Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Diablo

circonscrition3-47.jpg

Les résultats du 1er tour le 17 juin 2013 :

 

 

Votants: 34 450 45,78%

Exprimés: 32 750

Blancs-Nuls : 1700

Abstention: 40 794 – 54,22 % (en 2012 =28 490 (37,31%)

*****

Jean-Louis COSTES (UMP) 28,49% - 9331 voix (en juin 2012=27,00 % 13 006 voix) - 3675 voix

Etienne BOUSQUETCASSAGNE (Front National) 26,11% - 8552 voix(en juin 2012=15,71 % 7 566 voix) + 986 voix

Bernard BARRAL (PS) 23,76% - 7782 voix (en juin 2012 = 46,86 % 22 572 voix)

– 14790 voix

Marie-Hélène LOISEAU (Front de Gauche) 5,10 % - 1670 voix (en juin 2012 = 4,50 % 2 169 voix) - 499 voix

Lionel FEUILLAS (EE-Les Verts) 2,80 % - 917 voix (en juin 2012 = 2,03 % 977 voix) – 60 voix

Maria-Fé GARAY (NPA) 1,12 % - 366 voix (en juin 2012 = 0,65 % 311 voix)

+ 55 voix

François ASSELINEAU (Union Populaire Républicaine) 0,57% - 187 voix

Yamina KICHI  (Modem) 2,34 % - 766 voix

Joffrey RAPHAËL-LEYGUES (Sans étiquette) 1,44% - 472 voix

Stéphane GEYRES (Mouvement des libertariens) 0,17 % - 56 voix

Benoît FRISON-ROCHE (Divers Droite)  2,32 % - 756 voix

Cédric LEVIEUX (Parti pirate) 0,19 % - 62 voix

Michel GARCIA-LUNA (Alliance Royale)  0,16 % - 54 voix

Nicolas MIGUET (Printemps de la France, rassemblement des contribuables français) 0,42 % - 139 voix

Anne CARPENTIER (Parti d’en rire) 3,29 % - 1078 voix

Hervé LEBRETON (indépendant) 1,70 % - 557 voix

      ****

 

Les commentaires de Diablo :

Dans cette élection partielle marquée par un taux d’abstention en  hausse, le PS est, une nouvelle fois,  éliminé dès le 1er tour et est en passe de perdre un nouveau siège de député.

Il ne fait pas de doute que le candidat du parti « socialiste » paie comptant la politique anti-sociale, anti-populaire et anti-nationale du gouvernement Ayrault.

L’UMP progresse très peu en pourcentage et perd plus de 3500 voix .

Quant au Front National, il capte une partie de la colère populaire en gagnant plus de 10 % et près de 1000 voix ! Son discours trompeur sur L’Union européenne et l’Euro n’est sans doute pas pour rien dans ce résultat.

La candidate du Front de Gauche ne réussit pas à capter les voix qui font aujourd’hui défaut au PS. Certes, elle gagne 0,60 % mais perd près de 500 voix.

François Asselineau, candidat républicain, militant actif pour une sortie de l’Union Européenne et de l’Euro ne réalise pas le résultat escompté. Il paie sans doute sa faible implantation locale. Son parti « l’Union Populaire Républicaine » étant une toute jeune organisation en cours de renforcement militant.

Enfin, on notera les 3,29% et les 1078 voix de la candidate du « Parti d’en Rire».

Diablo

 

 

Commenter cet article

Serge des bois 19/06/2013 11:52


De ces résultats, je fais personnellement deux constats et tire deux conclusions :


Les constats :


- Une nouvelle fois, la participation est extrêmement faible


- Il n'y a pas de transfert de voix vers l'UMP, les électeurs n'ont visiblement      pas oublié l'époque Sarkozy.


Les conclusions : contrairement à ce qu'annoncent un peu partout les médias, le FHaine ne récupère pas les voix des mécontents de la politique du PS.


La droite (UMP + FN) qui totalisait 20.672 voix en 2012 n'en fait "que" 17.883. Elle ne mobilise donc pas tout son électorat. 


Le résultat du FHaine correspond plus à un déplacement de voix interne à la droite qu'à un vote massif des électeurs de gauche déçus.


Pour le FG, le constat est amer. L'effondrement du PS ne lui profite en rien. Pire, il ne mobilise même pas la totalité de ses électeurs de 2012. Sa progression en pourcentage n'a aucune valeur,
n'étant due qu'à l'abstention, ce qui vaut aussi pour le FHaine.


Ceci m'amène à la réflexion suivante : toute abstention provoque mathématiquement la montée du FHaine. Cela devrait faire réfléchir ceux qui prétendent que s'abstenir est une
position révolutionnaire. Je l'ai déjà dit, mais je crois bon de le rappeler : les forces du capital se moquent d'être élues avec peu de voix, seule l'élection leur importe. Donc, que l'on
s'abstienne ne leur cause aucun souci, au contraire.


Depuis des années (1981), chaque élection se traduit au deuxième tour, non par le choix de ce qu'il faudrait, mais par le choix du moins pire. Le vote FG est, pour moi, la conséquence de cette
réalité politique. 


Ceux qui prétendent que le nombre d'élus du FG n'apporte rien de plus, expliqueront comment il a été possible de faire voter au Sénat l'amnistie des délégués syndicaux (sinon par l'existence d'un
nombre suffisant d'élus du FG) et que, par contre, le vote sur l'ANI est passé sans encombre à l'Assemblée Nationale !


Je considère donc, pour les mêmes raisons, que préconiser l'abstention aux européennes est une aberration politique.
Un ex député européen m'expliquait, il n'y a pas si longtemps, l'importance du travail qu'il avait effectué à l'époque avec E. Maffre-Baugé sur les problèmes agricoles par exemple, à
Strasbourg .... Aujourd'hui, son organisation n'étant pas en capacité de présenter des candidats, pour eux, seule l'abstention devient révolutionnaire ! Serait-il donc aujourd'hui impossible
d'effectuer un travail efficace dans ce cadre ? 


En ce qui me concerne, je préfère voir siéger dans les différentes assemblées, des élus du FG plutôt que des élus du FHaine à qui l'abstention procure une voie royale. 


Fraternellement.


 


 

Jean-Pierre Combe 18/06/2013 09:56


Je reprends mon clavier: en effet, le nombre des inscrits est indiqué dans cet article, mais en légende des cartes. Je ne peux donc pas vous reprocher de ne pas l'avoir indiqué, mais je signale
que je ne l'ai pas cherché si haut ni dans cette position; je pense que beaucoup de vos lecteurs sont dans mon cas. Mais dans cette position, le nombre des inscrits n'apparaît pas comme une
donnée qu'il faut exploiter pour bien comprendre ce qui se passe: c'est là qu'est le dommage, et je crois qu'à l'avenir, il faut lutter contre ce dommage en plaçant le nombre d'inscrits dans le
tableau qui invite au calcul, et en calculant pour chaque candidat les deux poucentages, celui relatif aux exprimés et celui relatif aux inscrits; les courbes représentant, pour chaque parti
politique l'évolution d'élection en élection de ces deux pourcentages n'ont vraiment pas la même forme, et les différences de courbure et d'inflexion sont très significatives, pour tous les
partis politiques...

Jean-Pierre Combe 18/06/2013 09:45


En relisant l'article, je confirme: ce qui est indiqué est le nombre des votants, qui n'est pas celui des électeurs inscrits sur les listes électorales: la différence entre les deux, c'est le
nombre des abstentions; du nombre des votants, il faut retirer le nombre des bulletins blancs et nuls pour obtenir le nombre des suffrages exprimés; lorsque l'on calcule les pourcentages
relativement aux exprimés, on met à l'écart aussi bien les électeurs qui se sont abstenus que ceux qui ont voté nul ou blanc: la règle veut que l'on répartisse les sièges en fonction des rapports
aux bulletins exprimés, mais cette règle ne mesure pas l'influence des candidats qui ont obtenur des voix: je crois devoir affirmer qu'un candidat, quel que soit son résultat, n'influence pas les
électeurs qui n'ont pas voté, ni non nplus ceuxc qui ont voté blanc ou nul!...

Jean-Pierre Combe 17/06/2013 09:34


Très cher Diablo: dans les résultats des élections, il faut toujours donner le nombre des inscrits convoqués aux urnes; il est faux de croire en effet que seuls ceux qui sont allés aux urnes ont
manifesté une attitude politique: ne pas voter est aussi une attitude politique, surtout en ces temps de grande obscurité où les électeurs, en grand nombre, ne trouvent pas parmi les candidatures
qui leur sont présentées celle qui représente réellement la politique dont ils veulent la mise en œuvre!... Et ce n'est pas le pourcentage des voix de chaque condidat relativement aux inscrit qui
mesure son influence politique, mais le pourcentage de ses voix par rapport à l'effectif des électeurs inscrits: un des moteurs qui ont fait dériver le PCF agissait justement en rejetant dans
l'oubli les électeurs qui n'ont pas voté!...

Diablo 17/06/2013 20:38



Pas de problème mais je ne comprends pas le sens du commentaire: en effet le nombre des inscrits est bien indiqué, il reste que le pourcentage est indiqué
par rapport aux exprimés.


Mais chacun peut aisément faire le calcul.


Salut et fraternité


Diablo



cotty 16/06/2013 22:49


Qui sème le vent récolte la tempête et ce n'est qu'un début.................................

Diablo 16/06/2013 23:21



Merci d'être venu faire un tour sur le blog


Salut fraternel


Diablo