême droite israélienne un régime politique foncièrement raciste. Tout cela au mépris du droit international, avec la bénédiction et l'aide des grandes puissances.

 

- Porochenko, le « président » ukrainien installé par l'impérialisme européen par un coup d'état militaire gouverne aujourd'hui avec l’aide de groupes fascistes.

 

- Le secrétaire général de l'OTAN au service exclusif des états capitalistes, fournisseur des armes et des armées pour détruire, bombarder, organiser les guerres contre les peuples qui ne veulent pas se soumettre à la loi du capital.

 

Voilà trois personnages (il y en avait une trentaine du même acabit) qui viennent soutenir « la démocratie », la « liberté de la presse » à l'appel du gouvernement français. Quelle démocratie? Quelle liberté de la presse alors que l'une et l'autre sont aux mains des grands groupes industriels et financiers.

 

C'est « l'union sacrée de l'internationale capitaliste » que Hollande et consorts veulent pérenniser en France.

 

Tous sont venus chercher le soutien des multinationales, utiliser l'émotion suscitée pour masquer les effets désastreux que leur politique engendre.

 

La France est le pays européen le plus engagé dans les conflits armés, Hollande vient d'annoncer de nouveaux renforts aux huit mille hommes déjà en opération, il annonce également le déploiement de 3500 militaires sur le territoire national, il regrette qu’il n’y ait pas d’intervention en Syrie pour éliminer Assad. Qui peut croire que cette politique guerrière peut rester sans conséquence?

 

Et pendant ce temps, qui parle des sales coups que préparent Hollande et son gouvernement, de la loi Macron et ses 156 mesures dirigées contre les travailleurs!! On ne parle plus des dépenses en hausse constantes, des pensions, allocations et salaires en baisse, de la casse des services publics, du code du travail.

 

Voilà la signification de l'appel à "l'unité nationale" relayée à tous propos par la propagande du pouvoir. C’est la perspective offerte aux travailleurs, au peuple et à sa jeunesse soumise au chômage de masse, à la précarité, à la pauvreté.

 

La paix, la satisfaction des besoins sociaux des peuples seront satisfaits lorsque la lutte sera suffisamment puissante pour chasser les forces du capital. Il faut l'engager partout, tout de suite, il y a urgence. C’est notre conception de l’union nationale, c’est la seule possible. "Communistes" y travaille.

 

source : site "communistes"

Commenter cet article