Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Le 28 mai est la date des élections à l'Organisation Internationale du Travail (OIT) afin d'élire un nouveau Directeur Général pour remplacer le Chilien Juan Somavia.

La Fédération Syndicale Mondiale (FSM), qui représente 82 millions de travailleurs et des organisations affiliées dans 120 pays, considère que, au lieu de se référer aux caractéristiques de chacun des candidats, les plus importants aspects à prendre en compte sont les suivants :

 

1. Si nous demandons aux millions de salariés et de travailleurs sans emploi de base dans tous les pays des cinq continents quels sont leurs points de vue sur l'impact de l'OIT dans leur pays et ses avantages pour les travailleurs, la réponse est presque unanime : elle leur est inutile. Au cours des dernières décennies les droits et les conquêtes des travailleurs ont été réduits et les conventions fondamentales de l'OIT sont violées de façon flagrante. Que fera le nouveau Directeur Général de l'OIT pour remédier à cette situation?

 

2. Au Conseil d'administration de l'OIT, il y a des représentants des gouvernements et des employeurs qui ont imposé des politiques néolibérales et des plans d'ajustement dans leurs pays respectifs, sapant les droits des travailleurs et violant les normes internationales du travail (NIT). Pour cette raison, l'OIT n'est pas reflétée comme une organisation de défense des travailleurs. Quelle est la position du nouveau Directeur Général sur ces questions ?

 

3. La situation actuelle d'impasse dans laquelle se trouvent les travailleurs requiert un Directeur Général libre de l'influence et de la pression de ces gouvernements et employeurs qui minent les NIT, agissant contre les valeurs de l'OIT. Le nouveau Directeur Général compte-t-il prendre une attitude vraiment indépendante?

 

4. Dans le cadre de la structure actuelle de l'OIT, dans les organes de décision et dans le Conseil d'administration, il y a un monopole d'une seule tendance des intérêts des gouvernements néolibéraux, des employeurs et des dirigeants d'une partie de la représentation des travailleurs. Le nouveau Directeur Général sera-t'il disposé à conduire les changements nécessaires pour briser le monopole et permettre une participation plurielle au Conseil d'administration avec une représentation proportionnelle de l’ autre groupe d'opinion du groupe des travailleurs ?

 

5. La FSM considère qu'il est nécessaire de modifier la structure et le règlement de l'OIT pour les adapter aux conditions actuelles afin qu'elle soit un instrument efficace pour garantir le respect inconditionnel des conventions et des droits fondamentaux des travailleurs. Le nouveau Directeur Général entend-il promouvoir de tels changements ?

 

6. L'OIT aux niveaux central et régional ainsi que le nouveau Directeur Général doit respecter l'autonomie et l'autodétermination des syndicats. Ils doivent respecter les décisions, les fondements et le fonctionnement démocratique des syndicats. Malheureusement, ces derniers temps ces principes sont violés et les services de gestion et d'administration de l'OIT interviennent dans les affaires internes des syndicats, essayant de soutenir certains d'entre eux plus que les autres, en promouvant certains syndicats et en blâmant injustement d'autres, etc.. Ce phénomène est contraire aux objectifs fondateurs de l'OIT. La FSM condamne un tel phénomène et continuera la lutte pour l'égalité entre tous les syndicats, l'égalité indépendante des différences idéologiques, politiques et syndicales.

 

7. Tout comme les peuples de la planète exigent la démocratisation de l'Organisation des Nations Unies (ONU), tous ceux qui forment la FSM exigent la démocratisation de l'OIT. Le nouveau Directeur Général serait-il disposé à promouvoir une véritable démocratisation de l'OIT ?

 

8. La FSM considère que, dans les conditions de crise profonde du système capitaliste et de croissance de l'agression impérialiste, l'OIT devrait appuyer les luttes des travailleurs, des retraités, des travailleurs sans emploi, des pauvres et des immigrants ; elle devrait défendre les droits syndicaux, les libertés démocratiques et des syndicales et les négociations collectives libres. Les défis de l'OIT, de ses cadres et de son nouveau Directeur Général sont énormes.

 

9. La composition géographique représentée par les Directeurs Généraux de l'OIT tout au long de l'histoire, montre que pendant 78 ans, 8 Directeurs Généraux venaient de pays capitalistes (2 des États-Unis, 2 de la Grande-Bretagne et 2 de la France) (1 de Belgique et 1 de l'Irlande). Le premier Directeur-Général d'Amérique latine a été le Chilien Juan Somavia, élu en 1999 jusqu'à aujourd'hui.

 

La FSM et ses organisations affiliées sont prêtes à travailler avec l'OIT afin d'évacuer nos préoccupations et nos questions ; à mettre en oeuvre ces aspirations, guidés par Le Pacte d'Athènes, le document central adopté au XVIème Congrès Syndical Mondial.

Le 17 mai 2012

Le secrétariat de la FSM

Commenter cet article