Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

borvo-chassaigne

 

Le PCF n'exclut pas une participation au gouvernement que pourrait former Jean-Marc Ayrault après les législatives. Contrairement à Jean-Luc Mélenchon.

A chaque fois que les socialistes arrivent au pouvoir, la question se pose pour les communistes : doivent-ils participer ou non à un gouvernement ? Si le premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault ne comprend aucune personnalité du PCF, il est possible que, à l'issue des élections législatives et du probable remaniement qui s'ensuivra, le sujet revienne sur la table. En effet, outre la non-reconduction de ministres qui pourraient être battus (une poignée d'entre eux sont menacés), quelques nominations à des postes de secrétaire d'Etat devraient avoir lieu. De quoi alimenter d'âpres discussions entre les communistes et leurs alliés du Parti de gauche, qui a soutenu la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

Tout au long de sa campagne, l'ex-candidat du « Front de gauche » a assuré que jamais il ne participerait à un gouvernement. Mais, au Parti communiste, rien n'est exclu. « Il faut attendre de connaître les résultats des législatives pour aborder cette question », expliquait le secrétaire national du PC, Pierre Laurent, au soir de la victoire de François Hollande. S'ils acceptaient, les communistes participeraient pour la troisième fois à un gouvernement de la V e République, après le passage de quatre ministres dans le gouvernement Mauroy en 1981 et la nomination de Marie-George Buffet et de Jean-Claude Gayssot dans celui de Lionel Jospin en 1997.

Un conseil national du PCF sur le sujet devrait se tenir le 18 juin, le lendemain du second tour, puis une conférence nationale extraordinaire le 20. A cette occasion, Pierre Laurent pourrait donner son avis, mais il ne devrait pas y avoir une directive globale. « Les choix individuels n'engageront que les individus », dit-on au PCF. Il se murmure que la sénatrice Nicole Borvo pourrait devenir secrétaire d'Etat à l'Aménagement du territoire et André Chassaigne secrétaire d'Etat aux Transports.

20 députés espérés

Si la réussite du PCF aux législatives devrait conditionner en partie sa participation au gouvernement, tout dépendra surtout du score du PS ! Jean-Marc Ayrault a-t-il un intérêt à ouvrir son gouvernement si le PS obtient une majorité absolue à l'Assemblée ? « La pluralité de la gauche est-elle plus efficace que son uniformité ? » s'amuse un membre du PCF.

Le secrétaire national du Parti communiste français, Pierre Laurent, espère faire élire au moins 20 députés. Le Parti de gauche quant à lui pourrait bien n'en avoir qu'un seul : Jean-Luc Mélenchon. « Le PCF s'est mobilisé pour que le Parti de gauche ait le moins d'élus possible, explique un fin connaisseur du parti. La question qui est posée en filigrane est celle de l'avenir du « Front de gauche » . Mais comment virer quelqu'un qui vous a fait passer de 1,93 % à 11 % ? »

Renaud CZARNES

 

Source : «  Les Echos »

Commenter cet article

caroleone 26/05/2012 12:39


Pour te répondre sincèrement sur l'accueil des communistes de base au sein du PCF, c'est clair que la réponse est non !


Si nous n'avons pas les capacités de nous doter d'un conseil national fidèle à nos bases, on arrivera à rien, parce qu'il faut le dire les camarades oeuvrent dans le bon sens au sein du parti
mais ils sont vraiment minoritaires.


A un moment donné, tu te dis que tu y perds ton âme à courir toujours après quelque chose qui t'échappes des mains sans cesse...c'est une perte de temps évidente que nous ne pouvons nous
permettre.


Ce qui est fatigant dans tout ça, c'est de devoir s'adapter au gré du vent à cause des élections, la dynamique des présidentielles à offert de belles ouvertures et c'est dans ce sens là que je
préfère diriger ma vue même si je sais que je reprendrais certainement toute ma liberté d'ici peu.


Amitiés


 


caroleone

DIABLO 26/05/2012 13:09



Caro ...Il est difficile d'exprimer en détail et brièvement son point de vue dans une zone commentaires d'un blog. Ce que je sais selon des
témoignages de membres (opposants) du conseil national du PCF, c'est que cette instance est celle du "cause toujours". C'est l'exécutif national et les élus (au niveau députés, sénateurs
notamment) qui donnent le "la".


Si tu veux mon avis, il n'y a pas d'issue au sein de ce parti: tout est verrouillé. De là à dire qu'il va s'écrouler il y a de la marge. En effet, le PCF
peut vivre encore longtemps en appendice (de gauche) du PS comme les radicaux de gauche vivent en appendice de droite du même PS. 


Quand aux aspirations des travailleurs là-dedans, on en parle dans les discours pour l'affichage mais concrètement, sur le terrain c'est une autre
histoire... 


Alors, maintenant, il y a un phénomène nouveau avec le "Front de Gauche": de nouveaux militants se sont révélés dans la campagne présidentielle, ceux-là sont
"normaux"pas pollués par les manoeuvres politiciennes. Beaucoup n'ont pas de carte, ils viennent  avec leur coeur et leur raison.


C'est sans doute avec celles et ceux-là que l'on pourra reconstruire quelque chose...Enfin c'est en résumé (car il y a beaucoup d'autres choses à dire sur le
sujet) ce que je pense aujourd'hui.


Amitiés diablesques 



caroleone 26/05/2012 12:19


C'est vrai comme vous le dites, on a presque l'impression que JLM est plus cohérent dans ses prises de position que le conseil national du PCF !


Quoi qu'il en soit, toutes cette salade électoraliste est bien loin des fondamentaux communistes qui rappelons-le sont avant tout basés sur le militantisme.


Après les législatives, c'est certain que nous serons tous fixés et pourront je l'espère affirmer ou infirmer nos engagements.


A plus tard


 


caroleone

DIABLO 26/05/2012 12:27



Caro, nos engagements seront toujours du côté des humbles, des damnés de la terre, des humiliés(ées), des exploités...A savoir si le PCF reste l'espace
d'accueil des gens de notre espèce ?


Amitiés Diablo



Henri 26/05/2012 10:36


finalement, c'est presque une chance d'avoir un candidat du PG aux législatives que d'avoir un" communiste" du PCF comme candidat...c'est triste d'en être arrivé là après cette belle campagne des
présidentielles 


quand je vois qu'en Corrèze au département, les "copains" conseillers généraux du PCF sont repartis comme un seul homme avec la majorité présidentielle, je m'interroge aussi


amitiés


 

DIABLO 26/05/2012 10:48



...Est-ce par carriérisme ou pour cause d'incapacité à tirer les leçons du passé ?


Amitiés


Diablo


 



Henri 26/05/2012 10:03


j'ai le sentiment que à chaque fois qu'il est possible de discréditer les communistes, le PCF s'enfance dedans , à la différence de Mélenchon qui au moins tient le cap 


 


pendant 8 mois, on a dit que les socialistes étaient des traitres et que jamais on gouvernerait avec eux sinon ça serait se trahir et voilà.....: belle cohérence intellectuelle, il ya la
stratégie politique c'est vrai et il y a la conscience humaine; je pense que certains de vraient pas pouvoir se regarder dans la glace tranquillement


 


amitiés


henri

DIABLO 26/05/2012 10:25



Henri, on ne sait pas encore ce qui sortira des législatives, mais on sait déjà qu'il y a des dirigeants du PCF (communiste?) qui sont prêts pour
"aller à la soupe". Franchement, si c'est le cas, j'espère que les communistes authentiques qui restent dans ce parti auront le courage politique de "casser la baraque"! J'espère mais je n'en
suis pas du tout sûr.


Il reste que si voter FdG aujourd'hui c'est voter pour avoir des ministres "communistes" je m'interroge .... Il semble qu'à contrario Mélenchon soit plus
clair que le PCF(ce n'est pas la première fois).


En tous cas, le PCF aurait intérêt à faire la clarté sur ce sujet avant le scrutin.


Amitiés,


Diablo