Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

Dans les kiosques cette semaine

 

Publié par Michel LeDiablo

coree-nord-carte

Réactions à un article de "l’Humanité"

au sujet de la Corée : Francis Arzalier et Jean-Pierre Page

coree-du-nord.jpg

Curieux retour du discours de « guerre froide » où l’on était en droit de ne pas le trouver.


Décidément,les dérives entamées se poursuivent: dans l’Humanite du 19 février 2014, en page dernière, 3 colonnes sous le titre accrocheur: « C’est un scandale! La Corée du Nord, royaume de l’horreur et  du sadisme. » Suit le compte-rendu sans aucun recul critique d’un document réalisé par des  enquêteurs, tous Occidentaux, au nom de l’ONU, « d’après le témoignage de 300 victimes et  témoins » :tous des émigrés, puisque, je cite, « les enquêteurs n’ont pas été autorisés à se rendre  sur place ». Le journaliste signale à peine que »la Chine n’a pas apprécié que l’on s’attaque a son  voisin et protègé », et ne précise pas que la majorité des autres pays représentés à l’ONU n’ont  guère été consultés non plus. Mieux, en reprenant « ce document qui donne la nausée », le porte  parole de l’Huma, qui se dit encore journal des Communistes, utilise un ton digne des pires périodes de la « Guerre Froide »: la Corée du Nord, cette dictature dirigée par le jeune Kim-Jong-! Un,sorte d’Ubu Roi en culottes courtes »(!) ,dont il suggère la comparution devant le CPI. Juste au moment ou les observateurs sérieux notent les récents progrès économiques de la RDC ,((à lire dans le Monde Diplomatique récent  » (la Corée du Nord se rêve en tigre asiatique)  et la tension diminuée avec la Corée du Sud à permis les retrouvailles de quelques familles  séparées entre les deux états depuis un demi-siècle, cet article répète ceux des va-t’en- guerre de Séoul, de Tokyo et de Washington.  Cela n’a rien avoir avec les critiques que l’on peut avoir à l’égard d’une version politique du  socialisme dont nous sommes nombreux à ne pas en rêver pour la France: C’est est aux seuls Coréens que revient le droit de choisir leur régime. Et il ne pourront le faire que si les risques de  guerre dans cette région du monde menacee de subversion par l’impérialisme États-unien et ses alliés japonais et sud coréen sont combattus: c’est le rôle notamment des Communistes



Francis Arzalier

******



Corée du Nord: “l’Humanité” ne mérite pas ça!

Sous le titre accrocheur “ c’est un scandale: la Corée du Nord royaume de l’horreur et du sadisme” l’Humanité du 19 février 2014 s’illustre une nouvelle fois dans ce journalisme d’arrogance, fidèle à l’air du temps!


L’article ajoute à la malhonnêteté, l’ignorance qui caractérise souvent la rubrique internationale de ce que fut journal de Jaurès, le journal de l’anti colonialisme et de l’anti impérialisme! Le “droitdel’hommisme “ façon ONG qui inspire dorénavant la politique internationale du PCF est d’autant plus consternante que le parti se déclare encore parti des communistes.



Ici, il n’est pas dans mon intention de porter un jugement sur la politique Nord Coréenne, c’est un autre débat et c’est avant tout aux Nord Coréens de le faire comme a exprimé le choix conscient du type de société dans laquelle ils veulent vivre! La politique française et celle de l’Europe avec ce qui les caractérise devrait nous inciter à faire preuve de plus de modestie! Je veux m’en tenir uniquement à la manière dont on informe les lecteurs sur la procédure engagée au niveau international contre la Corée du Nord.



Cet article de l’humanité appelle donc de ma part 3 remarques qui touchent au fond et à la forme!


1- De nombreux pays dans le monde comme Cuba, la Chine, mais aussi les USA qui n’acceptent pas que leurs citoyens soient jugés à l’extérieur, refusent au nom du respect de leur souveraineté, de leur indépendance et par ce qu’ils sont contre toutes formes d’ingérences les prétendues enquêtes internationales qui sont conduites par un organe de l’ONU comme le Commissariat aux droits de l’homme.



Ce dernier et ce n’est pas un détail compte 90% de ses personnels dépendants des fonds volontaires , sous contrat non permanent et souvent de courte durée. Ces fonds volontaires n’existent que par le financement et la bonne grâce des pays occidentaux principalement les USA qui les utilisent au service de leurs intérêts et de leurs objectifs géo politiques. Tout cela en dit long sur l’indépendance du OHCHR de Genève. Pour autant afin que ce genre d’enquête puisse être menée à bien il faut selon les principes de la charte de l’ONU avoir épuiser tous les mécanismes d’enquêtes domestiques que les états peuvent et doivent mettre en place. Ceci fait partie de leur prérogative et dans le cas de la Corée du Nord nous n’en sommes pas là.



Quand on décide de passer outre comme cela en a été décidé par les occidentaux, ces enquêtes sont réalisés à l’extérieure du pays sous toutes les formes possibles et imaginables de témoignages: interviews de nationaux réfugiés, communications téléphoniques, films, reportages télé, presse écrite et même à travers l’usage de conversations par Skype, etc. On peut imaginer comment dans ces conditions il est facile d’orienter les choses et je n’évoque pas les gens que l’on peut exfiltrer, ceux qui se rendent sur place pour certaines missions, ceux que l’on peut faire voyager pour recueillir leurs témoignages! Donc il s’agit bien chaque fois d’un rapport à charges, accablant souvent basé sur des allégations (c’est à dire une absence de preuves mais que l’on assimile délibérément à des preuves)Ainsi on ne peut passer sous silence ces méthodes totalement unilatérales. L’Humanité les ignore mais de plus saute déjà à la conclusion qui suppose selon l’auteur la convocation des dirigeants Nord Coréens devant la CPI dont l’absence d’indépendance ne semble poser aucun problème à l’auteur de l’article! La CPI se consacre exclusivement aux dirigeants des pays du 1/3 monde, mais « curieusement » jamais aux dirigeants américains ou européens. Il est quand même bizarre que cela puisse échappé à la sagacité de ce journaliste et pourtant si !



Les attendus et les conclusions sont donc connus par avance puisqu’elles en sont décidées par les inspirateurs en l’occurrence et comme toujours les occidentaux! Il semble et c’est affligeant, que dans cet esprit la rubrique internationale de l’Humanité n’ait pas entendue parler de l’application du R2P (responsability to protect) Le R2P étant devenu pour les occidentaux et les USA tout particulièrement la véritable bible qui doit refondre les relations internationales. Cette nouvelle architecture qui vise à rompre définitivement avec le multilatéralisme considéré comme obsolète et qui doit disparaître au bénéfice de l’unilatéralisme!



2 – Evidemment l’article ne prend pas en compte la composition de la commission d’experts sur la Corée du Nord qui ne sont pas des fonctionnaires internationaux mais sont nommés par la Commission d’enquête et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Pour bien comprendre de quoi il s’agit et si l’on faisait preuve de sérieux on devrait commencer par s’intéresser aux membres de ce groupe d’experts! Le Président est un Australien : Michael Kubryk un magistrat très conservateur et répressif à la réputation désastreuse et qui s’est fait connaître avec le dossier du Cambodge. Il a reçu parmi toutes ses distinctions pour services rendus aux gouvernements occidentaux le titre d’« Honorable à vie » dans le protocole Australien !



Ensuite vient Marzuki Darusman un autre magistrat, Indonésien celui du rapport Darusman, accablant contre le Sri Lanka que l’Humanité considère pourtant comme un rapport officiel de l’ONU Alors que dans ce cas ce rapport n’a aucun statut juridique ONUSIEN puis qu’il s’agit d’un rapport demandé à titre personnel par le Secrétaire Général de l’ONU. Depuis les médias cherchent à imposer internationalement l’idée contraire il s’agirait ainsi “de la position officielle de l’ONU ») , Darusman fut un affidé de Suharto depuis la période de la dictature et de la répression sanglante contre les communistes en Indonésie, un véritable génocide politique de près de 3 millions de victimes Il fut un des dirigeants du parti de Suharto et comme haut magistrat on peut imaginer tous ceux qu’il a pu envoyer au bagne de Buru comme le grand poète indonésien qui fut souvent candidat au Nobel, mon ami Pramoedya Anter Toer.



Enfin siège également Sonja Biserko magistrat serbe complètement vendue aux occidentaux et en particulier aux américains et aux institutions de l’UE. Elle est membre parmi beaucoup d’autres choses , du fameux US Institute of Peace à Washinton qui porte bien mal son nom et qui avec le Brookings Institute et US Holocauste Memorial Institute ont parrainé le fameux rapport de Madeleine Albright et Richard Williamson sur le R2P. Sans m’étendre sur le Brookings Institute un des plus fameux Think Tank américain on peut noter dans la composition de son  » Board of trustees » presqu’exclivement des dirigeants des plus grandes firmes américaines dont : Goldman and Sachs, Nike, et surtout le fameux “Carlyle group” dirigé longtemps par Franck Carucci un des anciens patrons de la CIA. “Le Carlyle group” très impliqué en Irak est très lié comme l’on sait à vDick Cheney et à la famille Bush et Ben Laden. On peut donc imaginer dès à présent et sans se tromper ce que sera le rapport de ce groupe d’experts qui ont la sympathie du journal l’Humanité.


3 – Cela dit les choses ne sont pas si simples et cela montre encore une fois l’ignorance affligeante de ce journaliste!


Si il faisait l’effort d’être plus convaincant il aurait pu utiliser comme argument le fait que depuis plusieurs années l’action entreprise pour sanctionner la Corée du Nord a vu une évolution de la position Chinoise, Russe et Cubaine. Ces derniers se sont d’emblée opposé à la procédure d’enquête, puis il y a deux ans ils se sont abstenu, enfin cette année ils n’ont pas pris au part au vote dont la résolution a été adopté par le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU par consensus ce qui évidemment signifie dans le langage international : unanimité!


Comme quoi l’Humanité gagnerait en crédibilité si au plan international elle faisait preuve d’un véritable esprit critique et non d’un suivisme affligeant à la pensée dominante dont on sait depuis Marx qu’elle est la pensée de la classe dominante.!


Jean-Pierre Page 


Le 21 février2014


lu sur le site: http://www.pcfbassin.fr/


Commenter cet article