Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

 

Au revoir Sarkozy !

CGT-Val-de-Marne.jpgPour un bien être par le progrès social :

sanctionnons les députés de droite

pour leur bilan désastreux

Le 7 juin à 12h30

devant la mairie de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne)

 

La politique antisociale de Nicolas Sarkozy et son gouvernement a été sanctionnée par une majorité du peuple à l'élection présidentielle le 6 mai. Jusqu'au bout il a tenté de diviser les salariés, la dernière tentative étant son attaque contre les « corps intermédiaires » donc les syndicats et plus particulièrement la CGT et ses drapeaux rouges, mettant en opposition les soi-disant vrais et faux travailleurs. La réponse à ces propos a été, à l'appel des organisations syndicales, la réussite des manifestations du 1er mai auxquelles les salariés ont participé massivement sur la base de leurs revendications. Le 6 mai une première étape a été franchie.

Dans notre département, le score qu'il a fait (43,5%) est bien en deçà du résultat national.

L'UD CGT 94 s'en félicite car en toute indépendance, elle a pris ses responsabilités et a contribué à cette victoire.

En effet, la CGT toute entière s'est mobilisée pour faire battre Sarkozy qui a mené, durant tout son mandat, une véritable offensive contre les intérêts des salariés et des retraités. Nous assumons d'autant cette position que le MEDEF a ouvertement défendu le bilan de Nicolas Sarkozy.

Transformer l'essai de la présidentielle aux législatives !

Il faut aller jusqu'au bout en sanctionnant les députés qui ont été complices et solidaires de Sarkozy en votant les réformes remettant en cause le modèle social français issu du Conseil National de la Résistance, comme celle des retraites. Ils ont participé à l'agression antisociale en particulier en votant la contre- réforme des retraites en 2010.

Eux aussi sont comme Sarkozy les délégués du patronat, eux aussi doivent partir !

 

L'UD CGT 94 invite les salariés à prolonger leurs luttes dans les urnes.

 

Le 15 avril 2012, la CGT du Val-de-Marne avait organisé un rassemblement contre Gilles Carrez, député-maire du Perreux et chevalier blanc de l'austérité à tous les étages.

 

Elle appelle à poursuivre l'action par un nouveau rassemblement à Villeneuve le Roi pour interpeller publiquement Didier Gonzales sur la politique anti-sociale frappant de plein fouet le monde du travail qu'il a suivi pendant 5 ans.

 

LE 7 JUIN A 12H30 DEVANT LA MAIRIE DE VILLENEUVE LE ROI SOYONS FORTS SOYONS NOMBREUX, MONTRONS NOTRE DETERMINATION A SANCTIONNER LES DEPUTES DE LA MAJORITE SORTANTE.

 

LA CGT A SES PROPOSITIONS ET ELLE LES DEFENDRA QUELLE QUE SOIT LA MAJORITE POLITIQUE A L'ASSEMBLEE NATIONALE

 

Le climat politique a changé. Encore une fois, nous nous en félicitons. Cependant la CGT est plus que jamais convaincue qu'une autre voie que l'austérité est possible et indispensable. Plus que jamais nous exigeons que nos revendications soient écoutées et prises en compte.

Les mobilisations restent à l'ordre du jour ! Ces revendications sont claires, simples et efficaces

1 -Conditionner toute aide publique au respect de critères portant sur l'emploi, les politiques salariales des entreprises et donner des moyens d'intervention aux salariés sur le bien fondé et l'usage de ces aides.

2- Supprimer les exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires.

3- Il faut agir sur les salaires dans le privé et dans le public. Nous revendiquons l'ouverture immédiate des Négociations Annuelles Obligatoires par anticipation au titre de 2012 avec priorité sur les salaires et la résorption des inégalités de traitement entre les femmes et les hommes.

4- Développer les politiques publiques et notamment donner les moyens indispensables aux politiques d'éducation, de santé, de recherche, de politique énergétique.

5- Stopper les suppressions d'emplois, voire créer de nouveaux postes dans la fonction publique et les services publics qui sont des outils pour la cohésion sociale et l'efficacité économique et sociale.

6- Il faut contraindre les entreprises à examiner sérieusement toutes les alternatives aux licenciements en élargissant les pouvoirs d'intervention des salariés et de leurs représentants dans leur entreprise, leur groupe, voire leur filière d'activité.

7- Réformer la fiscalité en profondeur. La baisse des taux d'imposition, l'augmentation des cadeaux fiscaux et une politique favorisant les revenus du patrimoine ont permis aux plus riches de s'enrichir davantage en contribuant moins aux besoins collectifs

8- Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits pour favoriser l'investissement productif : l'emploi, la formation, la recherche, les équipements. La puissance publique doit faire prédominer l'intérêt collectif dans la gestion du secteur financier.

9- Au plan européen et international, il faut taxer les mouvements spéculatifs de capitaux et éradiquer les paradis fiscaux.

10- Mettre en place un fond européen de solidarité sociale et de développement économique, pour financer le développement social et économique, la réduction des inégalités à l'échelle de l'Union Européenne.

Commenter cet article