Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

peugeot-citroen.jpg

Plus d’un an après l’accord PSA Peugeot Citroën et Général Motors, le groupe français cherche des fonds auprès du géant américain, quitte à lui remettre pour cela les clefs de la majorité des constructeurs automobiles français. En disposant dans la corbeille de mariage environ 1 milliard d’€uros, GM est devenu le deuxième actionnaire de PSA Peugeot Citroën. Cette main-mise des capitalistes américains sur le secteur automobile français a commencé fin 2012 par un accord de partage des plates-formes d’achat communes (actuellement les premiers acheteurs au niveau mondial) et la mise en commun des achats. Depuis, la plupart des activités logistiques d’Opel / Vauxhalle, Chevrolet et Cadillac (Russie comprise) ont été transférées au groupe GEFCO. Cet accord est l’un des plus importants au monde jamais signé dans le domaine de la logistique automobile.



Toutes ces opérations de partage avec l’accord de la « famille Peugeot » n’ont qu’un seul but :



-Toujours plus de profits pour les capitalistes américains qui ne veulent plus partager le moindre segment automobile au niveau mondial.


PSA Peugeot Citroën et GM confirment également  leur intention de développer ensemble une nouvelle génération de petits moteurs essence, économique, de haute performance dérivée du programme PSA tandis qu’Opel (filiale de GM) occupera une place de choix au niveau des marchés européens.



Après le bradage aux américains de notre savoir-faire recherche et développement, de nouveaux projets à l’échelle mondiale sont prévus sur les marchés en croissance (Amérique Latine et Russie, zones prioritaires d’expansion pour les deux groupes) ; Les utilitaires légers produits par PSA pourraient être vendus en Amérique du Nord sous une marque Général Motors.



Qui paie ces restrictions !



Naturellement les salariés français de l’automobile et notamment pour ces opérations ceux de PSA Peugeot Citroën. L’exploitation du travail des salariés du secteur automobile est sans aucune limite et avec la signature des syndicats réformistes (sauf la CGT) PSA supprime plus de 10 000 emplois, ferme Aulnay et licencie également 1400 salariés à Rennes.



Les accords de compétitivité signés chez PSA par 4 syndicats entérinent des baisses de salaires,  la mobilité au sein des entreprises, la diminution des RTT et une flexibilité accrue sur le temps de travail.



Naturellement pour le PDG de PSA Philippe Varin, il n’est pas question de toucher à ses 1,3 millions d’€uros de rémunération annuelle !!!


Il est urgent et possible de rompre avec cette spirale infernale de toujours plus de profits. Il est plus que temps de mettre en œuvre une vraie politique de relance du pouvoir d’achat des ménages.


Seule la lutte unie des salariés en général et ceux de l’automobile en particulier pourra faire reculer les prétentions du capitalisme mondial et des gouvernements à sa solde.



Oui, une autre politique sociale est possible pour les salariés et seule la lutte pourra mettre un terme à cette casse sociale et industrielle, comme seule la lutte fera naître une autre société ou les profits ne seront plus une fin en soi.




Source: http://www.sitecommunistes.org/

Commenter cet article