Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

egypte

Hier matin [le 14 août 2013], la police égyptienne a chargé les manifestations des partisans du président Morsi, destitué par l’armée le 3 juillet. Grenades lacrymogènes, hélicoptères, bulldozers et armes à feu ont été déployés contre les manifestants, rassemblés avec femmes et enfants, sur les places du Caire.Le ministre de l’Intérieur a affirmé que « les instructions étaient de n’utiliser que les gaz lacrymogènes, pas d’armes à feu » et a assuré que, « quand les forces de sécurité sont arrivées, elles ont été surprises par des tirs nourris ».

 

En début d’après-midi, un journaliste de l’AFP comptait 124 cadavres autour de la place Rabaa al-Adawiya. Un hôpital du Caire recensait soixante morts. Les Frères musulmans évoquaient 350 morts et 2 000 blessés et l’Alliance anti-coup d’État plus de 2 200 morts et 10 000 blessés.

 

Pour le porte-parole des Frères musulmans, « ce n’est pas une tentative de dispersion mais une tentative d’écraser d’une façon sanglante toute voix opposée au coup d’État militaire », allusion à la destitution de Morsi par l’armée.

 

De tous les pays qui ont protesté, le plus vif a été la Turquie, qui avait déjà dénoncé le coup d’État militaire, et qui a appelé la « communauté internationale » à faire cesser le « massacre ».

 

À 16 heures, le pouvoir annonçait l’instauration de l’état d’urgence dans tout le pays pour une durée d’un mois.

 

À 17 heures, le gouvernement décidait un couvre-feu au Caire et dans 11 autres provinces pendant au moins un mois. 17 h 43, le Nobel de la paix El Baradei, qui avait apporté sa caution à la destitution de Morsi, démissionnait du gouvernement.

 

Source : POI

Commenter cet article