Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

moscou-place-rouge.jpg

Après avoir perdu lundi 15 décembre 2014, 10 % de sa valeur par rapport au dollar, le rouble a de nouveau plongé le lendemain avant de se stabiliser, au moins provisoirement, mercredi matin. La monnaie russe a vu sa valeur réduite de 20 % en deux jours. Depuis l’été, elle s’est dépréciée de 50 %. La banque centrale russe a tenté d’enrayer cette chute en relevant son taux directeur de 10,5 % à 17%, un niveau pratiquement sans équivalent parmi les 50 principales économies de la planète. Elle est aussi intervenue massivement sur les marchés pour défendre sa monnaie (plus de 10 milliards de dollars depuis le début mois) sans parvenir pour autant à stopper sa dégringolade.

 

 

Celle-ci s’explique par la fuite des capitaux, autrement dit la spéculation, provoquée par les sanctions prises par les pays occidentaux à l’encontre de la Russie dans le cadre de la crise ukrainienne et par l’effondrement des cours du pétrole dont le pays tire la moitié des recettes de son budget. La chute du rouble risque d’accélérer l’inflation qui pourrait atteindre 11,5 % sur un an, s’inquiète la banque centrale. Celle-ci s’attend d’autre part à une baisse de 4,8 % du PIB russe en 2015.

 

La banque centrale a annoncé que « d’autres mesures » imminentes seront prises pour défendre le rouble. Les marchés financiers redoutent l’instauration d’un contrôle des mouvements de capitaux. « Le fantôme du défaut de paiement de 1998 hante la Russie » (Les Echos), et pas seulement elle !

Commenter cet article