Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel LeDiablo

En lutte depuis huit mois sur le site des chantiers navals de STX St Nazaire les salariés ont fait barrage au projet d’accord sur la compétitivité.

 

Pour la CGT de STX : « C’est une grande victoire contre la régression sociale tant rêvée par le patronat. Le gouvernement, le MEDEF, entendaient retranscrire l’«ANI» aux Chantiers… Ceux qui voulaient se servir de notre industrie comme laboratoire de la casse sociale ont perdu grâce à la mobilisation des salariés.»

 

Au plus bas dans les commandes le chantier est souvent en chômage partiel. A qui la faute ? Certainement pas aux salariés de l’entreprise !

 

Pourtant la direction des chantiers souhaitait imposer aux salariés :
- 12 jours de travail gratuit par an,
- La baisse du taux horaire de 5%,
- La modulation du temps de travail pouvant aller jusqu’à 48h par semaine…

 

Pour la CGT « il faut poursuivre la lutte car l’avenir reste incertain».

 

En effet, plus de 500 salariés en CDI des Chantiers sont au chômage partiel depuis des mois. Pour le syndicat de STX : « c’est inacceptable ».

 

Un responsable syndical fait état de la situation dramatique des sous-traitants locaux :

 

« Chaque jour, une entreprise disparaît... Hier SMCO/SMCN, récemment les Chantiers Baudet, aujourd’hui c’est au tour de SMH. Les travailleurs sont laissés sur le carreau alors qu’ils ont toutes les compétences en matière de construction navale».

 

Les commandes de navires sont donc urgentes comme la construction de nouveaux ferries de la SNCM.

 

Le scandale c’est le refus de la Direction des chantiers de prendre commandes des navires fluviaux pour la Seine !

 

La CGT est déterminée : « nous ne laisserons pas le patronat, le gouvernement saccager notre Chantier. Beaucoup d’enjeux sont donc posés et nous sommes convaincus que c’est par le rapport de forces à la base que nous pourrons gagner sur nos revendications

 

 

Source:
 http://www.sitecommunistes.org/

Commenter cet article