Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

condat.jpg

Le samedi 25 mai 2013, 17 organisations appellent au rassemblement devant les papeteries de Condat afin de demander un moratoire qui laisserait le temps d’étudier la possibilité de développer une autre production sur le site. Un rassemblement qui n’est qu’un début. Organisations, politiques, syndicales, associatives ou d’éducation populaire, elles sont 17 à avoir répondu à l’appel qui avait été lancé à la population et aux élus de la Dordogne par l’intersyndicale CGT, FSU et Solidaires lors de la manifestation du 1er mai. Un appel à soutenir les salariés de Condat plus gros employeur privé de la Dordogne (environ 700 salariés) en lutte depuis deux mois contre un PSE lancé par la direction du groupe Lecta pour fermer la ligne 6. «Nous insistons sur le fait que 154 emplois industriels en moins, ce sont trois fois plus d’emplois induis qui sont amenés à disparaître. Donc cet appel est ouvert à l’ensemble des citoyens préoccupés par l’emploi industriel en Dordogne et dans le pays. Nous alertons aussi sur le fait que dans trois ou quatre ans, la direction pourra resservir les mêmes arguments pour fermer une autre ligne, on peut donc s’inquiéter sur l’avenir de cette entreprise. Aujourd’hui nous demandons au préfet et au minstre du redressement productif un moratoire, le temps que des spécialistes viennent étudier la possibilité d’une autre production», explique Christian Rebière secrétaire départemental de la CGT. Ce qui a précipité les choses pour Guy Bretout de la CGT de Condat, «c’est le blocage par la direction d’une étude du Centre technique du papier (CTP). Nous avons découvert que la direction a tout fait pour que les choses n’aillent pas en ce sens en voulant une étude sur trois jours.....

Source : L'ECHO

Commenter cet article

caroleone 23/05/2013 09:44


Bonjour Diablo,


 


Je te l'ai repris, il passera demain,j'espère que ce sera concluant pour eux.


 


Bises


 


caro