Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

melenchon-hue.jpg

Robert Hue fera son entrée au gouvernement Ayrault lors du remaniement limité qui aura lieu ces prochains jours. Ce n’est pas une surprise. Il s’est affiché comme l’un des plus francs soutiens de François Hollande depuis des mois.


Sa nomination attendue devait attendre les législatives dont le résultat allait fixer l’étendue de la caution « communiste » du gouvernement.

Réduit à 7 députés, la direction du PCF a découvert lundi 18 juin que les conditions n’étaient pas rassemblées pour y aller. Du côté des « ex », Patrick Braouezec (de la FASE – 2 députés rescapés) et Jean-Pierre Brard, tous les deux battus dans les circonscriptions dont ils étaient sortants, ne peuvent plus prétendre à rentrer au gouvernement.

Ne reste donc que Robert Hue.

Depuis 2009, il est à la tête d’une nouvelle formation politique groupusculaire, le « MUP », Mouvement unitaire pour le progrès. Mais il continue de se prétendre communiste et doit sa notoriété à son passé de secrétaire national du PCF de 1993 à 2001 (puis président du PCF jusqu’en 2003).

Le PS aide le MUP à avoir une existence minimale en termes d’élus et de moyens. Le successeur de Robert Hue comme maire de Montigny-lès-Cormeilles, Jean-Noël Carpentier, vient d’être élu député du Val d’Oise. Il était soutenu par le PS au 1er tour. Le PS avait déjà octroyé au MUP quelques places de conseillers régionaux en 2011. 

En revanche, Patrice Carvalho, qui vient de retrouver un siège de député dans l’Oise l’a été sous l’étiquette Front de gauche et non MUP. Il avait adhéré au mouvement de Robert Hue en 2009 puis figuré sur la liste PS aux régionales en Picardie (ni sur la liste Front de gauche, ni sur la liste communiste conduite par Maxime Gremetz). Mais il a choisi cette année de faire campagne pour Mélenchon au 1er tour et, dans sa circonscription, le PS a fini par désigner un candidat « divers gauche » à côté de lui.

On aurait tort de penser que Robert Hue et la direction du PCF n’ont plus du tout de rapport.

Jusqu’il y a quelques semaines, il était encore président de la fondation politique du PCF, la fondation « Gabriel Péri ». En septembre 2011, il était candidat désigné par le Front de gauche et le PCF sur la liste socialiste aux sénatoriales. Sa nomination au gouvernement fera d’ailleurs perdre un siège au groupe CRC-SPG au Sénat.

Robert Hue, Marie-George Buffet, Pierre Laurent ont initié ensemble le processus de « mutation » du Parti à partir de 1994 qui s’est poursuivi jusqu’aux transformations actuelles, en passant par la participation au gouvernement Jospin. Après l’effondrement électoral de 2002, la personne de Robert Hue a été disqualifiée, sinon sacrifiée. Après le 1,9% de Buffet en 2007, il a pu resurgir mais plus comme avant dans le PCF.

Buffet a été ministre entre 1997 et 2002. Sans doute au poste de ministre délégué à la formation professionnelle, occupé 10 ans auparavant par Mélenchon, Robert Hue le sera à partir de 2012.

 

A son tour de bénéficier de la récompense de son action politique !

Le 20 juin 2012

Source :  Vivelepcf 

Commenter cet article

Serge des bois 22/06/2012 10:32


Bonjour à tous,


Sur le sujet Hue, un petit sourire pour détendre l'atmosphère      :


http://lepcf.fr/spip.php?page=breve&id_breve=187


Fraternellement.

CCL 22/06/2012 09:47


Salut Henri!


Le Camarade de ton pays, celui qui a fait mettre sur sa tombe la faucille et la marteau, c'est lui qui aurait du etre secretaire general du parti, a la place du repenti aux costards a 2000
balles!


Je suis sur qu' un Nouveau Parti Communiste Francais (re)naitra un de ces jours des cendres de l'actuel P"C"F .


Il sera , a nouveau , le spectre qui hantera le Cartel, le regardera dans le blanc des yeux, et lui rendra coups pour coups.


Salutations communistes.

Henri 21/06/2012 19:59


c'est super; j'avais fait le pari que CCL irait dans mon sens et prendrait ma défense sur la base de l'histoire et c'est pour ça que j'en avais pas trop parlé; merci
et vive la télépathie


les grands esprits se rencontrent ; pour Caro aussi , j'en étais plus certain qu'elle ferait un commentaire


amitiés , on s'en remettra de ecette trahison supplémentaire


Henri

Serge des bois 21/06/2012 13:24


Quel coco peut encore être étonné de l'évolution de ce personnage ?


Quand, il y a quelques années, il s'était vanté à la TV de porter des costumes de marque à 2000 euros, il aurait dû être viré de son poste de secrétaire       général
! Manifestement, les préoccupations d'un tel ordre sont incompatibles avec les préoccupations de ceux qui n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois.


La vraie question est : comment un tel individu a pu devenir secrétaire général, puis président du PCF ???


Ceux qui regrettent le PCF du temps de Marchais feraient bien de se rappeler que c'est lui (Marchais) qui en a fait son remplaçant !  L'exemple n'est malheureusement pas unique, voir en URSS
comment des Eltsine ou Gorbatchev ont pu accéder aux responsabilités suprêmes dans un parti communiste ?


Cela devrait amener chacun de nous à réfléchir sur la façon dont nous désignons nos cadres et comment nous les contrôlons, et peut-être y trouverions-nous un début d'explication sur la déchéance
de ce parti dont, encore une fois, la responsabilité incombe à ses militants et non au bon vouloir d'un Hollande ou Mélenchon.

Ce n'est pas de l'extérieur que peut venir la décision de faire disparaître le PCF, d'autres, et non des moindres (Pétain, Hitler), s'y sont cassés les dents face à la volonté de ses adhérents.
C'est donc d'eux, et d'eux seuls, que dépend son avenir.


Et ceux qui, comme moi, l'ont quitté, ont-ils le droit de pleurer sa disparition ?


Faut-il le laisser mourir ou le réinvestir ?  La question est posée ...


Fraternellement. 

caroleone 21/06/2012 09:36


Bonjour Diablo et Henri,


 


Je crois bien que c'est le pire qu'il pouvait nous arriver et c'était ce que je craignais dès le départ....un ex coco rosissant opportuniste qui n'a presque plus rien à voir avec le parti, encore
moins avec la base et qui va nous faire encore plus passer pour des cons. Après un tel coup, Hollande est sûr d'enterrer le PCF plus vite que ce que l'on disait de Mélenchon avec son FdG......


Pas de regrets d'avoir rendu ma carte


Bises à vous 2


 


caroleone

CCL 21/06/2012 09:27


Salut Henri !


Meme si nos "repentis" , "mutants" et autres porte-paroles de la social-democrassie ne font pas du doriotisme au sens propre, tu as 100% raison de dire qu'ils sont des
TRAITRES!


Des traitres comme en l'ete 1914 quand ils se sont rallies a la boucherie imperialo en sautant a pieds joints et  marche arriere.


Des traitres  a Petrograd en 1917 quand ils defenderent de leur mieux les bourges et les sansues koulaks contre le "desordre bolchevik".


Des traitres a Berlin en 1919 quand ils ont livres les Spartakistes aux futurs nazis et firent assassiner Rosa Luxembourg et Karl Liebnecht.


Des traitres durant la guerre d'Espagne en 1936 quand Blum proclama sa neutralite entre  Hitler, Mussolini , Franco et la republique anti-faf espagnole.


Des traitres  en 1938 quand les socia-l'eau francais approuverent les accords de Munich dans le but de pousser Hitler dans la direction ou il penchait , c'est a dire vers l'Est, contre le
bolchevisme.


Des traitres en 1947 quand Ramadier fit la courbette devant ses maitres US et absorba le Plan Marshall comme un bebe suce son biberon.


 


Tiens , un bon poste pour Hue serait celui d'envoye special d'Hollande aupres du Conseil National Syrien, ou il pourrait aider la cause de "defendre les droits de l'homme " et de "repandre la
democrassie" au Moyen-Orient comme l'a fait l'OTAN en Irak, Afghanistan et Libye a coups de missiles. Ce serait parfait pour un fidele "mutant".


 


 

Henri 21/06/2012 00:27


je parle du Doriot d'avant guerre, de l'époque 1934, .. pas de celui de la guerre je te rassure et m'excuse auprès de toi et des lecteurs si je t'ai choqué!je me permets cette comparaison
car à un moment Doriot a voulu jouer sa carte personnelle au mépris de l'organisation et de l'intérêt de la ligne et  créé son propre parti. parfois, les anciens communistes, il n'y a pas
pire anti communistes qu'eux mêmes


 ensuitej'aurai pu prendre comme métaphore celle du ministre Leroy du Loir et Cher ancien secrétaire de la fédé PCF puis passé à l'UDF 


Concernant Hue je n'aurai aucun sentiment de courtoisie, ni pour des gars comme Carvalho qui passe du MUP, au PS puis au FDG, à un moment il va falloir aussi choisir son camp et c'est pas avec
des girouettes qu'on y arrivera; dans chaque région, on a son Hue , son Carvalho; il y en a eu aussi de biens connus à Brive ou en Haute-Vienne qui n'ont plus leur carte ne militent pas
 mais sont les "vrais"communistes,prêts à t'expliquer comment faire la révolution puis après vont négocier avec leurs amis socialistes un strapontin, un susucre;


Avec des comportements comme ça , on alimente le vote FN qui au moins-en apparence certes, surtout pour les médias du capital-maintient une image de pureté....


C'est pour ça que je suis énervé car le PCF a  protégé  des gars comme Hue avec la fondation Gabriel Péri mais personne ne viendra battre sa coulpe pour expliquer qu'il s'est planté.


Au congrès en 2002, je te l'ai dit, j'ai voté contre la Présidence de Robert Hue; les copains voulaient me taper....il fallait peut être réfléchir à l'époque.


Au lieu de jouer les vierges effarouchées, le PCF avait qu'à lui retirer sa présidence de la fondation Gabriel Péri et son appartenance au groupe des sénateurs Front de Gauche....


voilà pourquoi je suis énervé, on fait tout pour arriver à un fractionnement de nos idées et pour qu'on passe pour des guignols; un gars comme Hue, surtout avec le peu d'aura médiatique qu'il a ,
il fallait le stopper avant, plutôt que de le faire passer pour un représentant en exil des communistes ( ce que font très bien les médias du capital)


amitiés révolutionnaires


Henri


 

Henri 20/06/2012 23:45


tous ces comportements opportunistes et déviants, c'est digne du doriotisme! nos grands anciens qui ont combattu le fascisme, la colonisation et ont propagé la lutte des classes eu risque de leur
vie, qui ont bousillé leur vie familiale ( et là on est nombreux dans ce cas), et beh, ils doivent se retourner dans leur tombe.pensons un peu aux membres du groupe Manouchian ou à ceux du groupe
Valmy...


Dans mon pays , on avait un ancien qui était adhérent depuis 1920; en 2000, le père Hue lui a rendu une visite; et cet ancien a mis sur sa tombe une faucille et un marteau... plutôt qu'une
croix.... la révolution c'est bien, la mutation, passons


mais l'entrée au gouvernement social traître c'est la trahison....


voilà, c'est dit, je suis énervé...


amitiés

DIABLO 20/06/2012 23:55



Oh ! Henri, méfions-nous des comparaisons : Doriot, c'était tout de même la collaboration avec Hitler ! Il ne s'agit pas de cela ici naturellement. Cet excès
de langage est de trop tu dois en convenir.


Pour autant, nous sommes d'accord, l'opportunisme doit être combattu ardemment dans les rangs des partis ouvriers. Seule une organisation structurée et
active jusqu'à la base des organisations peut lutter efficacement contre les dérives. quand un parti est dirigé sans contrôle par des élus ont voit où cela nous mène.


Amitiés,


Diablo