Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

peres-kerry-abbas.jpg

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



La nouvelle a décontenancé de nombreux militants de la cause palestinienne, elle a même surpris les plus lucides sur ses faux amis : Mahmoud Abbas a osé demander l'installation de troupes de l'OTAN en Palestine !



L'entretien accordé par Mahmoud Abbas au New York Times et au Jerusalem Times le 2 février a suscité une vague d'enthousiasme dans les cercles dirigeants américains, la stupeur chez les militants pro-palestiniens.



Le président de l'Autorité palestinienne répondait positivement au « plan Kerry » proposé par le secrétaire d'Etat américain qui propose un plan prévoyant le retrait des troupes israéliennes remplacé par des forces de sécurité israéliennes et des troupes de l'OTAN.



En échange, les colonies israéliennes en Cisjordanie seraient légitimées, le non-retour des réfugiés palestiniens acté, la reconnaissance de l'Etat israélien comme « Etat juif » exigée.



Abbas : « Les troupes de l'OTAN pourront rester le temps qu'elles voudront, aller où qu'elles veulent en Palestine ! »



Quelle est la réponse de M.Abbas ? Il est d'accord sur un plan de transition avec cinq années gérées par l'armée d'occupation israélienne … remplacée indéfiniment par une force de l'OTAN dirigée par les Etats-unis sur tout le territoire palestinien :



« Les troupes de l'OTAN pourront rester longtemps, et aller où elles veulent, pas seulement sur les frontières orientales mais aussi celles occidentales, partout … Pour longtemps, le temps qu'ils voudront. L'OTAN peut être partout, pourquoi pas ? ».



Il continue : « Cette force peut rassurer les Israéliens, nous protéger (sic). Nous serions démilitarisés (…) Pensez-vous que nous gardons l'illusion que nous serons en sécurité si les Israéliens ne se sentent pas en sécurité? ».



L'OTAN, danger numéro un pour les peuples du Moyen-orient



Comment peut-on présenter l'entrée ad vitam eternam de l'OTAN comme la garantie de la libération de la Palestine ? Comment peut-on n'envisager l'indépendance de la Palestine que dans la soumission à l'occupant israélien, son premier allié américain ?



L'OTAN, ses dernières années, a été à l'impulsion de toutes les agressions contre les États dans la région, bafouant leur indépendance, pillant leurs ressources pétrolières, conduisant à la mort de millions de personnes : Afghanistan, Irak, Libye, demain peut-être Syrie, Iran, la liste est longue, l'OTAN c'est la guerre, l'oppression des peuples du Moyen-orient !



Le Conseil mondial de la paix (CMP) a condamné avec vigueur les propos de M.Abbas : « La présence de l'OTAN au Moyen-orient ne ferait servir que les plans des Etats-unis et de leurs alliés, garantissant leur influence et leur domination dans la région. »



Le CMP « exprime son soutien et sa solidarité envers le peuple palestinien pour mettre fin à l'occupation israélienne et créer un Etat indépendant palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale (…) cela ne peut être garanti par l'OTAN, qui constitue le bras armé de l'impérialisme, et qui soutient l'occupation israélienne depuis des décennies ».



Attention aux faux amis de la cause palestinienne !



Une position sensée rejointe par certaines composantes du mouvement de libération palestinienne, comme le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation marxiste qui mène campagne depuis le mois de janvier contre le « plan Kerry ».



Le FPLP a condamné les propos tenus par Abbas sur le « plan Kerry », ce 17 février il a dénoncé une nouvelle déclaration d'Abbas devant 300 étudiants israéliens où il remettait en cause le droit au retour des réfugiés palestiniens.



Les reniements d'Abbas sont révélateurs, d'abord de la faillite du processus de paix d'Oslo qui a démilitarisé la résistance palestinienne et consolidé l'occupation israélienne, de l'illusion de la négociation sans rapport de force politique et militaire, sans mobilisation populaire



De la trahison ouverte de certaines composantes du mouvement de libération palestinien.



D'un Abbas et du « Fatah » en collaboration ouverte avec Israel. Ou du « Hamas », lié aux Frères musulmans, collaborant avec le Qatar, étouffant la résistance populaire, mais prête à soutenir les « rebelles syriens » contre le principal soutien de la résistance palestinienne dans la région !



 

Méfions-nous des faux amis de la cause palestinienne … l'OTAN n'a rien à faire en Palestine, c'est un instrument de guerre contre les peuples de la région ! Résistance en Palestine contre les plans impérialistes, ceux de Netanyahou, de Kerry et de leurs alliés.

 

Commenter cet article