Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

TRIBUNE LIBRE

Il est tout à fait indispensable que nous redevenions un état de droit. L'enfumage médiatique permanent organisé par la cellule spécialisée élyséenne, veut nous faire admettre comme vérité révélée, les bonnes paroles de nos dirigeants actuels. Seule une enquête indépendante, à charge et à décharge, qui ne serait pas pilotée par l'Elysée pourrait nous guider vers la vérité. Toute autre tentative d'interprétation du réel doit être condamnée comme étant une propagande éhontée digne des pires moments de notre histoire. Courage citoyens! Réveillons nos consciences endormies!

Je vous propose de réfléchir afin de revenir, peut-être, à plus de raison.

L'intervention de Nicolas Sarkozy le 12 juillet au palais présidentiel, semble déconnectée de toute réalité.

Pour ce qui me concerne les principales anomalies demeurent.

Le conflit d'intérêt  entre le ministre du budget et le trésorier de l'UMP est tout à fait insupportable. Ce n'est pas la recommandation du locataire actuel du palais présidentiel auprès de Eric Woerth, lui demandant de démissionner de sa charge de collecteur de fonds pour le parti du président, qui peut régler cette faute originelle. Il faut que le ministre admette cette erreur et s'en explique publiquement, dépourvu du cynisme méprisant qu'il affiche à chacune de ses interventions.

Le conflit d'intérêt  entre le ministre du budget et son épouse, employée sur ses recommandations en automne 2007 auprès du gestionnaire de la fortune de madame Bettencourt. Madame Woerth avait donc un rôle de premier plan dans la société "Clymène"chargée d'optimiser les placements financiers, particulièrement en Suisse. Le soupçon de fraude fiscale devient certitude lorsque madame Bettencourt régularise sa situation fiscale. Ce sujet ne faisait visiblement pas parti des "éléments de langage" concoctés par les spécialistes en communication. Ni le président, ni David Pujadas n'ont pu en parler. 

Refus obstiné  de revenir sur la mesure la plus emblématique de ce quinquennat, je veux parler du "bouclier fiscal". Cette loi inique est totalement insupportable et bien plus encore dans cette période d'austérité sans précédent imposée aux français. Des mesures antisociales qui vont toucher de plein fouet les publics fragiles, sont annoncées chaque jour. Le pouvoir actuel se montre pour ce qu'il est, c'est à dire un pouvoir entièrement dévoué aux hyper riches. A aucun moment l'intérêt général n'est pris en compte, toutes les contre-réformes mises en place ont pour unique objet de satisfaire l'appétit jamais rassasié des gros capitalistes.

Lucien Pons

Commenter cet article