Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Le groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis annonce pour 2009 un bénéfice net de 7,8 milliards d'euros (+11 %) et un chiffre d'affaires de 29,3 milliards (+6,3 %), grâce notamment à des ventes "record" de vaccins antigrippaux.    Sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires des vaccins antigrippaux (H1N1 et grippe saisonnière) du groupe a crû de 46,7 %, à 1,062 milliard d’euros.

Le groupe évoque "une année record" pour ces ventes. Le seul vaccin contre la grippe H1N1 a généré un chiffre d'affaires de 465 millions d'euros en 2009, dont 362 millions au quatrième trimestre. "Nous prévoyons des ventes à peu près similaires de vaccins anti-H1N1 en 2010 par rapport à 2009", a estimé le directeur général de Sanofi-Aventis.

Dans la foulée il confirme  3000 suppressions de postes. Assurer le profit maximum en réduisant encore plus les salaires, les emplois…

Il n’y a pas d’autre choix que d’en finir avec ce système. Comme le confirme ce petit voyage dans le pays de la santé :

L’OMS : un organisme devenu privatisé

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) fait la pluie et le beau temps sur notre planète en matière de santé publique. L’OMS a mis en place un « partenariat privé » qui lui permet de recevoir des aides financières d’industries privées.

Mais quelles industries ?     

Les preuves scientifiques  montrent sa collusion avec les multinationales industrielles.

Alison Katz, chercheuse à l’OMS accusait en 2007 l’organisation de « corruption, népotisme, violation des statuts et inefficacité du contrôle interne. Elle dénonçait : « la commercialisation de la science et les liens étroits entre l’industrie et les institutions académiques ».

Des responsables interchangeables :

Exemple, le Pr. Albert Osterhaus, de l’université Erasme à Rotterdam, conseiller de l’OMS pour la grippe A. Il était bien placé à l’OMS pour faire la promotion de cette pandémie. Jugez-en, il est également le directeur de l’ESWI (Groupe scientifique européen de la grippe). Les fondateurs de l’ESWI sont les groupes Novartis, Baxter Vaccines, GlaxoSmithKline, Sanofi Pasteur, fabricants du vaccin, Hofmann-La Roche, distributeur du Tamiflu, et MedImmune, racheté par AstraZeneca.

Ces entreprises pharmaceutiques géantes vont engranger entre 7,5 et 10 milliards de dollars de bénéfices.

Trente pays ont commandé du Tamiflu, le plus nouveau et le plus cher des médicaments antiviraux.  Sous couvert de prévention, l’administration US avait alors réalisé des achats massifs de ce fameuse Tamiflu par l’entremise d’un bien connu Donald Rumsfeld secrétaire d’Etat. Avant sa nomination, ce Rumsfeld était président du directoire du groupe Gilead Sciences qui, avec Roche, la multinationale suisse, produit le… Tamiflu. Vu ?

Le chef du programme de vaccination de l’OMS est un certain Klaus Stöhr. Ce spécialiste passe à la direction du groupe Novartis et se trouve chargé aujourd’hui de la diffusion sur le marché du vaccin Optaflu contre… la grippe porcine. Il a naturellement gardé tous ses relais au sein de l’OMS.

Contrats et restructurations

Le laboratoire Sanofi-Pasteur, du groupe Sanofi-Aventis,  a discuté « avec les gouvernements et autorités européennes pour la production de vaccin H5N1 et d’options de production de vaccin pandémique ». Il a conclu un contrat de 100 millions de dollars avec le ministère de la santé américain pour la production d’un vaccin pré-pandémique, servant à prévenir une éventuelle grippe aviaire.

Pour sa part, le laboratoire suisse Novartis veut s’emparer de la firme californienne Chiron et de  ses usines. Quant à la firme britannique Glaxo-SmithKline, elle a acheté  le laboratoire canadien ID Biomedical, afin de « répondre à la demande croissante de vaccins antigrippes » et de « préparer la menace d’une pandémie ».

Répandre la peur pour mieux vendre

Nous l’avons sans doute oublié, mais les « experts de l’OMS » nous avaient annoncé 320 millions de morts en un an, avec la « pandémie aviaire », imputée aux oiseaux migrateurs.

Du point de vue des actionnaires des labos, les commandes publiques massives de vaccins sont une mine d’or.

L’industrie pharmaceutique a la capacité d’actionner de multiples courroies de transmissions dans le monde politique pour obtenir les décisions sur lesquelles elle va pouvoir faire jouer ses relais.

Avec le capitalisme, tout se vend, tout s’achète.

Il serait possible d’en finir avec tous les grands fléaux actuels à une condition. Il faut abattre ce régime une bonne fois pour toutes.

Tous ceux et celles qui parlent de l’ « améliorer » défendent en réalité son maintien… moyennant leur accession au pouvoir à la place des équipes actuellement en place.

Une fois les uns, une fois les autres, l’alternance au service du capital.

On vote le mois prochain, les joutes verbales vont prendre encore plus d’ampleur. Choisir entre ceux qui sont en place et une opposition feinte ? Il faut en finir avec tout ça.

source : « site communistes »

Commenter cet article