Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

ps-droite

Seulement 200 responsables ont participé au Conseil national du PS réuni ce dimanche 12 octobre 2014 en l’absence remarquée des principaux cadres. Dans Le Figaro, Mehdi Ouraoui, ancien directeur du cabinet d’Harlem Désir déclare : «La salle était à moitié vide(…). Les interventions ont oscillé entre doute et déprime vis-à-vis de la politique du gouvernement, et aucun dirigeant n’est monté à la tribune pour prendre la défense de l’exécutif».

Le gouvernement était représenté par les seules Marisol Touraine, ministre de la Santé, et Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la famille.


Ce Conseil national a réfléchi à une «charte de l’identité socialiste» à soumettre aux militants. Pour J-C. Cambadélis, premier secrétaire, il s’agit de redéfinir socialisme et «progressisme» au 21ème siècle.


Malgré la tentative de désamorçage de J-C. Cambadélis, les propos d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, dans le Journal du Dimanche, estimant qu’il ne devait « pas y avoir de tabou ni de posture » sur la question de l’assurance chômage ont provoqué le malaise.


Toujours dans Le Figaro Mehdi Ouraoui pose la question : «Est-ce que le PS doit s’acharner à soutenir le gouvernement qui semble être en soins palliatifs? C’est de l’acharnement thérapeutique. (…) Le gouvernement écoute plus le Medef que le PS. L’orientation est contraire à ce que nous avons écrit depuis une décennie».


De son côté, la sénatrice, Marie-Noëlle Lienemann, animatrice de «Maintenant la gauche» avait annoncé la veille : «On va poser les questions de la politique actuelle et du fossé qui s’amplifie entre le gouvernement et le monde syndical et nos électeurs».

 

source: POI

Commenter cet article