Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

DSC00171photo : Diablo

Pour ceux qui doutent encore de l’application actuelle du blocus et qui espéraient que l’arrivée de Barak Obama à la Présidence des Etats Unis y mettrait fin, il faut malheureusement qu’ils déchantent !

 

Aujourd’hui nous donnons un nouvel exemple, qui touche directement notre association et qui nous a conduit à protester vigoureusement et de faire appel au gouvernement français ainsi qu’aux groupes parlementaires pour appuyer nos démarches.

Un implacable et insupportable blocus !

 

Au mois de juillet dernier, dans le cadre de ses activités culturelles avec la Maison Victor Hugo de La Havane, notre association adressait une demande de virement à l’attention de l’Alliance Française de La Havane, pour remboursement du voyage de Monsieur Jean Ristat, Légataire universel de Louis Aragon et de Monsieur Franck Delorieux photographe, spécialiste de l’oeuvre de notre grand intellectuel. Ce voyage était organisé dans le cadre des commémorations de la date anniversaire de sa disparation. (Un compte rendu en est fait sur notre site) L’évènement avait lieu avec le soutien de l’Ambassade de France à Cuba.

 

Le 31 juillet, notre banque nous informait que nos fonds avaient été bloqués par le Trésor américain pour une période de 10 ans, en vertu des mesures d’extraterritorialité, que le puissant voisin de Cuba s’arroge le droit d’imposer depuis plus de 50 ans, au mépris des votes répétés des Nations Unies exigeant la fin de cet illégal et inhumain blocus. Dans les jours qui vivent la même assemblée aura une nouvelle fois à se prononcer ce qu’elle fait depuis des années quasi-unanimement. (voir les récents articles publiés sur le site).

 

Les exemples ne manquent pas, dont récemment encore, une société française qui a été mise à l’amende pour commerce avec Cuba.

 

Au-delà de l’indécence et du mépris du gouvernement des Etats-Unis toujours prompt à donner des leçons de démocratie et de libertés, cette ingérence dans une transaction française nous choque, même si celle-ci a été réalisée ne dollars, ce qui en soit ne peut être considéré comme un crime ! Qui est en droit d’imposer à la France, qui a repris en 2011 le cours normal des ses relations avec Cuba, la nature et ls modalités de ses envois de fonds de coopération.

 

Nous sommes intervenus auprès des différents Ministres intéressés, auprès des présidents des groupes politiques de l’Assemblée Nationale et du Sénat, auprès de leurs groupes d’amitiés, afin qu’ils soutiennent notre démarche, tant de protestation, que d’exigence de déblocage de cette situation.

 

Jusqu’à présent deux réponses nous sont parvenues :

 

Celle de Monsieur Bernard PIRAS, Sénateur Maire de Bourg-les-Valence, Président du groupe d’amitié avec la caraïbe du Sénat qui est intervenu auprès du Ministre des affaires étrangères

 

Celle de Monsieur André CHASSAIGNE, député du Puy-de-Dôme, Président du Groupe d’amitié avec Cuba de l’Assemblée Nationale, qui est intervenu d’une part auprès de l’Ambassadeur des Etats Unis en France, et d’autre part auprès du Ministre des Affaires Etrangères français.

 

 

Nous les remercions tous les deux de leurs démarches solidaires avec notre association.

 

Nous renouvelons notre exigence de la fin du blocus et le remboursement de la somme bloquée injustement.

 

Roger Grévoul

Président de « Cuba Coopération France »

 

Source : site de l'association

Commenter cet article