Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

fsc

Avant même la fin du conflit des cheminots [*] une campagne médiatique se développe pour accréditer l'idée que la grève aurait été fortement impopulaire et que la CGT pour avoir soutenu ce mouvement et celui des intermittents sortirait perdante.

 

Tandis que Pepy, le gouvernement et la CFDT sortiraient gagnants.

 

Il s'agit là d'une entreprise d'intoxication dont le sondage du Parisien est un instrument.

 

Comment par exemple la CFDT et ses dirigeants qui se sont révélés encore plus brutalement qu'auparavant comme les porte-voix du MEDEF et de l'exécutif, qui ont osé reprendre les accusations de droite de « prise en otage des usagers » pourraient sortir renforcés suite à ce comportement auprès des salariés ? Quand on sait que leurs comportements antérieurs ont provoqué la quasi disparition de leur influence à la SNCF !

 

 

Comment par exemple prétendre que l'exécutif sort renforcé de cette confrontation en avançant l'idée que les français seraient d'accord avec les réformes alors que par 2 fois il vient d'être sévèrement sanctionné par les classes populaires, précisément pour sa politique ?

 

 

En réalité il s'agit d'une campagne afin de peser sur le débat interne à la CGT pour accréditer l'idée qu'une attitude de lutte résolue contre le pouvoir socialiste, contre les entreprises de démantèlement des services publics sous la férule de l'Union européenne serait préjudiciable à la CGT.

 

Car pour ce qui concerne la CGT il y a bien eu d'un côté des bases combatives, une fédération pleinement engagée dans le combat pour empêcher l'adoption d'une loi de liquidation du service public du rail en faveur des intérêts privés au moyen de l'ouverture à la concurrence.

 

 

Et de l'autre une tentative d'enfumage aux moyens d'amendements pour donner le sentiment d'une prise en compte de revendications des cheminots, MAIS cela sur la base d'une acceptation de la réforme.

 

 

Une tentative d'enfumage dans laquelle le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon a bel et bien été pleinement engagé.

 

 

L'action courageuse des cheminots constitue un premier et important moment de l'affrontement de classe avec la politique du gouvernement socialiste et les objectifs de l'Union européenne.

 

 

Elle constitue un exemple pour tous les travailleurs de la voie dans laquelle il convient de s'engager.

 

 

Et c'est la peur de cet engagement dans le TOUS ENSEMBLE dans lequel la CGT jouerait un rôle moteur qui explique ces campagnes mensongères contre les grévistes et contre la CGT.

 

Ne nous laissons donc pas impressionner par ces campagnes et comme y appelle  le congrès de l'union départementale des Hauts de Seine, tenu en plein conflit des cheminots « préparons la confrontation sociale » pour bloquer les contre-réformes du pouvoir, !

 

 

Et, les millions d'usagers qui au quotidien subissent les effets pénalisant des dysfonctionnements d'une entreprise qu'on prive des moyens nécessaires, auront la lucidité de ne pas se laisser prendre dans le piège visant à discréditer les cheminots qui se sont levé pour défendre le service public contre des dirigeants qui de fait sont les saboteurs de l'entreprise.

 

Le Front Syndical de Classe

Le 23 juin 2014

[*] une puissante réplique est prévue sur l'Ile de France pour le mardi 24 juin 2014 à 14 h00 Esplanade des Invalides à Paris au moment où les députés s'apprêteront à voter la loi.

 

 

SOURCE

Commenter cet article