Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

Crise à Choisy-le-Roi: Moustapha Thiam quitte la majorité PCF pour l’UMP

 

moustapha-Thiam.jpg

Ancien colistier d’Ali Id Elouali (EELV) au premier tour des municipales, avant de rejoindre avec lui l’actuel maire Didier Guillaume (PCF), Moustapha Thiam a démissionné de la majorité courant octobre, estimant ne pas pouvoir remplir la mission qui lui avait été confiée auprès de la jeunesse.


Vice-président de la Mission locale de Orly- Choisy- Ablon-Villeneuve-le-Roi, Moustapha Thiam avait mené une campagne active auprès des jeunes des quartiers populaires avant les élections, et avait obtenu la délégation à la jeunesse qu’il souhaitait. Il rejoint dans les rangs de l’opposition l’ex tête de liste UMP Tonino Panetta. De son côté, Ali Id Elouali s’inquiète du devenir de la majorité plurielle à quelques mois des élections départementales.


Du côté du maire et de l’ex conseiller délégué, on motive différemment la rupture.

Didier-Guillaume-PCF.jpg

« C’est une décision que je regrette« , indique le maire, Didier Guillaume, dans un communiqué. Depuis le début du mandat, Moustapha Thiam m’avait fait part de ses difficultés à trouver sa place dans le travail collectif des élus de la majorité. Malgré mes tentatives de l’aider à mieux comprendre comment il pouvait inscrire son action dans le projet de ville que les électeurs de Choisy-le-Roi ont décidé de porter. Il a décidé de renoncer à la tâche que je lui avais confiée, après seulement 6 mois d’exercice de son mandat. Je regrette aussi qu’un élu d’une liste, porté dans une dynamique collective, puisse faire fi du choix des électeurs et décider individuellement de renforcer les rangs de l’opposition. Ce n’est pas cela le respect de la démocratie. Cette dernière ne peut être seulement formelle, il faut qu’elle ait un sens« , poursuit l’édile.

moustapha-Thiam

« Je suis sans étiquette et avais rejoint Ali Id Elouali pour mettre en place une politique jeunesse à Choisy. Très rapidement, j’ai réalisé que je n’avais ni moyens humains ni financiers pour mettre les projets en place. J’aurais souhaité organiser des Assises de la jeunesse, que le maire souhaitait aussi avant de revenir sur sa décision et finalement de remettre l’idée en route, un bilan du service jeunesse actuel… pour disposer d’une photographie de la jeunesse choisyennne et organiser un service jeunesse efficace sur le terrain, mais je me suis rendu compte que je ne pouvais pas convoquer de réunion, demander de diagnostic, et que j’avais au final une délégation sans contenu. Nous avons fait plusieurs fois le point avec le maire à ce sujet mais cela n’a rien changé, explique pour sa part Moustapha Thiam. J’ai rejoint Tonino Panetta car nos projets étaient proches dès le départ et que je l’ai trouvé franc et direct. C’est lui qui m’a aidé à comprendre ma délégation au Sifurep au début de la mandature. »

Ali-ID-ELOUALI-EELV.png

Ali Id Elouali, lui, voit dans ce départ un signal dont la majorité doit tenir compte. « Je comprends les motivations qui ont conduit Moustapha Thiam à quitter la majorité même si je n’aurais pas agi de même. Notre alliance a été nécessaire à Didier Guillaume pour gagner la mairie et nous ne nous retrouvons pas dans la gouvernance actuelle. Nous n’avons jamais gain de cause lorsqu’il y a des arbitrages à faire et avons l’impression de compter pour quantité négligeable. Cette situation est préoccupante à quelques mois des élections départementales, alors que notre canton est déjà en position difficile pour la gauche. »



source: 94 citoyens

Commenter cet article