Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

 

 



 

Avec Ecomouv (groupe privé contrôlé à hauteur de 70% par Autostrade per l'Italia puis par Thales, SNCF, SFR et Steria) voici le retour de la "Ferme Générale" honnie, celle qui avait été détruite par la Révolution Française.

 

 

Alors que les élus du peuple pourfendent habituellement le "coût" que seraient les fonctionnaires, ils étaient parfaitement au courant du coût exorbitant de la collecte de "l'Écotaxe poids lourds", 3 à 4 fois plus élevée par le biais d' "Écomouv" que si elle avait été effectuée par le biais des fonctionnaires du Ministère des finances.

 

 

Dans cette vidéo de la chaine TV Public-Sénat c'est le sénateur UMP Fourcade qui reprend le qualificatif"Ferme générale" de la CGT de l'Equipement.

Mais ce débat, où l'on voit les élus s'inquiéter du cout de l'affaire, n'a donné lieu à aucune  publicité ni information dans les journaux télévisés des grandes chaines.

Ah ! La peopolisation, oui ! L'information, non ! C'est la ligne des grands médias !

On nous a donc fait la "Révolution française à l'envers", sans nous en toucher un mot !

  • => Pourquoi ça coûte plus cher ? Parce qu'il y a des actionnaires à gaver !
  • => Pourquoi le groupe italien était-il le moins cher ? Et si l'on allaiot rechercher du coté des ententes maffieuses ?
  • => Pourquoi le système Écotax n'est-il pas installé sur le réseau autoroutier ? Est-ce pour pousser les poids-lourds vers les sociétés privées d'autoroutes, et pour gaver plus ses actionnaires ?

Alors oui ! Marre des privatisations directes ou rampantes !

Embauchez des fonctionnaires ! Vite !

Augmentez les fonctionnaires, dont les salaires sont bloqués depuis 2010, et dont 1,6 millions sont au Smic !

"Communiqué CGT Equipement DIR Est sur l'éco-taxe poids lourds (communiqué de 2012).

 

"Cinq ans après les décisions du Grenelle sur l'environnement et quelques jours avant l'élection présidentielle le gouvernement a enfin décidé la création de l'éco-taxe poids lourds sur l’ensemble des réseaux routiers nationaux et départementaux. La CGT DIR EST réagit vivement sur les conditions dans lesquelles sera mise en œuvre cette mesure.

 

 

L’objectif de cette nouvelle taxe n’est pas contestable sur le fond, l'action des poids lourds étant responsable de la dégradation des chaussées. Par contre les conditions de sa mise en place par l’ancien gouvernement Fillon est tout à fait originale : utiliser un consortium privé pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l'Etat.

 

 

En effet, le consortium écomouv ' du groupe « Autostrade per l'italia » sera chargé de récolter cette taxe nationale française (par décision discrète du 18 janvier 2011 – source site écomomouv ' http://www.ecomouv.com -. Plus récemment un communiqué de presse écomouv ' du 29 mars 2012 précisait également que cette éco-taxe serait gérée via son centre d’exploitation privé localisé sur l’ancienne BA128 de Metz – Frescaty à compter du 1er janvier 2013.

Habituellement, c’est l'Etat qui est chargé de la collecte des taxes, ses services étant seuls compétents pour établir et liquider les taxes par souci de simplification et de sécurisation des circuits administratifs (comme cela a d'ailleurs encore été confirmé en déc. 2010 lors de la réforme de la fiscalité de l’aménagement et le remplacement de la TLE).

C’est donc une nouvelle mesure de privatisation qui a été décrétée par François Fillon et son gouvernement (décret du 4 mai 2012 - entre les 2 tours de l'élection présidentielle -).

 

La CGT transports avait déjà dénoncé les atermoiements, les dérives et manœuvres du gouvernement en 2010 sur la question de la taxe poids lourds. (cf. extrait de son journal de mai 2010 ci-joint)

 

Aujourd’hui la Révision Générale des Politiques Publiques disparaît (?) mais son cortège de suppressions d’emplois et services publics perdure.

En décidant de faire recouvrir par ce consortium la taxe poids lourds, le gouvernement a choisi l'option du tout privé.

 

Et ce dans le droit fil d'une politique visant à la privatisation complète du réseau routier et autoroutier de l'Etat - le scandale de la privatisation totale des autoroutes concédées en atteste -.

 

Il faut savoir que sur le milliard d’euros de produit de cette taxe escompté, ce prestataire en ponctionnera un tiers pour se rémunérer !

Le Gouvernement issu des élections de mai 2012 doit revenir sur cette décision."

 

 

 

Source : UL CGT Dieppe

Commenter cet article