Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

rouge-tricolore.jpgSe parer du drapeau tricolore pour mieux trahir la nation républicaine, insulter le drapeau rouge par haine de classe : Sarkozy met ses pas dans ceux de tous les réactionnaires de notre histoire, de tous ceux qui disent blanc pour agir noir, de ceux qui, comme le félon Pétain, prétendent défendre la patrie contre le communisme et qui en fait la vendent, la trahissent, la violent, la martyrisent.

 

Le drapeau tricolore est le symbole de la nation, c’est dire que son origine est le peuple en armes qui a fondé, lors de la grande Révolution française, la République française. C’est le drapeau de Valmy, c’est le drapeau des « Sans-Culottes », c’est le drapeau des Soldats de l’an II, c’est le drapeau de Robespierre, Saint-Just et de Babeuf. Comme « La Marseillaise » qui l’accompagne et qui devint, pour tous les peuples de la terre, un chant révolutionnaire.

 

Certes la bourgeoisie, en passant de classe révolutionnaire contre l’aristocratie à classe exploiteuse contre le prolétariat, tenta, pour tromper les masses, de se faire passer pour l’unique détentrice des symboles révolutionnaires, tenta de faire croire que la nation était un bloc uni ayant les mêmes intérêts, tenta de nier la lutte des classes et ses conséquences. Certes la bourgeoisie couvrit ses crimes, en France comme dans les pays colonisés, du drapeau tricolore et de "La Marseillaise". Mais le peuple français, la classe ouvrière en tête, sut défendre l’héritage national et révolutionnaire de l’un comme de l’autre. M. Thorez, J. Duclos, le Parti Communiste, tant qu’il le fut, surent unir les symboles de 89 et les nouveaux symboles de la révolution socialiste : le drapeau rouge et « L’Internationale ».

 

Désormais, hormis chez quelques gauchistes dogmatiques et attardés, les deux drapeaux  mêlaient leurs plis, comme étaient mêlés le combat de classe et le combat pour l’indépendance nationale. Tous deux menés jusqu’au bout par la classe ouvrière et son Parti Communiste, comme le Front Populaire, la Résistance, le Conseil Nationale de la Résistance,  la lutte contre les guerres coloniales ou la CED puis contre l’Union Européenne, le démontrèrent amplement.

 

Et voici donc que N. Sarkozy tente de récupérer le drapeau tricolore. Or qu’a fait Sarkozy sinon se coucher devant les diktats de l’UE et de Merkel, abandonnant les intérêts de son pays ? Qu’a fait Sarkozy sinon violer la souveraineté du peuple français en s’asseyant sur le NON au référendum de 2005 ? Qu’a fait Sarkozy en alignant la politique extérieure de la France sur celle des USA, ce qui lui valut le surnom de « l’américain », sinon trahir l’indépendance du pays ? Que fit Sarkozy durant tout son mandat sinon affaiblir la France en détruisant ses services publics, en faisant payer au monde du travail la crise du capitalisme ? Qu’a fait Sarkozy sinon contribuer comme jamais à l’affaiblissement de la langue française au profit d’un « Wall Street English » que ses amis du CAC40 promeuvent à longueur de temps ? Qu’a fait Sarkozy sinon dissoudre la nation dans l’UE par le haut et par le bas avec les euro-régions ? Le drapeau bleu de l’UE supranational se substitue au drapeau tricolore de la nation républicaine : voilà les faits que N. Sarkozy ne peut cacher.

 

Et voici donc que N. Sarkozy se met à calomnier le drapeau rouge. Le chef de l’exécutif est là parfaitement dans son rôle de fondé de pouvoir du MEDEF et de l’UE .Rappelons que ce drapeau était au départ celui du roi et de la réaction : c’est celui que l’armée arborait et qui signifiait qu'elle allait tirer sans sommation. La classe ouvrière s’en est ensuite emparée pour signifier sa détermination « Vous pouvez nous tirer dessus, nous ne céderons pas ! ». ll est aujourd’hui son symbole indiscutable : les drapeaux appartiennent à ceux qui s’en saisissent…

 

Que la bourgeoisie tremble devant le drapeau rouge symbole du combat émancipateur de la classe ouvrière et du peuple, rien de plus normal. Qu’elle déverse sa haine de classe contre le symbole du socialisme, du communisme, rien de plus normal : l’anti-communisme camoufle toujours, au-delà de sa cible désignée, la haine de la démocratie, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. D’une certaine façon les invectives de Sarkozy contre le drapeau rouge sont un hommage du vice à la vertu. Etre attaqué ainsi par le chef de l’UMP'en est la confirmation que l’ennemi irréductible des forces obscures du capitalisme pourrissant, ce sont bien les vrais communistes, ceux qui savent unir le drapeau tricolore de la nation et le drapeau rouge de la révolution. Ceux qui unissent le peuple autour de la classe ouvrière aujourd’hui  comme hier au sein du CNR. Ceux qui dénoncent l’euro et l’UE comme des machines à détruire les acquis sociaux et à démanteler la nation. Ceux qui refusent les reniements et les capitulations des opportunistes. Ceux qui mettent en garde contre la dérive fascisante de plus en plus évidente de Sarkozy et sa clique. Non, Monsieur Sarkozy, la classe ouvrière, les masses populaires de notre pays n’abandonnent pas le drapeau rouge ! Il est leur drapeau, celui de leurs combats séculaires et de leur émancipation prochaine.  La bannière rouge, rouge du sang des ouvriers, des étudiants, des femmes et hommes du peuple tombés sous les coups des Versaillais d’hier et aujourd’hui, ici et partout dans le monde. Le drapeau rouge, Monsieur Sarkozy, c’est le drapeau de l’humanité. C’est le drapeau de l’internationalisme, de la solidarité internationale des travailleurs.

 

Aussi nous communistes, nous militants du PRCF, unis à nos camarades de combat, unis à tous les citoyens progressistes, républicains conséquents, continuerons-nous à brandir nos étendards : tricolore, pour unir les patriotes (pas les fascistes, héritiers de la Milice qui assassinaient les patriotes internationalistes et qui tentent de faire croire qu’ils sont des défenseurs de la France) pour l’indépendance nationale et la souveraineté populaire, et rouge pour mener le combat de classe et fonder la République Sociale rêvée, espérée, voulue par nos pères et qui sera.

Le Pôle de Renaissance Communiste en France

Le 3 mai 2012

Commenter cet article

Serge des bois 04/05/2012 09:41


@ Jean Louis


Pour info, je connais le PRCF de l'intérieur et je suis aussi un humble militant qui ne lit jamais le Figaro ...


Fraternellement 

cotty 04/05/2012 07:02


Bonjour Serge des bois! toutes les opinions sont infiniment respectables, pour comprendre le pôle de Renaissance communiste en France. Il faut lire ces publications, comme on peut lire le
Figaro ou L'humanité.Salutations citoyennes d'un humble militant . Jean-Louis

Serge des bois 03/05/2012 20:03


Ah mais alors, la situation a évolué ! Les voilà qui citent Mélenchon ...


En fait, ce qui me désespère, c'est qu'ils ne soient pas capables de prendre une position officielle claire, comme beaucoup d'autres ...


Je ne vais pas encore une fois expliquer le pourquoi du comment.


Il est des moments dans la vie où il faut savoir prendre ses responsabilités !


Fraternellement

Serge des bois 03/05/2012 19:22


Je ne comprends pas bien ce texte ...


Faut-il virer le monarque pour toutes les raisons énumérées, toutes plus évidentes les unes que les autres, et donc voter Hollande ?


Ou continuer  de brandir le drapeau rouge en attendant la révolution ?


Si quelqu'un pouvait m'expliquer ...   


Fraternellement

DIABLO 03/05/2012 19:43



Bonsoir Serge des bois,


J'ai reçu aujourd'hui une invitation à participer à une réunion du PRCF sur laquelle est écrit en substance :


"A quelques jours du 2eme tour de la présidentielle nous espérons qu’enfin notre pays va se débarrasser de Sarkozy, ce qui serait une première
satisfaction. Cependant l’élection de F. Hollande n’est pas de nature à répondre aux attentes de notre peuple, dans la mesure ou sa démarche  politique d’allégeance à l’Union
Européenne  du capital n’est pas différente de celle de la droite et des sociaux- libéraux européens. Rien à attendre d’autre que la lutte comme l’a si justement expliqué J.L. Mélenchon au
meeting de Marseille."


Je ne pense pas que c'est un appel à l'abstention bien que ce ne soit pas un appel clair à voter Hollande.


Nous en sommes là : à mon avis des points de vues divers cohabitent au sein du PRCF pour ce secons tour , c'est le moins que l'on puisse
dire.


Amitiés de Diablo