Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

POI

Le gouvernement Hollande-Valls

 s’attaque aux allocations familiales

Avec son pacte de responsabilité, le gouvernement Hollande-Valls entend donner 40 milliards d’euros aux patrons et « réduire les déficits publics ».


Avec ce pacte de responsabilité, il prévoit 50 milliards d’euros de coupes dans les dépenses publiques et les budgets sociaux.


En ce qui concerne la Sécurité sociale, ce sont 10 milliards d’euros de coupes dès l’année prochaine.


Traduction pratique ? Un fait parmi d’autres : cette semaine, le gouvernement annonce 700 millions d’euros de coupes dans les prestations familiales.


Pour ce faire, il remet notamment en cause un des principes fondateurs des allocations familiales : le droit égal pour tous aux prestations.


C’est tout le principe de base de la Sécurité sociale qui est touché. Que ce soit pour la maladie, les allocations familiales, les retraites, la Sécurité sociale de 1945 a institué des droits ouverts à tous les assurés, quelle que soit leur situation financière.


Cette règle est une condition pour que toutes les prestations soient un droit.


Si les prestations ne sont plus un droit, alors la Sécurité sociale n’est plus le régime obligatoire pour l’ensemble des salariés. C’est la voie ouverte à un régime de base pour les plus défavorisés et aux assurances privées pour les prestations que le régime obligatoire ne couvrira plus.

 

Cette même semaine, le gouvernement a fait voter la partie « recettes » de son budget 2015.

Et là, pour les patrons, ce sont 20 milliards d’euros d’exonérations fiscales pour le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). Ce gouvernement en crise, isolé, est entièrement aux services des capitalistes et des spéculateurs.


source : POI

Commenter cet article