Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

bresil-greve.jpg

La Centrale unique des travailleurs du Brésil (CUT) – la plus grande centrale syndicale du Brésil avec sept millions de syndiqués – appelle, avec les autres centrale syndicales brésiliennes, à une journée nationale de lutte, de grève et de manifestation ce jeudi 11 juillet. Cet appel marque l’entrée du mouvement syndical organisé dans les manifestations qui secouent le pays depuis près d’un mois.

 

Face à la mobilisation de masse, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a d’abord évoqué la nécessité de convoquer une Assemblée constituante pour finalement y renoncer sous la pression de la droite et des  "alliés" du Parti des Travailleurs dans la majorité gouvernementale.

 

La CUT s’est félicité que « la question de la réforme politique » – une de ses revendications – soit exprimée. La direction nationale de la CUT met aussi en garde les travailleurs, constatant que « les médias, les secteurs conservateurs et de droite tentent de dévier les manifestations ». Elle considère « d’une importance fondamentale la participation organisée de la classe ouvrière » aux mouvements en cours.

 

La plate-forme unitaire syndicale pour le « jour national de lutte » détaille les exigences de la population laborieuse:

 

-Retrait du projet de loi sur la sous-traitance précarisant les travailleurs

 

-Contre toute coupe dans les budgets sociaux, visant à « compenser » la réduction des tarifs publics

 

-10% du budget de l’Union à la Santé publique

 

-10% du PIB pour l’enseignement public

 

-Fin du mécanisme de réduction des retraites du gouvernement Cardoso

 

-Réforme agraire.

 

-Suspension des ventes aux enchères des droits d’exploitation du pétrole

 

Source POI

 

Commenter cet article