Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

palestine-drapeau1.jpg

Col­lectif National

pour

une Paix Juste et Durable

entre Israé­liens et Palestiniens

--------

En inter­disant la mani­fes­tation prévue le 19 juillet à Paris en faveur des droits du peuple pales­tinien notre gou­ver­nement est-​​il en train d’inventer une exception fran­çaise pour ce qui concerne la liberté d’expression ?


On peut le craindre lorsque l’on rap­proche l’exploitation qui a été faite des inci­dents en marge de la mani­fes­tation du 13 juillet à Paris (dont la res­pon­sa­bilité incombe clai­rement à la Ligue de Défense Juive), les décla­ra­tions gou­ver­ne­men­tales rap­portées par la presse, et les inter­dic­tions ou ten­ta­tives des auto­rités admi­nis­tra­tives d’interdire les ras­sem­ble­ments ou mani­fes­ta­tions à Nice, à Paris ou ailleurs, qui étaient appelés en réaction à l’agression israé­lienne contre la popu­lation de Gaza.


Faut-​​il le rap­peler ? Nous ne tolérons pas, nous ne tolé­rerons jamais, que des paroles ou des actes anti­sé­mites déna­turent nos actions pour le droit inter­na­tional, pour les droits nationaux du peuple pales­tinien, contre la poli­tique israé­lienne et les crimes commis par l’État d’Israël. La loi fran­çaise condamne et réprime les propos et les actes anti­sé­mites : c’est très bien ainsi. Mais tout ce qui va au-​​delà de la simple appli­cation de cette loi, sous couvert de lutte contre l’antisémitisme ou contre une sup­posée "impor­tation du conflit israélo-​​palestinien en France", comme les cir­cu­laires Alliot-​​Marie/​Mercier qui ne sont tou­jours pas abrogées, ou les limi­ta­tions du droit de mani­fes­tation, consti­tuent des atteintes insup­por­tables à la liberté d’expression. La seule expression auto­risée, dans l’avenir, serait-​​elle celle qui est for­matée par les com­mu­niqués du gou­ver­nement israélien, de son armée, de son ambassade en France et de ses relais habi­tuels ? Il est inad­mis­sible de s’abriter der­rière de tels argu­ments pour empêcher des mani­fes­ta­tions paci­fiques demandant l’application du droit inter­na­tional et l’arrêt de bom­bar­de­ments sur une popu­lation civile.


Ceux qui se pré­tendent pom­piers en pro­clamant ver­tueu­sement qu’ils ne veulent pas "importer le conflit israélo-​​palestinien en France" ne sont-​​ils pas les pires incen­diaires lorsqu’ils confondent sciemment la lutte contre l’antisémitisme et le soutien à la poli­tique cri­mi­nelle de l’État d’Israël, ou lorsqu’ils cèdent aux pres­sions de Néta­nyahou dans leur prise de position ?


Le Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israé­liens * demande :


=> l’application pleine et entière du droit consti­tu­tionnel de mani­fester en France,

=> une enquête impar­tiale et indé­pen­dante sur les inci­dents de la rue de la Roquette

=> la dis­so­lution de la LDJ, groupe ultra-​​violent d’extrême-droite, déjà interdit aux États-​​Unis.

=> et toujours l’abrogation des scandaleuses circulaires Alliot-​​Marie /​ Mercier


* Agir Contre le Colo­nia­lisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alter­native Liber­taire (AL) - Amé­ri­cains contre la guerre (AAW) - Asso­ciation des Tra­vailleurs Magh­rébins de France (ATMF) - Asso­ciation des Tuni­siens en France (ATF) - Asso­ciation France Palestine Soli­darité (AFPS) - Asso­ciation Nationale des Elus Com­mu­nistes et Répu­bli­cains (ANECR) - Asso­ciation pour la Taxation des Tran­sac­tions finan­cières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Asso­ciation pour les Jume­lages entre les camps de réfugiés Pales­ti­niens et les villes Fran­çaises (AJPF) - Asso­ciation Répu­bli­caine des Anciens Com­bat­tants (ARAC) - Asso­ciation Uni­ver­si­taire pour le Respect du Droit Inter­na­tional en Palestine (AURDIP) - Cam­pagne Civile Inter­na­tionale pour la Pro­tection du Peuple Pales­tinien (CCIPPP) - Cedetim /​ IPAM - Col­lectif des Musulmans de France (CMF) - Col­lectif Faty Koumba - Col­lectif inter­uni­ver­si­taire pour la coopé­ration avec les Uni­ver­sités Pales­ti­niennes (CICUP) - Col­lectif Judéo-​​Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Col­lectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-​​Denis) - Comité de Vigi­lance pour une Paix Réelle au Proche-​​Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-​​Orient du 5e arrt (CJPP5) - Ensemble - Europe Eco­logie les Verts (EELV) – Fédé­ration des Tuni­siens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédé­ration Syn­dicale Uni­taire (FSU) - Gauche Uni­taire (GU) - Géné­ration Palestine - La Courneuve-​​Palestine - le Mou­vement de la Paix – les Alter­natifs - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Inter­na­tionale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section fran­çaise de la Women’s Inter­na­tional League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mou­vement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mou­vement Jeunes Com­mu­nistes de France (MJCF) - Mou­vement Poli­tique d’Emancipation popu­laire (M’PEP) - Orga­ni­sation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anti­ca­pi­ta­liste (NPA) - Parti Com­mu­niste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Com­mu­niste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Par­ti­ci­pation et Spi­ri­tualité Musul­manes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Tra­vailleurs Immigrés Tuni­siens (UTIT) - Union Générale des Etu­diants de Palestine (GUPS-​​France) - Union Juive Fran­çaise pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Etu­diants de France (UNEF) - Union syn­dicale Solidaires

 

Le 19 juillet 2014

 

 

SOURCE

Commenter cet article