Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Lu sur « Réveil communiste »

andr--gerin.jpgJe me suis toujours prononcé pour que le Parti communiste, en tant que force politique, soit en capacité de prendre ses responsabilités, partout où le pouvoir existe, jusqu’au sommet de l’Etat.

 

Je n’ai pas participé à la consultation car la question d’intégrer ou non le gouvernement de la majorité socialiste, est forcément une question déplacée.

 

Un point est à clarifier : est-ce que cette consultation vise à placer le Parti communiste français dans la majorité présidentielle ? Si tel est le cas, comme je suis convaincu que ça l’est, cette posture est intenable et mortifère. Ce n’est pas parce que nous avons appelé à voter François Hollande le 6 mai, que nous faisons partie de la majorité présidentielle. Comment pourrions-nous en être partie prenante dans la mesure où le programme de François Hollande et du Parti socialiste, pour l’essentiel, n’est pas un programme de gauche ? Nous ne pouvons pas être dans la majorité ni dans l’opposition. Etre dans la majorité présidentielle c’est cautionner une politique social-libérale. Le parti communiste est porteur d’une véritable politique alternative. Et je m’interroge aujourd’hui, en 2012, si l’Union de la gauche n’a pas vécu.

 

Dans l’analyse des résultats, nous devrions examiner avec soin la façon dont Parti socialiste a organisé la chute des députés communistes sortants et a empêcher le Parti de gauche d’avoir aussi des députés. C’est un point qui me paraît essentiel pour la clarté politique.

 

A propos du mode électoral et du couplage  « présidentielle et législatives », je trouve curieux que nous ne parlions seulement d’une « anomalie ». La question est très grave et je crains qu’elle soit largement sous-estimée car piloter de concert PS/Droite visant à installer un système politique à l’américaine est diabolique comme nous l’avons vu avec le niveau record atteint par l’abstention. Cela exige une appréciation qui permette aux habitants de comprendre comment ce système est devenu antidémocratique et surtout, comment il vise à amputer la légitimité de la représentation nationale des députés, comment il bafoue la souveraineté du peuple.

 

Sous peine de notre marginalisation comme force politique, nous devons retrouver notre autonomie. Bien sûr, nous voulons une politique de gauche qui réussisse et qui soit durable, nous voulons être constructifs, mais comment faire entendre la colère et l’exaspération populaire qui se sont exprimés dans la grève des urnes et à travers le vote du Front national ? Nous devons secouer le cocotier à l’Assemblée nationale, au Sénat et dans les régions. Il n’y a aucune raison de faire dans la dentelle sous peine de ne plus avoir d’existence politique.

 

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, la stratégie du Front de gauche est une impasse. Le parti communiste doit impérativement retrouver son autonomie et travailler au rassemblement du peuple de France sans se limiter à la notion de gauche. Pour ce faire, et j’espère que ce sera intégré dans le débat du prochain congrès, il faut impérativement changer de stratégie.

 

Je propose que nous engagions une grande campagne nationale sur l’urgence sociale, la dignité, pour des millions de gens qui n’ont même plus les moyens de vivre. C’est l’urgence de l’urgence des combats politiques pour les communistes.

André GERIN

Commenter cet article

Papy Mouzeot 22/06/2012 04:50


Pour résumer brièvement ça veut aussi dire : Mélenchon dehors !


Elle est bien loin la dynamique de la camapgne des présidentielles, ça promet encore de longues guerres utérines pour savoir qui prendra la tête d'un parti à la dérive.


Personne n'est plus capable de tirer les enseignements de 1981 !


 


Je rejoins toutefois André sur la priorité à donner à l'urgence sociale car effectivement nos impératifs n'ont pas changés.


 


Amitiés fraternelles,
Le Papy