Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

blocus-cuba.jpg

Imaginez, un instant, la France bloquée à ses frontières depuis 50 ans. Pas un aliment, pas un médicament, pas un outil livré depuis l’Allemagne, la Belgique ou encore l’Espagne et l’Italie. Imaginez la France obligée de se ravitailler en matière première loin de ses frontières,  ses avions et navires interdits de ports européens, les pays  acceptant de commercer avec l’Hexagone confrontés aux chantages et aux représailles. Imaginez la France et ses gouvernants ayant à subir des centaines de tentatives d’assassinats, des actes terroristes visant notamment un avion transportant  l’équipe d’escrime, ses bateaux sabotés, des virus déversés pour anéantir les troupeaux, des bombes dans des hôtels pour touristes. Que dirions-nous ? Que ferions-nous ? Aurions-nous le courage de résister ?

Depuis 50 ans, Cuba  subit un blocus économique décrété par la première puissance économique et militaire mondiale : les Etats-Unis d’Amérique. Depuis 50 ans, au mépris des résolutions de l’ONU, du respect de onze millions d’êtres humains, un acte criminel est commis en toute impunité. Pourquoi un tel acharnement de l’impérialisme US et de toutes ses composantes de Kennedy à Reagan, de Clinton à Obama ? L’Empire ne supporte pas qu’à quelques encablures de ses côtes un petit pays – par la taille, pas par se puissance créative – choisisse l’indépendance, la souveraineté, le socialisme. Les dirigeants nord-américains  ont toujours en mémoire la déroute de la Baie des cochons, la résistance  à leurs provocations armées et idéologiques, l’impuissance à mettre la révolution à genoux malgré toutes les calamités subies. A Washington, on ne supporte pas la réussite de ce pays dit du Tiers monde en matière d’alphabétisation, de santé publique, de développement  scientifique et sa constante solidarité avec ceux qui souffrent du sous-développement, de la violence capitaliste.

Leur haine est aussi forte que leur bêtise relayée en occident par ceux qui font de Cuba leur fonds de commerce. Voici  une île qui depuis 1959 fait la « une » de l’actualité alors que beaucoup de pays de la région sont ignorés du monde. On ne vous parle pas du Honduras, des 250 syndicalistes et membres d’associations démocratiques assassinés par les forces de police d’un pouvoir mis en place par les Etats-Unis. On ne répercute pas l’information selon laquelle des dizaines de dirigeants syndicalistes ont été massacrés ces deux dernières années en Colombie. On ne s’indigne pas de constater qu’un détenu se suicide tous les trois jours en France mais on consacre de nombreux commentaires au sort d’un  droit commun mort à Cuba malgré les soins dispensés.  On ne se pose pas la question : un pays soumis à 50 ans de blocus, un pays en état de guerre depuis tant d’années, est-il le meilleur terreau pour l’épanouissement de toutes les libertés ? Quant à la « démocratie » occidentale, celle du chômage, de la misère sociale et intellectuelle relève-t-elle d’un exemple à suivre ?

Depuis 50 ans, la Grande Ile doit affronter le blocus. Plus que jamais, les amis de Cuba et au-delà tous ceux qui refusent l’arbitraire doivent se mobiliser pour exiger des Etats-Unis la fin de leur crime contre un peuple souverain.

 

José  Fort

 

sur son blog

Commenter cet article

fanfanchatblanc 30/04/2012 11:26


Il est vrai que depuis la disparition de l'Union soviétique le sort de Cuba est devenu encore plus dur. L'embargo est criminel c'est évident.. Il est heureux de le rappeler.


Amitié. fanfan

caroleone 30/04/2012 09:28


Bonjour Diablo,


 


Tu sais c'est drôle, à présent que Mélenchon dis tout ceci en direct mon mari et mes enfants prennent d'un coup conscience que je ne disais pas de bêtises depuis le temps où je rabache sur Cuba,
et le Vénézuela. Bon pour les FARC? ça je doute que Mélenchon dise comme moi !!


Comme quoi, la célébrité ça fait avancer plus vite les choses dans les cervelles. Comme pour ceux qui vont signer une pétition pour les indiens parce que l'on a mis en avant un acteur alors que
les pauvres neuneus de militants comme nous quand nous en parlons, basta !!


Mais pourquoi ne suis-je pas célèbre ?


Bon, je te laisse trouver la réponse tout seul !!


 


Bonne journée


 


caro


 

DIABLO 30/04/2012 10:38



Bonjour Caro,


Oui, toujours cette question de la notoriété; regardes  par exemple : un chanteur de variétés qui dit une connerie  à plus de chance d'être cru
qu'un citoyen lambda disant une vérité.


Un remède à ça : la pédagogie, l'élévation de la conscience de classe et du niveau de culture politique par la reprise de la bataille des
idées.


Il fut un temps où le PCF organisait des écoles pour ça (élémentaires, fédérales, nationales...) et même des conférences thématiques décentralisées, sous la
forme d'Universités populaires. Qu'en est-il aujourd'hui?


Ou alors, il faut devenir chanteur (se) de variétés!


Amitiés de Diablo 



caroleone 17/04/2012 12:26


C'est vrai mince quand est-ce que ça s'arrête le blocus ?


C'est quand même fort quand on y pense comment cette petite île communiste peut foutre les jetons aux grands yankees !!


Imaginer que ce petit pays sous embargo arrive à faire avancer la recherche médicale, apporter de l'aide lors des catastrophes naturelles, éduquer, soigner, former ses jeunes gratuitement !! Tu
parles d'une dictature !!


Et il faudrait que l'on aient honte de soutenir Cuba ?


Il faut être fiers, et toujours trouver la répartie pour river le clou de nos détracteurs. Moi, maintenant je suis tranquille, j'en ai patiquemment plus, ils ont abandonné la bataille !!


Amitiés


 


caroleone