Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Le Diablo

bonnet-ph

Contre la dislocation de la République, Pour l’égalité des droits

Participez tous à la Rencontre nationale

Contre la ratification de la Charte européenne 

des langues régionales et minoritaires

Pour la défense de l’unité de la République !

A Paris le 10 Mai 2014

 

 

Le gouvernement a décidé d’accéder aux revendications séparatistes et régionalistes des partisans de l’Europe des régions, du Saint-Empire Romain germanique des Länders. Sous couvert de la promotion de langues régionales qui ne sont nullement menacées, il s’agit de redessiner la carte du pays en créant des régions de toutes pièces avec des « langues » différentes.

 

Aucune langue « minoritaire » qui ne se rattache pas à un « territoire » n’est concernée par la mise en œuvre de cette Charte européenne. Sont exclus : l’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais, l’arabe, le turc…. Il ne s’agit que d’idiomes qui permettent de redécouper le territoire de la République, parfois avec des arrière-pensées pour des régions frontalières d’autres pays.

 

C’est la mise en œuvre de l’Europe des régions sur le cadavre des Etats-nations. Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation, revendique que l’Acte III de la décentralisation donne le pouvoir réglementaire aux régions et futures régions en cas de redécoupage. C’est-à-dire la capacité d’édicter des lois, décrets et circulaires différents d’une région à une autre.

 

Cela serait la fin de l’Egalité en droit des citoyens


Cela serait la fin de la République une, indivisible, démocratique, laïque et sociale !


La Fédération nationale de la Libre Pensée appelle les libres penseurs, les laïques, les démocrates, les républicains, les syndicalistes et les militants à se mobiliser massivement pour faire échec à cette tentative réactionnaire qui nous ramènerait à l’Ancien-Régime des provinces.

 

Samedi 10 mai 2014 à 14h.00

Bourse du Travail – Salle Ambroise Croizat

3 rue du Château d’eau 75010 Paris

(Métro : République)

 

Sous la Présidence de Christian EYSCHEN Vice-Président de la Libre Pensée


Exposé introductif de Jean-Sébastien PIERRE Président de la Libre Pensée


Prendront la parole :


- Gilbert ABERGEL, vice-Président du Comité-Laïcité-République


- Jean-François CHALOT, Secrétaire général du Conseil National des Associations Familiales Laïques


- Aliette GEISTDOERFER, Secrétaire générale de l’Union rationaliste


- Ramiro RIERA pour l’association Laïcité-Liberté


- Yves PRAS, Président du Mouvement Europe et Laïcité (CAEDEL)


- Georges GASTAUD, Président de COURRIEL


- Jean-Noël LAHOZ, syndicaliste libre penseur


Une communication de Françoise MORVAN sera portée à la connaissance des participants


Les conclusions seront faites par David GOZLAN, Secrétaire général de la Libre Pensée.


Tous à Paris, le 10 Mai 2014 à 14 h.00 !


La mobilisation commence pour la défense de l’unité de la République et de l’Égalité des droits.



SOURCE

Commenter cet article