Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

USA 2012La campagne électorale étasunienne bat son plein. En novembre 2012 une élection présidentielle est programmée.

 

Ancien ou nouveau, ce président sera-t-il vraiment élu et par qui ? La démocratie la plus aboutie du monde, d'après tous les médias de masse, est-elle si démocratique qu’elle veut bien nous le faire croire ?

 

En prenant comme critère le coût d'une campagne présidentielle aux E-U la réponse est sans équivoque: non, les E-U ne sont pas démocratiques. Pourquoi ?

 

La dernière campagne d'Obama a coûté 750 millions de dollars.

 

Qui peut rassembler ces sommes fabuleuses si les puissances financières ne financent pas la campagne du candidat ? Et, comme disait ma grand-mère, qui paye l'orchestre choisit la musique. Donc la matrice même de l’élection est viciée par cette question. Qui peut être assez naïf pour imaginer que les grands mastodontes capitalistes vont financer un candidat qui aurait un programme contraire aux intérêts de ces groupes ? Apparemment tous nos pseudos journalistes, pseudos experts, qui se font les hagiographes de la "démocratie américaine". En fait ces gens sont les soldats, confortablement payés, de la bataille politique, idéologique que mène le capitalisme pour convaincre les citoyens qu'ils vivent en démocratie.

 

A l'heure actuelle Obama a dépensé 124 millions de dollars et Mitt Romney, candidat du parti républicain, 186. Les observateurs de la campagne pensent que le milliard de dollar sera dépassé lors de cette campagne.

 

Ajoutons à ce sombre tableau que, puisque les deux candidats des deux grands partis qui monopolisent la vie politique étasunienne, mènent fondamentalement, avec des nuances qu'on ne peut négliger, la même politique, il n'est pas étonnant que 50% des citoyens des Etats-Unis s’abstiennent lors des élections : et c’est particulièrement vrai des ouvriers. Ils savent que leur vote ne changera rien, sinon à la marge. Pire les capitulations d'Obama devant le grand capital, la poursuite d'une politique belliciste, l'incapacité et l'impuissance de son gouvernement face aux exigences des milieux impérialistes, font que les électeurs qui ont cru au changement, sont déçus, s'abstiennent, ce qui fait le jeu de la fraction la plus fascisante du grand capital américain, à savoir le couple Romney-Ryan qui veulent réduire de 78% le budget consacré à la couverture médicale des plus pauvres!

 

Démocratique ce système du parti unique du grand capital qui par sa volonté de ne servir que les riches rétablit le système censitaire par l’écœurement des masses populaires ? Démocratique ce système qui envisage d'avoir comme président un spéculateur financier qui possède des comptes aux Iles Caïmans ?

 

Décidément, malgré et contre les porte-voix du capital qui déversent mensonges sur mensonges dans les télés et les journaux, non les États-Unis d'Amérique sont une dictature mal déguisée du capital.

 

Source : « CLIC Rouge » n° 9 édité par le PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France)

Commenter cet article