Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

bilderberg2013.jpg

Parmi les plusieurs centaines d’opposants au rassemblement annuel du club Bilderberg qui se tenait du 6 au 9 juin à l’hôtel Grove près de Londres, l’un d’eux a fait preuve d’un humour de potache. À l’entrée du périmètre réservé aux augustes politiciens et autres gourous financiers, il portait une pancarte sur laquelle on pouvait lire une inscription des plus sardoniques : « lobbying register : all corporate lobbyists please sign in here (registre du lobbying : chaque lobbyiste est prié de signer ici). D’autres brandissaient aux invités défilant à l’intérieur des limousines aux vitres fumées des affiches les invitant à payer leurs impôts avant de déguerpir.

 

Un ex-ministre travailliste de l’environnement, Michael Meacher, était lui aussi aux premières loges. Interrogé par le Financial Times, il a blâmé le secret dans lequel se déroulait le rassemblement en dépit des promesses de transparence faites l’an dernier par les membres de ce club confidentiel à Chantilly (Virginie). M. Meacher a bien évidemment insisté sur le caractère peu démocratique de ces procédés, affirmant qu’il avait demandé au président de la chambre des Communes que le chancelier de l’Échiquier George Osborne rende publiques, en tant qu’invité de marque, les conclusions des entretiens tenus à l’hôtel Grove. 

 

Il y a tout lieu de penser que les sujets abordés cette année par les délégués du club Bilderberg avaient trait à la crise économique européenne et aux moyens permettant de juguler cette dernière. Ce sentiment était d’ailleurs largement partagé par tous les observateurs ainsi que par les opposants au rassemblement. Au vu de la composition des hôtes et de l’aréopage de conseillers qui les accompagnaient, il y a fort à parier que les conclusions seront une fois de plus à sens unique : les plus faibles se serreront la ceinture pendant que les puissants empocheront la mise.  

 

 

Capitaine Martin

 

Source : Resistance.fr

Commenter cet article