Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

rusf63.jpg

COMMUNIQUÉ

ET MAINTENANT, ILS TIRENT !  

Vendredi soir, 17 janvier 2014, avait lieu à Clermont-Ferrand un concert de soutien à une famille de sans-papiers, organisé par RESF (Réseau Éducation Sans Frontières), RUSF (Réseau Universités Sans Frontières) et l’Hôtel des Vil-e-s (association locale). Vers 23h, plusieurs individus sont arrivés en voiture, un homme en est sorti et a commencé à tirer sur les personnes rassemblées devant la salle, avec ce qui semblerait être un fusil à canon scié. Deux personnes ont été touchées et emmenées aux urgences par les pompiers. Heureusement, leur état n’est pas critique.

 

L’identité des agresseurs est depuis certifiée, et leur appartenance à l’extrême-droite clermontoise ne fait aucun doute.

 

Le PRCF appelle à riposter à cette agression.

 

Il est significatif qu’aucun écho médiatique n’ait été donné à un événement d’une telle gravité. Il y a quelques jours, à Grenoble, les « forces de l’ordre » avaient grièvement blessé un sapeur-pompier qui manifestait pacifiquement.

 

Tout cela s’opère dans un climat précis : celui du démontage de la Sécu et de la République une, laïque et indivisible, par François Hollande, un président cyniquement social-maastrichtien que soutiennent désormais l’UE, Merkel, le MEDEF et l’UMP.

 

Tout cela a pour arrière-plan politique un « président normal » qui somme ses ministres de gouverner par décret, une haute hiérarchie catholique qui humilie les chrétiens laïques et progressistes en organisant manif réac sur manif réac, une UMP qui, par la voix de Copé, déclare qu’elle prendra appui sur l’article 16 si elle parvient au pouvoir (c’est-à-dire que la France deviendra, légalement, une dictature sous état d’exception).

 

Quant à Gattaz, président du MEDEF, c’est l’homme qui déclare ouvertement que les syndicats sont devenus « nuisibles » au 21ème siècle, qu’il faut « supprimer les communes et les départements », et dont les sections régionales, notamment en Bretagne, travaillent arrogamment à l’éclatement de la France et à sa satellisation par l’Europe allemande.

 

Que faut-il encore pour constater ensemble la fascisation, ou mieux, l’euro-fascisation de notre pays quand par ailleurs, pour satisfaire son « besoin d’aire » à l’Est, l’Europe atlantique soutient les fauteurs ukrainiens de guerre civile qui se regroupent derrière des partis ouvertement antisémites et néonazis ?

 

Nous dénonçons depuis des mois la fascisation de notre pays et de l’UE. Ce n’est pas quand le fascisme est en place qu’il faut réagir, c’est quand le grand capital (et ses partis) préparent le terrain au fascisme: c’est cela la fascisation. Et il faut en avoir conscience et la combattre. Nous appelons en particulier les organisations marxistes qui mégotent encore sur le mot « fascisation » à réviser très vite leur attitude, à cesser de confondre fascisme et fascisation, fascisation et lepénisation (laquelle n’est qu’un aspect de la question) : pour de véritables matérialistes, les théories prise en défaut doivent toujours céder devant les faits.

 

Or comment ne pas constater les violations de plus en plus graves des libertés démocratiques, la montée des fascismes dans toute l’Europe sur fond de fascisation des démocraties bourgeoises de plus en plus fliquées et répressives ?

 

La vraie réponse de fond est de construire un Front Anti-fasciste, Populaire, Progressiste et Patriotique (FRAPP !) pour combattre la fascisation et le fascisme. Prenons appui pour cela sur les valeurs immortelles du C.N.R. pour fédérer notre peuple, l’arracher à l’étreinte mortelle de l’U.E., isoler l’extrême droite et le MEDEF, mettre les communistes franchement anti-UE en position de fédérer les républicains véritables et d’engager une véritable rupture progressiste, seule voie réaliste et rassembleuse pour rouvrir la voie du socialisme dans notre pays. Il y va de l’avenir du mouvement ouvrier et populaire, de la Nation et de la République.

 

Communiqué du Secrétariat du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France)

Le 24 janvier 2014

 prcf-bandeau01

Source : http://www.initiative-communiste.fr/

 

 

L'article de LA MONTAGNE, quotidien régional

Commenter cet article