Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

egypte-manif.jpg

Deux ans après les manifestants sont de retour sur la Place Tahrir, au Caire. « Un dictateur après l’autre, Morsi c’est ton tour » criait la foule. Port-Saïd, Suez puis Ismaïlia, les unes après les autres, les villes s’embrasent. La condamnation de la « violence » par le pouvoir et les partis politiques n’a eu aucun écho. Ils sont des millions qui protestent contre une situation économique qui se dégrade, dans un pays où 40 % de la population vit dans une pauvreté tragique.

 

Le déficit budgétaire s'élève à 10% du Produit intérieur brut (PIB). Pour 2012-13, le gouvernement a besoin de 15 milliards de dollars. Le Caire est soutenu financièrement par le Qatar, qui lui a octroyé un prêt de 5 milliards de dollars... Le Fond monétaire international (FMI) est sur le point d'accorder 5 autres milliards de dollars, mais il veut des réformes et des restrictions budgétaires.... Le gouvernement a commencé à diminuer une partie des subventions sur l’électricité, le gaz, le pain mais le FMI demande au Caire beaucoup plus... Il doit donner des gages aux bailleurs de fonds internationaux, moyennant des réformes économiques.

 

Les prix ont augmenté de 4,5 % en moyenne en 2012, tandis que les salaires ont baissé de 11,4 % sur la même période. Le taux officiel du chômage est de 12 % dans le pays, et il monte jusqu’à 25 % chez les jeunes. (chiffres certainement sous-estimés).

 

Le gouvernement satisfait le patronat égyptien et les visés US sur l’économie mais pas question de satisfaire les revendications des 85 millions d'Egyptiens, confrontés à la hausse du chômage et à l'inflation. La flambée des prix et la baisse des revenus rendent la vie des Égyptiens de plus en plus difficile. Plus 10% sur la facture d’électricité et 34% sur le gaz butane utilisé par les trois-quarts des Egyptiens. Pour la nourriture: +10% sur la viande, le poisson, les produits laitiers et les pâtes, +21% sur le poulet. Santé : elle coûte cher, le médecin a augmenté de 42%, une trentaine de médicaments ont doublé de prix et 300 autres sont retirés du marché en attendant leur hausse.

 

Le peuple montre sa détermination à voir ses revendications satisfaites. Le soulèvement des masses égyptiennes, dans plusieurs régions du pays, n'est qu'un révélateur du rejet de la politique de gestion du Président Morsi. Les conditions économiques et sociales se sont dégradées, la majorité des Égyptiens, les pauvres et les travailleurs paient la facture de cette dégradation.

 

Mohamed Morsi, réprime brutalement les manifestations. Cinquante-quatre personnes ont péri et des centaines ont été blessées dans les violences qui ont débuté la semaine dernière. Le gouvernement et les militaires portent la responsabilité de ce bain de sang.  

 

Le gouvernement refuse de traiter aucune des causes fondamentales de la colère populaire, ce qui ne peut que la faire grandir car il n’y a pas d’autre chemin que la lutte pour la satisfaction des revendications et la transformation de la société égyptienne.

 

Source : site Communistes

Commenter cet article