Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Le régime UMP rejeté, Sarkozy délégitimé, un système UMPS en crise explosive, un  retour dangereux du FN ; le devoir des vrais communistes et des vrais républicains est de s'unir et de passer à l'offensive !  Le second tour des régionales confirme globalement les résultats du premier.
L'abstention massive, très majoritaire dans les quartiers populaires et la jeunesse, se maintient pour l'essentiel malgré l'enjeu plus direct du second tour.
De plus en plus, notre peuple rejette le système de l'UMPS, où les choix politiques essentiels sont verrouillés (privatisations, désindustrialisation, fin de la souveraineté nationale, casse de la laïcité, précarisation du travail, destruction accélérée des retraites et de la Sécu...) puisqu'ils sont fixés par l'U.E. du capital, et puisque les gouvernements maastrichtiens de droite et de gauche (cf la Grèce ou l'Espagne) et les présidents de région sont chargés de décliner cette politique avec des nuances.
Certes le PS et ses alliés sociaux-libéraux d'Europe-Ecologie ont bénéficié de l'énorme ras-le-bol du monde du travail, ouvriers, enseignants, paysans, etc.; il faut à la fois se féliciter de l'isolement croissant, potentiellement explosif, de l'odieux et fascisant régime sarkozyste, même s'il faut mettre en garde les travailleurs contre l'illusion que le PS puisse représenter une véritable alternative. Il est d'autant plus lamentable que les dirigeants PCF se soient majoritairement couchés devant le PS , que ce dernier a tout fait à la Réunion pour que le PCR perde l'élection au profit de la droite...
Comme prévu, après s'être dissout au premier tour dans le Front de gauche, le PCF officiel a (sauf en Limousin) achevé de s'effacer derrière la social-eurocratie au second tour. En région parisienne, le PCF s'est lamentablement rallié à Huchon, le "socialiste" qui propose d'en finir avec nos spécificités nationales, en privatisant les services publics, en passant outre la loi laïque de 1905, et qui ne cache pas son mépris pour le PCF.
Du reste, les dirigeants du PCF muté n'ont pas eu honte de candidater sur les mêmes listes que Cohn-Bendit qui a signé à Bruxelles, comme Gollnisch (FN) un texte criminalisant l'URSS de Stalingrad à l'égal de l'Allemagne nazie!
Le score du FN est très élevé et en progression: dans le cadre de la fascisation structurelle du régime bourgeois, de la surenchère xénophobe de l'UMP, du désespoir créé par le système maastrichtien de l'UMPS, du refus total de la fausse gauche, des dirigeants eurocommunistes du PCF et des euro-trotskistes de défendre le "produire en France", le vote FN risque de s'enraciner en terre ouvrière, notamment dans le Nord, en acquérant une légitimité nouvelle. Plus que jamais, les vrais communistes et les francs républicains doivent prendre leurs responsabilités et défendre comme Ferrat l’a fait la "France des travailleurs" et le patriotisme ouvrier et républicain. Pour cela il est indispensable que, rejetant à 100% le drapeau clérical de l'UE du capital, ils associent le drapeau tricolore au drapeau rouge pour défendre le "produire en France", combattre le racisme, appeler la France à sortir de l'UE, lutter pour une République sociale, laïque, fraternelle en marche vers le socialisme.
Face à la crise politique qui monte, la France est à la croisée des chemins. Sarkozy et sa clique font la sourde oreille, annoncent avec arrogance l'accélération des contre-réformes ; ce faisant ls créent, malgré les directions syndicales euro-formatées, les conditions d'une explosion sociale, car, dans le cadre de la crise chronique du capitalisme. La situation des travailleurs va s’aggraver.

La responsabilité des vrais communistes est plus  importante que jamais. Loin de se mettre à la remorque des dirigeants mutants du PCF, les vrais communistes, membres ou pas du PCF, doivent engager ensemble une grande campagne contre le régime sarkozyste, dénoncer l'illégitimité de ce président ultra-minoritaire, appeler ENSEMBLE à sortir la France de l'UE du capital, combattre ensemble à boulets rouges la campagne de criminalisation du communisme dont la direction du PCF est totalement complice au risque de favoriser indirectement la réhabilitation du fascisme.
Signalons également le résultat préoccupant de la Corsel'impasse séparatiste a marqué des points dans un contexte où la droite est désavouée et où la gauche établie n'emporte pas l'adhésion.
Le PRCF appelle d'ores et déjà à participer à l'action décidée par l'Arc Républicain de Progrès le 29 mai à Paris pour confirmer le Non à l'UE supranationale de mai 2005, dénoncer l'UE, condamner le régime UMP et appeler au rassemblement citoyen sur la base des principes immortels du CNR.
Le PRCF confirme sa proposition publique, adressée à toutes les forces communistes, progressistes, syndicalistes et républicaines, dont certaines ne sont guère pressées de répondre, d'organiser ensemble une première manifestation nationale unitaire contre Sarkozy et l'ensemble de sa politique, y compris sa politique de soumission à l'UE et à l'OTAN, y compris en ayant enfin tous le courage républicain de proclamer que Sarkozy et son régime sont illégitimes.
Les militants franchement communistes, les vrais républicains sont tous au pied du mur. Il faut désormais arrêter de parler du tous ensemble, il faut le construire concrètement et par l'action quitte à rompre avec le sectarisme et avec le suivisme envers la petite gauche
antilibérale.

Le 21 mars 2010

Commenter cet article