Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Où en est le Brésil après huit ans de présidence de Lula ?

Des choses importantes ont été réalisées pour le peuple. Le salaire minimum est passé en 2009 à 510 réaux (210 euros) soit une augmentation de 9,68%. Les aides aux plus démunis ont augmenté. L’allocation mensuelle, la « Bolsa Familia » concerne 12 millions de foyers, soit 50 millions de personnes, soit un Brésilien sur quatre. 28% de la population vit actuellement sous le seuil de pauvreté, ils étaient 35% il y a 8 ans. Une partie importante des Brésiliens s’aperçoit qu’elle vit mieux et ne veut pas perdre ce qu’elle a conquis.

Reste que les 8 ans de gouvernance de Lula qui n’est pas un révolutionnaire, loin s’en faut, ont permis aux capitalistes de ce pays de s’enrichir considérablement. Une étude des Nations unies sur l’emploi et le développement humain au Brésil montre que “les intérêts, les revenus locatifs et les bénéfices constituent la part des revenus brésiliens qui a connu la plus forte croissance au cours de la décennie écoulée. Ceux-ci ont dépassé les revenus provenant du travail ».

Les intérêts versés aux détenteurs de titres de la dette publique se sont élevés en 2009 à la somme astronomique de 380 milliards de réaux, soit l’équivalent de 36 % du budget brésilien. Ce gâteau a été partagé entre  20 000 familles !

La même étude reconnaît poliment que… : “les bénéfices de la croissance du PIB et ceux des entreprises brésiliennes obtenus grâce aux avancées de la technologie n’ont sans doute pas été répercutés dans les mêmes proportions vers les travailleurs”.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes :

5,8 millions de foyers n’ont pas un toit décent.

37 millions de personnes n’ont pas les ressources nécessaires pour payer

tous les jours le prix du transport qui les conduit à leur travail.

24 à 51% des jeunes sont au chômage

La victoire du gouvernement Lula en 2002 et 2006, a été importante pour mettre en échec le projet néolibéral et le monopole du gouvernement dans les secteurs le plus à droite. Mais du fait des jeux d’alliance, il en a résulté un gouvernement d’ « équilibre » qui a appliqué une politique économique pour contenter tout le monde.

Candidat contre Dilma Rousseff, José Serra est le représentant du Parti socialiste  du Brésil (PSDB). Il a recueilli 32,6% des voix. Sa politique ? Celle des socialistes où qu’ils soient, rien de plus à dire.

Qui est cette Marina Silva dont les médias parlent tant ? Flanquée de l’étiquette « Verts » elle a recueilli 19,3% des voix. Membre actif depuis 1997 de l’Assemblée de Dieu, une des principales églises évangéliques du Brésil, elle est la seule à s’être opposé à la légalisation de l’avortement quelles que soient les circonstances. Elle n’a pas donné de consigne de vote au second tour (le 31 octobre) . Pour qui voteront ses électeurs ?

Aujourd’hui nous en sommes là. La suite va dépendre du combat que mèneront les salariés et le peuple. Au Brésil comme partout dans le monde, ils ont besoin de construire leur parti révolutionnaire. C’est une nécessité absolue.

source « site communistes »

Commenter cet article