Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Le Diablo

chypre-akel

Communiqué de l'AKEL



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/





Pour l'AKEL, les élections européennes ne portent pas simplement sur l'élection de six personnes qui représenteront notre pays pour les cinq prochaines années au Parlement européen. Elles ont une importance bien plus grande, à la fois pour le présent et l'avenir de notre pays et notre peuple.



Ceci parce qu'elles se tiennent dans une période où la question chypriote bouge, et où notre peuple subit les politiques anti-populaires de la droite européenne qui a ses propres représentants ici, à Chypre.



Depuis mars 2013, le gouvernement de Nikos Anastasiades a convenu avec les forces dirigeantes de l'Union européenne d'un mémorandum qui impose toutes ces politiques que le parti du Rassemblement démocratique au pouvoir et ses alliés essaient depuis des décennies d'imposer contre les travailleurs et la société chypriote en général.



Mais quelle est la situation sociale, économique objective dans l'UE d'aujourd'hui ?



  • Le chômage, l'emploi à temps partiel et le travail précaire augmentent de façon incontrôlable ;

 

  • Une personne sur quatre est officiellement comptabilisée comme pauvre ;

 

  • Les profits des grands groupes économiques atteignent des sommets ;



L'opinion publique est mécontente des politiques de l'UE. Ce ressentiment porte de plus en plus de personnes à s'abstenir aux élections européennes et dévaloriser l'Union européenne et ses institutions.



Pour ce qui est du rapport de forces, les gouvernements, le Conseil européen, la Commission européenne et le Parlement européen sont actuellement entre les mains de la droite conservatrice, du Parti populaire européen, mais aussi d'une partie des Sociaux-démocrates.



Ils portent une responsabilité première à la fois dans l'application de ces politiques contraires au peuple et à ses intérêts, et le caractère clairement anti-démocratique des décisions, mais aussi pour le déficit de participation populaire dans le processus démocratique.



L'Union européenne, et à Chypre également, deux philosophies s'affrontent.



D'une part, les politiques néo-libérales mises en œuvre par les partis politiques dominants, c'est-à-dire le Parti populaire européen, le Parti du Rassemblement démocratique, et les Sociaux-démocrates, et d'autre part les politiques défendues par la Gauche.



Les peuples peuvent, par leur participation active, forcer le changement dans cette Union européenne. Donc, le renforcement de notre lutte pour une autre Europe, une Europe de démocratie, de solidarité, de justice sociale, une Europe des peuples ne peut être conquis par l'abstention, mais par la participation active des peuples aux élections.



La question n'est pas pour autant de participer à cette même Europe néo-libérale conduisant à une impasse, au renforcement des monopoles et des intérêts des puissants. Au contraire, il s'agit fondamentalement d'entreprendre une autre voie, qui suppose une réorientation stratégique des priorités dans les intérêts du peuple comme première étape.



Une coopération est nécessaire pour créer la perspective d'un changement de politique sur des questions fondamentales touchant les travailleurs, les PME, les jeunes, l'orientation générale de l'UE.



Lors de ces élections du 25 Mai, les Chypriotes pourront avec leur voix envoyer un message ; un message de résistance contre ces forces qui ont imposé ce désastreux pillage des comptes bancaires et ce Mémorandum d'austérité au détriment de notre peuple ; un message de dignité à ceux qui soumettent notre peuple à l'extorsion de fonds et au chantage.



L'AKEL n'accepte pas que l'on pratique la politique du « pistolet sur la tempe » comme prétexte pour imposer des décisions contre notre peuple, que ce soit sur l'économie ou la question chypriote.



Notre peuple n'accepte pas la servilité, l'esprit de soumission et les chantages. Le peuple chypriote transmettra un message visant à la libération et à la réunification de notre pays ; un message qui ouvrira une nouvelle voie, celle du développement et de la croissance, de l'Etat social et de la cohésion sociale.



Nous sommes profondément convaincus qu'une autre voie est possible. La première étape dans cette voie, c'est une rupture radicale avec les politiques de l'UE, avec le néo-libéralisme, la militarisation, ainsi que la concentration des pouvoirs entre les mains du Directoire des grandes puissances.



Une condition impérative pour un changement de cap est le renforcement de la gauche et des forces de progrès.

Commenter cet article