Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

assises-co

assises03

Le stand de la fête de l’Huma placé sous le signe des assises, a été de l’avis de toutes celles tous ceux qui ont eu la chance d’y participer, a été une grande réussite. Réussite par le nombre des participants, par la qualité des débats, par l’ambiance enthousiaste qui régnait.


Aux 3 débats qui se sont succédé l’assistance nombreuse et attentive débordait largement sur l’avenue.


Celui organisé par la Polex, a porté sur la situation en Syrie, en Afrique et le rôle des puissances occidentales dans les conflits en cours. Il a permis de souligner l’enjeu de refuser le retour aux guerres coloniales que les pays impérialistes, dont la France, veulent imposer. Un syrien, présent dans l’assistance, souligna avec force et de multiples exemples le rôle des médias pour pousser à l’intervention internationale et empêcher les syriens de décider par eux-mêmes de leur avenir. Le débat s’est conclu par le vote, à l’unanimité des présents, d’une lettre ouverte à Fabius, pour dire non à la guerre, aux livraisons d’armes et ces opérations de déstabilisation qui transforment le monde en poudrière.


Celui sur les luttes et le rôle des politiques a tenu lui aussi l’essentiel de ses promesses. A Olivier et Taëb de Continental Nutrition parlant de leur emploi comme un emploi d’utilité publique, un membre de l’assistance donnera son accord en donnant un exemple éclairant, celui de la multinationale taïwanaise Foxcom. Ce groupe, voulait fermer son usine au Brésil. Dilma Russef, la présidente brésilienne a alors convoqué le PDG et lui a tenu en substance le propos suivant : « Je ne peux pas vous empêcher de partir du Brésil mais si vous le faites plus aucun de vos produits ne rentrera ici. ». Le propos a été efficace : non seulement le groupe n’a pas fermé l’usine brésilienne, mais il en a ouvert une deuxième.

Quand le politique veut il peut.

On est là devant un protectionnisme au service du peuple.


Répondant à une question, Gérard de Fralib détaillera comment toute l’action syndicale a une portée politique ce que démentiront pas les Véninov présents. Ce sont bien les questions de l’appropriation des usines par les ouvriers, de la nécessité de sortir des règles imposées par l’UE au nom de la concurrence libre et non faussée qui ont été au cœur de ce débat. Avec les exemples d’engagements de campagne du candidat Montebourg et non tenus pour l’instant par le ministre (réquisition de la marque…) Olivier de Fralib résumait l’esprit des syndicalistes participant au débat : les politiques peuvent faire et s’ils ne font pas, nos luttes les contraindront.


Le dernier débat portait sur les Assises. Il était bien dans le prolongement des rencontres de Marseille. Dans la filiation du texte initial de 2008 (4 ans déjà !) a été réaffirmée la volonté de rassemblement des communistes, d’approfondissement de ce que peut être le communisme du 21ème siècle et la nécessité de faire connaître notre point de vue afin de peser dans le débat politique national.

A l’issue de ce dernier débat, et ce n’est pas la moindre des annonces, la date des assises a été fixée : elles auront lieu, les 28, 29, 30 juin 2013.
C’est donc parti !

Charles Hoareau

Source : "Rouge Midi" 

Commenter cet article

caroleone 23/09/2012 21:58


Bonsoir Diablo,


 


Je viens reprendre ce texte demain, là, je suis HS !!


Bises et bonne soirée


 


caro

DIABLO 23/09/2012 22:26



Pas de problème Caro, plus large sera sa diffusion mieux ça sera.


Bises et bonne nuit,


Diablo