Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

ceramics.jpg

Selon l’UD CGT de l’Indre « Pour leur salaire de décembre, pour le maintien du site et de leurs emplois, 119 salariés de Châteauroux CERAMICS (Indre) luttent depuis plusieurs mois.

 

L’inquiétude est grande pour les 119 salariés de Châteauroux CERAMICS (36). Le 18 décembre 2014, leur entreprise a été placée en redressement par le Tribunal de Commerce de Châteauroux, avec période d’observation de 6 mois. La Direction de l’entreprise, détenue par le Groupe DORCAS CERAMICS LIMITED, demandait la liquidation.


La situation de cette entreprise est le fruit d’une série d’orientations stratégiques au cœur desquelles on trouve le Groupe MARAZZI, premier fabricant mondial de carrelages et de revêtements céramiques de tous genres.

 

La finance avant tout. Jugez-en :


Cette multinationale industrielle possède 19 usines de production dans le monde (Italie, France, Espagne, Etats-Unis, Russie) qui compte 6500 salariés. En 2006, elle présentait un chiffre d’affaires consolidé de 973 millions d’euros.


En 1995, le groupe acquérait en France, « FRANCE CERAM » et « FRANCE ALFA », constituant ainsi le Groupe MARAZZI France, fort de 3 unités de fabrication, Forbach avec FRANCE CERAM et avec FRANCE ALPHA, Paulhaguet (43) et Châteauroux.


En 2010, MARAZZI vend ses sites de Châteauroux et Forbach à AERA INDUSTRIE CERAMICHE (AIC). AIC était jusqu’en 2009, une société basée en Italie du Groupe MARAZZI.


Ainsi, l’usine de Châteauroux (36) et Forbach (57) deviennent AERA FRANCE CERAM, dont le principal donneur d’ordre en carrelage est MARAZZI ; Châteauroux étant plutôt destiné à la production photovoltaïque.


Placé en redressement judiciaire en juin 2013 (3,5 millions d’euros ont été investis dans la tuile photovoltaïque, non suivie de développement de production), AERA FRANCE CERAM est repris par 2 italo-Libyens Nader et Mansur TANTUSH, qui détiennent 65 % des 2 usines. Ils sont associés au tunisien Haj LETAIEF dans un projet s’appuyant sur le marché de la construction au Moyen-Orient et des investissements à hauteur de 1,9 million d’euros sur chacun des sites de Châteauroux et Forbach, qui deviennent CHATEAUROUX CERAMIQUE et FORBACH CERAMIQUE, éléments du Groupe CERAMIQUE DE FRANCE détenu par DORCAS CERAMICS LIMITED. Au passage, 33 suppressions de postes sur 152 à Châteauroux et 3 sur 60 à Forbach.


Alors que DORCAS CERAMICS LIMITED aujourd’hui demande la liquidation de CHATEAUROUX CERAMIQUE, il vient de racheter le Groupe MARAZZI FRANCE, soit le site de Paulhaguet (43) et de créer le Groupe CERABATTI qui devient le sous-traitant de MARAZZI, celui-ci étant son client principal ; l’objectif étant pour CERABATI, de devenir le premier Groupe de céramique en France, notamment en mettant en œuvre un plan d’investissement de 5 M€, visiblement destinés au site de Paulhaguet dans la perspective de porter sa production de 3 à 5 millions de m2, DORCAS faisant le choix de Paulhaguet contre Châteauroux.


En un mot, MARAZZI, se sépare d’AIC en cédant à celui-ci son site de Châteauroux qu’il transformait en sous-traitant. Par le fait Marazzi a transféré le risque du développement de la tuile photovoltaïque sur des entreprises distinctes du Groupe MARAZZI, laissant maintenant le soin à DORCAS CERAMICS de restructurer le secteur français du carrelage en réduisant les sites de production et en concentrant la production sur le site de Paulhaguet, sans doute peut-on penser pour mieux se le réapproprier demain.


On est au cœur de choix et d’orientations stratégiques d’un grand Groupe capitaliste, le Groupe MARAZZI au stade du développement de ses orientations stratégiques, aujourd’hui entend liquider Châteauroux et ses emplois.»


Les salariés de Châteauroux (36) sont devant une manipulation stratégique d’un groupe international, qui laissent présager la fermeture.

 

L’entreprise bénéficie de toutes les exonérations bas salaires, sans compter le crédit impôt compétitivité emplois (CICE) depuis 2013, à minima 203 490 M € (base salaires à 1425 euros brut et en tout cas bien inférieur à 2.5 fois le SMIC),sans compter 2015 ou l’entreprise devrait percevoir (122 094 M€).


Enfin dans l’Indre ce sont 648 entreprises qui ont bénéficié de ce CICE, pour un montant total de 3 800 000 M€ Quelle utilisation de l’argent ?


"Communistes" Indre appelle les salariés à lutter ensemble, quelles que soient leur professions, face aux casses des entreprises du département, dont ils sont victimes depuis de nombreuses années, pour imposer d’une part les salaires et d’autre part une politique au service du peuple.


Le peuple uni représente une force qui est capable de faire plier le capitalisme.

 

 

Châteauroux le 20 janvier 2015

 

source : site "communistes"

Commenter cet article