Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

Luxembourg-carte

Une enquête menée par le consortium de journalisme d’investigation américain (ICIJ) et 40 médias partenaires dont Le Monde et Le Guardian révèle des accords fiscaux secrets entre le Luxembourg et 340 multinationales dont Apple, Amazon, Heinz, Ikea, Pepsi, Axa, le Crédit Agricole, la Deutsche Bank…qui n’auraient payé que 1% de taux d’impôt effectif.


Ces accords ont été passés entre 2002 et 2010, quand Jean-Claude Juncker était premier ministre. C’est lui qui a transformé le Luxembourg en place forte financière après le démantèlement de la sidérurgie dans les années 1980. Sa responsabilité politique est engagée. Il est actuellement président de la commission européenne.


L’actuel premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel dans une conférence de presse, assure que ces accords étaient «conformes aux lois internationales». «Un système compatible avec les standards communautaires» complète son ministre des Finances, Pierre Gramegna.


« Il s’agit de techniques très connues qui se pratiquent dans plusieurs pays, y compris en France» souligne Nicolas Mackel, directeur général de Luxembourgforfinance, une agence financière.


Le Luxembourg n’est qu’un maillon de la chaîne des montages sophistiqués, cascades de holdings qui passent en Irlande, aux Pays-Bas et dans des places comme les Bermudes ou les Caïmans pour localiser le maximum de profits dans ces havres fiscaux.


Il ne s’agit plus d’évasion fiscale mais bien d’un système organisé entre les multinationales et les gouvernements.


source: POI

Commenter cet article